Le Nouvel Automobiliste
Essai Ford Kuga_ST-Line_X_Plug-In_Hybrid_004

Le nouveau Ford Kuga arrive : que faut-il en retenir ?

Présenté l’an dernier, et essayé récemment par nos soins, le nouveau Ford Kuga va prochainement débarquer en concession. L’occasion de faire le point sur sa gamme et ses tarifs, mais aussi sur son positionnement au sein d’un marché des SUV on-ne-peut-plus rempli… jusqu’à ce que ça déborde ?

Essai Ford Kuga_ST-Line_X_Plug-In_Hybrid_004
Ford Kuga ST-Line X PHEV

Nouveau Ford Kuga : une gamme sans surprise

La gamme essence ne surprendra personne avec le recours au bloc 4 cylindres 1,5 l EcoBoost, disponible en 120 et 150 ch et associé à une boîte mécanique 6 rapports. Côté Diesel, le choix sera assuré par deux motorisations : le 1,5 l EcoBlue 120 ch en boîte manuelle 6 rapports (automatique 8 vitesses en option) ou le 2,0 l EcoBlue 150 ch doté d’une micro-hybridation (48 V) en boîte mécanique 6 rapports uniquement. Le sommet de la gamme Diesel est assuré par le 2,0 l EcoBlue 190 ch en boîte auto 8 vitesses et transmission intégrale. Côté PHEV, c’est le 2,5 l Duratec 225 ch eCVT qui assurera le rôle de grande puissance et petits rejets de CO2 au sein de la gamme. Nous avons d’ailleurs essayé le nouveau Ford Kuga dans cette configuration le mois dernier. A noter qu’une version Hybride « tout court » arrivera fin 2020.

Côté équipements, c’est une gamme articulée comme à l’accoutumée qui attend le client :

  • Trend : aide au maintien dans la voie, aide au stationnement avant/arrière, régulateur de vitesse et freinage automatique d’urgence avec détection des piétons, climatisation manuelle, banquette arrière coulissante rabattable 60/40, prise 230V, recharge téléphone par induction, GPS tactile 8 pouces ;
  • Titanium ajoute à la Trend les équipements suivants : capteur de pluie, climatisation automatique, accès/démarrage mains libres, jantes alu 17 pouces ;
  • ST-Line : Titanium + kit carrosserie ST-Line, étriers de frein rouges, double sortie d’échappement, suspensions sport, instrumentation numérique, jantes de 18 pouces ;
  • ST Line X : ajoute les feux de route automatiques, phares LED, système audio Bang & Olufsen, alerte vigilance conducteur ;
  • Vignale : complète la ST-Line X avec la peinture métallisée, les phares full LED adaptatifs, les sièges avant chauffants (électrique côté conducteur), le hayon mains libres et l’affichage tête haute.

Les tarifs du nouveau Ford Kuga

Avec une gamme assez riche dès le lancement, Ford propose ce nouveau Kuga à partir de 26 600 € en entrée de gamme essence tandis que la plus haute version PHEV s’affiche à 46 000 €. Des tarifs assez compétitifs que l’on vous laisse regarder en détail :

Ford Kuga 1.5 EcoBoost 120 ch BVM6 :

  • Trend : 26 600 €
  • Titanium : 29 300 €

Ford Kuga 1.5 EcoBoost 150 ch BVM6 :

  • Titanium : 30 500 €
  • ST Line : 32 700 €
  • ST Line X : 35 200 €
  • Vignale : 37 900 €.

Ford Kuga 1.5 EcoBlue 120 ch BVM6 (BVA 8 hors Trend : + 2.000 €) :

  • Trend : 28 100 €
  • Titanium : 30 800 €
  • ST Line : 33 000 €
  • ST Line X : 35 500 €
  • Vignale : 38 200 €.

Ford Kuga 2.0 EcoBlue 150 ch BVM6 mild hybrid :

  • Titanium : 32 400 €
  • ST Line : 34 600 €
  • ST Line X : 37 100 €
  • Vignale : 39 800 €.

Ford Kuga 2.0 EcoBlue 190 ch BVA8 4×4 :

  • Titanium : 37 600 €
  • ST Line : 39 800 €
  • ST Line X : 42 300 €
  • Vignale : 45 000 €.

Ford Kuga Hybride rechargeable 2.5 Duratec 225 ch eCVT :

  • Titanium : 38 600 €
  • ST Line : 40 800 €
  • ST Line X : 43 300 €
  • Vignale : 46 000 €.

Nouveau Ford Kuga : ‘le SUV le plus électrifié du segment’

Pas de boîte auto ou de transmission intégrale en essence, pas de version mild hybrid en BVA… Il y a sans doute encore de quoi étoffer la gamme pour les mois à venir chez Ford, d’autant que la marque attend beaucoup de son nouveau Kuga. Pour Fabrice Devanlay, porte-parole de Ford France, « ce segment des SUV compacts est vital car il représente une part toujours croissante du marché en Europe. Nous prévoyons donc une part de segment supérieure à notre part de marché moyenne » .

Pour arriver à ses fins, Ford table sur le positionnement suivant : « le nouveau Kuga est le SUV le plus électrifié du segment avec une proposition triple en mHEV (Hybride léger), HEV (Hybride – disponible fin 2020) et PHEV (Hybride rechargeable). Le prix de cette dernière version (le nouveau Ford Kuga PHEV débute à 38 600 € soit sensiblement 10 000 € moins cher que son concurrent français – le Peugeot 3008 Hybrid4, qui dispose cela dit de 300 ch) est particulièrement compétitif » , poursuit Fabrice Devanlay.

Et si c’était bientôt la fin des SUV ?

Un positionnement qui montre la nécessaire conciliation des enjeux environnementaux avec les SUV. Le nouveau Ford Kuga est d’ailleurs « plus fluide, plus sportif et plus léger » que celui qu’il remplace, pour favoriser une meilleure aérodynamique. Il perd ainsi 4 cm en hauteur, pour atteindre 1,65 m.

Mais alors, à vouloir faire toujours plus bas et toujours plus léger, peut-on penser que c’est le début de la fin, pour les SUV ? Selon Ford France, « clairement pas, et nous anticipons une croissance de la demande pendant encore plusieurs années que ce soit pour les petits SUV (type Puma) que pour les compacts (Kuga) » . Les analystes vont aussi dans ce sens : ils affirment que le segment des SUV compacts va continuer de croître en Europe, et passer de 2,1 millions d’unités en 2020 à 2,5 millions en 2027.

Ford Kuga PHEV 2020 LNA Dumoulin 2

Retrouvez notre essai du nouveau Ford Kuga PHEV.

Si les SUV ont donc, théoriquement, encore de beaux jours devant eux, il est néanmoins probable qu’ils évoluent vers des styles plus sportifs, et deviennent moins hauts. Chez Ford, le nouveau Kuga, mais surtout le petit Puma (haut de 1,55 m, soit à peine plus qu’une Fiesta) illustrent cette potentielle tendance. Potentielle tendance qui se confirme chez d’autres constructeurs, avec des modèles de série comme les Kia XCeed, BMW X2 ou Jaguar I-Pace, mais aussi des concept-cars, à l’image du DS Aero Sport Lounge. Peut-être verrons-nous ainsi, dans un avenir proche, deux types de SUV : les SUV « bas », et les SUV familiaux, plus carrés, plus massifs, et surtout capables de transporter 7 personnes (à l’image, par exemple, du Kia Sorento). Tout ceci n’est bien-sûr qu’hypothèses pour le moment !