Le Nouvel Automobiliste
Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch : silence, ça tourne

Savez-vous que « Tiguan » correspond à la contraction de « Tigre » et « d’Iguane » ? Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Volkswagen. D’ailleurs, vous verrez les deux animaux dessinés sur les montants B de la voiture. Nous ne vous ferons pas l’affront de déterminer si le Volkswagen Tiguan 2024 tient davantage du tigre ou de l’iguane. En revanche, nous avons emmené sa version 1.5 eTSI de 150 ch sur les hauteurs de Nice avec la ferme intention de savoir ce qu’elle avait dans le ventre.

Le temps file : la première génération de Tiguan remonte déjà à 2007. Elle aura tenu près de 9 ans au catalogue de Volkswagen, soit grosso-modo comme la seconde mouture qui s’apprête ces jours-ci à passer le relais à un troisième opus.

Découvrez l’essai du Volkswagen Tiguan 2024 TDI et eTSI en vidéo

Découvrez également cet essai en podcast

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch : n’en déplaise aux mauvaises langues, il change

Ce troisième opus, nous le connaissons depuis septembre 2023, mois durant lequel la marque allemande a décidé de révéler son design. Peut-être savez-vous donc déjà que le Volkswagen Tiguan 2024 gagne trois centimètres par rapport à son aîné, pour ainsi s’établir à 4,53 mètres de long (pour 1,84 mètre de large et 1,66 mètre de haut).

Si les mensurations n’évoluent pas (trop), son design, quant à lui, change pas mal. Exit le format rectiligne du Tiguan II et son aspect robuste : le Volkswagen Tiguan 2024, malgré une silhouette toujours assez carrée, ajoute des courbes à son design. Ses lignes rappellent même les dernières productions électriques du constructeur (ID.3, ID.4, ID.Buzz…) alors que nous le verrons, le SUV allemand n’est proposé qu’en thermique.

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

N’allez toutefois pas imaginer que le Tiguan dernier-né révolutionne le genre : sa face avant, très agressive en finition R-Line (voir photos et détails de la gamme plus bas) et ses feux joints par un bandeau à l’arrière l’inscrivent pleinement dans les années 2020.

Pour Volkswagen, l’enjeu est de taille : en presque 17 ans, plus de 7,6 millions de Tiguan ont trouvé preneurs dans le monde. Avec ces chiffres en tête, nous comprenons mieux pourquoi Volkswagen ne cherche pas non plus l’originalité à tout prix. A défaut d’être singulier, le Volkswagen Tiguan offre néanmoins un design agréable. Il peut même, littéralement, en mettre plein les mirettes avec ses phares matrix-LED (technologie reprise du Touareg). Jugez plutôt : 19 200 LEDs par phare et 500 mètres de portée !

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

Il lui faut bien cela pour tenter d’aveugler la foultitude de concurrents qui se trouvent déjà sur son chemin : Renault Austral, Kia Sportage, Toyota C-HR, BMW X1… ce ne sont que quelques-uns des SUV du segment C qui existent et que nous avons déjà essayé au Nouvel Automobiliste.

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch : du confort !

A l’intérieur, sièges plus moelleux et écrans à gogo

Il n’y a pas que dehors que le Volkswagen Tiguan 2024 change : dedans aussi. Outre l’ambiance lumineuse paramétrable, le SUV allemand reçoit une planche de bord au design intégralement revu. Le clou du spectacle se passe au centre avec, sur notre version d’essai (haut-de-gamme), un écran tactile de 15 pouces de diagonale (12,9 pouces en entrée de gamme).

Le conducteur a droit à son écran personnel via une dalle numérique derrière le volant, également paramétrable de manière rapide (on peut, par exemple, mettre le guidage GPS au centre, etc.) et plutôt intuitive, même si cela demande un petit temps d’adaptation.

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

La bonne nouvelle réside dans le fait que les commandes tactiles derrière le volant des dernières Volkswagen (introduites par la Golf 8… qui les a abandonnées lors de son restylage en début d’année) sont remplacées sur ce Volkswagen Tiguan 2024 par des commodos physiques. Un bon point car à l’usage, c’est plus pratique.

Toujours sur le plan ergonomique, le nouveau Tiguan se dote d’une molette entre les deux sièges avants (qui peut rappeler l’ancienne commande « MMI » des Audi des années 2000 – 2010 !), permettant à la fois de paramétrer le mode de conduite et de gérer le son.

Avec 652 litres de volume de chargement, le Volkswagen Tiguan 2024 se place parmi les (très) bons élèves de la catégorie. Banquette rabattue, ce volume peut même atteindre les 1 650 litres. En parlant de banquette, celle-ci est rabattable, donc, 2/3 – 1/3. Elle est également coulissante et l’inclinaison des dossiers peut être modifiée.

L’occasion d’évoquer les sièges : le nouveau Tiguan peut effectivement recevoir en option des assises (à l’avant) « ErgoActive » avec une mousse plus épaisse, pour plus de confort. Certifiés par la campagne allemande pour des dos plus sains (AGR), nous vous confirmons qu’en plus d’être très beaux (en finition R-Line particulièrement), ils sont en effet très confortables !

Sur la route : calme et agrément

Bien assis, donc, dans ce Volkswagen Tiguan 2024, nous avons eu l’opportunité de l’essayer en deux versions « cœur de gamme » : 1.5 eTSI 150 ch (essence) et 2.0 TDI 150 ch (diesel). Vous l’aurez compris en lisant le titre de l’article, nous allons davantage nous focaliser sur la version essence. Toutefois, nos remarques valent, globalement, pour les deux motorisations.

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

Ce qui est incontestable (et commun, donc), c’est le silence de fonctionnement, en essence comme en diesel (il est loin, le temps des TDI aux bruits de tracteur), couplé à un excellent confort de roulement. Eh oui : les suspensions des Volkswagen ne sont plus (toujours) trop fermes. Le Volkswagen Tiguan 2024 est confortable, d’autant plus avec la suspension adaptative DCC Pro.

Il l’est déjà sans, mais avec, la différence est palpable : cette suspension pilotée (facturée 1 200 euros) s’adapte effectivement à la conduite, en « scannant » des paramètres comme la manière dont l’utilisateur appuie sur la pédale d’accélérateur pour plus ou moins raffermir, ou alors rendre plus moelleuses, les suspensions ou la direction. En d’autres termes, elle est capable de savoir si vous conduisez calmement ou comme un pilote de rallye. Bluffant, notamment dans les virages.

Doté d’une micro-hybridation (48V), le Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI de 150 ch n’a réclamé, sur notre parcours mixte d’environ 150 km, que 7,4 litres de sans-plomb / 100 km. Un bon score, qui peut évidemment s’envoler si vous avez le pied lourd. Sur la version diesel (150 ch également), nous avons obtenu environ 6 l / 100 km.

A défaut d’être réellement enthousiasmante (le nouveau Tiguan prenant tout de même 250 kg sur la balance, par rapport à l’ancien, soit 1 616 kg en essence 150 ch), la conduite de ce SUV n’a donc rien d’une punition.

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch : cher Tiguan

Sans défaut majeur, le Volkswagen Tiguan 2024 fait malheureusement payer cher ses qualités, avec un écart de prix important entre sa version d’entrée de gamme et le « HDG ». Ainsi, la gamme débute à 39 450 euros (1.5 eTSI 130 ch DSG7) et culmine, actuellement, à 58 900 euros (2.0 TDI 150 ch DSG7).

Pour une finition R-Line (relativement haut-de-gamme, même si viennent se placer au-dessus les niveaux Elegance et R-Line Exclusive) 1.5 eTSI 150 ch (qui devrait figurer parmi les plus vendues : 50 % des anciens Tiguan l’étaient en finition R-Line), il faudra compter 48 600 euros minimum.

Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

Ne cherchez pas : le Volkswagen Tiguan 2024 est plus cher que les SUV généralistes, comme le Renault Austral par exemple, et plus cher que l’ancienne génération. Une inflation des tarifs en partie compensée par une dotation en équipements intéressante, dès le premier niveau de finition « Tiguan » : écran tactile de 12,9 pouces, instrumentation digitale de 10 pouces, caméra de recul, 2 ports USB-C avant, projecteurs à LED, jantes de 17 pouces…

Le second niveau, « Life Plus », ajoute entre autres 2 ports USB-C à l’arrière et le régulateur de vitesse adaptatif. Pour 300 euros de plus, la série spéciale « Edition », basée sur la « Life Plus », agrémente le Tiguan de quelques équipements comme la peinture métallisée ou le bandeau lumineux à l’avant et à l’arrière. La finition « R-Line », quant à elle, se distingue surtout par son esthétique « sport » : jantes de 19 pouces, sièges sport, boucliers spécifiques, pédalier en aluminium…

Enfin, les finitions « Elegance » et « R-Line Exclusive » sont les plus hautes. La première ajoute, par rapport à la finition « R-Line », la conduite semi-autonome de niveau 2, les projecteurs avant matriciels, la vision caméra 360°, etc. La seconde (« R-Line Exclusive ») se base sur la finition « Elegance » et propose l’écran central tactile de 15pouces ou encore le système audio signé Harman Kardon en plus.

Notez enfin que deux versions hybrides rechargeables (204 et 272 ch) vont aussi être disponibles. Les prix oscillent, cette fois, entre 53 550 et 66 300 euros.

Prix Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch
Essai Volkswagen Tiguan 2024 1.5 eTSI 150 ch

Avec un design moins « carré » qu’auparavant et une ergonomie repensée, le Volkswagen Tiguan 2024 est bien dans son époque. Son bon niveau d’équipement et sa belle habitabilité réjouissent, mais ce sont surtout son confort de fonctionnement et son silence, à l’usage, qui nous ont bluffé. Les prix aussi, par contre…

Texte : Adrien A
Crédits photos, vidéo et podcast : François Bouet

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021