Le Nouvel Automobiliste
Essai Ford Puma 2020 1.0 Ecoboost 155 ch Essai Puma 2020 ST-Line

Essai Ford Puma 2020 1.0 Ecoboost 155 ch : fauve attachant

Avec son nom de fauve et son design alléchant, le nouveau Ford Puma 2020 gagne déjà son premier pari : celui de la séduction. Mais au-delà de ces arguments, le Puma a-t-il les qualités nécessaires pour se tailler la part du lion sur un marché des B-SUV (Renault Captur, Peugeot 2008, Volkswagen T-Cross…) à la limite de la saturation ? Découvrez-le, en lisant notre essai du Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch !

Essai Ford Puma 2020 Ecoboost 155 ch Essai Puma 2020 ST-Line

Essai Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch : wahoo !

Révélé en juin 2019, le nouveau Ford Puma débarque tout juste en concession. Phares verticaux, lignes arrondies, design athlétique : force est de constater que le Puma 2020 se singularise dans la masse des SUV actuelle. Aux antipodes d’un Volkswagen T-Cross (résolument carré), à l’opposé d’un Peugeot 2008 (hyper-agressif), le Ford Puma 2020 assume une certaine douceur voire, une certaine sensualité dans son dessin. On peut y voir des références à la Ford GT (notamment, dans la signature lumineuse des optiques) et même, à la Puma première du nom, ce petit coupé commercialisé dans les années 90, qui était lui aussi très rond et avec des phares en forme de goutte d’eau.

4,18 m de long, pour 1,80 m de large et 1,55 m de haut. Telles sont les dimensions du nouveau Ford Puma 2020… qui « en réel », paraît pourtant plus petit !

Thomas Morel, son designer, l’expliquait au Nouvel Automobiliste il y a quelques mois : « on a fait beaucoup d’études clients qui allaient dans cette idée que le style devait être très très fort pour que, dès le premier regard, on tombe amoureux ». Bien-sûr, Thomas Morel n’est pas la personne la plus objective pour parler du Ford Puma 2020 ! Mais, toujours est-il que le Puma a fait tourner quelques têtes lors de notre essai. Etait-ce à cause de son design ? De sa couleur Rouge Lucid ou Bleu Island ? Ou bien, simplement de l’effet nouveauté ? Sans doute un peu des trois.

Le Ford Puma 2020 est basé sur la plate-forme de la Fiesta. Par rapport à cette dernière, les voies ont cependant été élargies de 6 cm, et la garde au sol rehaussée pour atteindre 14cm.

Disponible en dix coloris (Bleu Abysse, Blanc Glacier, Rouge Racing, Gris Solar, Noir Agate, Rouge Lucid, Gris Matter, Bleu Island, Gris Magnetic et Blanc Metropolis) et trois niveaux de finition (Titanium, ST-Line et ST-Line X), le nouveau Puma 2020 devrait pouvoir facilement faire oublier l’Ecosport (qu’il ne remplace pas encore cependant). Il est, en tout cas, bien plus avenant. Est-ce pareil à l’intérieur ? Voyons cela tout de suite !

Essai Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch : un intérieur de Fiesta, la praticité en plus

Lorsque l’on ouvre la porte, l’effet « wahoo » disparaît. Non pas que le Ford Puma 2020 présente mal à l’intérieur. Simplement, son mobilier est le même que celui de l’actuelle Fiesta, qui va sur ses trois ans et demi. La qualité des assemblages est bonne, sans plus, tout comme celle des matériaux utilisés.

Sur notre version d’essai ST-Line, les touches de rouge sont légion. Notez la très belle sellerie des sièges.

Le Ford Puma 2020 brille davantage par son habitabilité et ses aspects pratiques. A l’avant comme à l’arrière, des adultes de grande taille seront à l’aise, aussi bien au niveau de la tête qu’au niveau des jambes. Il n’y a guère que la banquette, un poil courte, qui pourrait gêner celles et ceux qui ont de grandes jambes. Mais c’est sans doute le volume de son coffre qui impressionne le plus. En proposant 456 dm3 (402 dm3 pour les versions dotées du système « mild hybrid » – hybridation légère – comprenant, notamment, une batterie de 48V), le nouveau Ford Puma 2020 fait mieux qu’un Peugeot 2008 plus grand de 12 cm (434 dm3) et légèrement mieux qu’un Volkswagen T-Cross (455 dm3).

Le seuil de chargement du Puma 2020 est un peu haut. Mais le SUV Ford se rattrape avec sa « MegaBox », un coffre sous plancher.

Il dispose en plus d’une botte secrète : un compartiment sous le plancher, baptisé « MegaBox ». Celui-ci permet de gagner 80 dm3, et mesure 76,3 cm de large et 75,2 cm de long pour 30,5 cm de profondeur. Il bénéficie d’un revêtement résistant et lavable à l’eau grâce à un bouchon de vidange. Facile, mais il fallait y penser ! Par ailleurs, le Ford Puma 2020 présente un plancher plat, et un volume de chargement banquette rabattue de dm3 bien pratiques.

Sans surprise, le Ford Puma 2020 fait également le plein de nouvelles technologies. Au centre de la planche de bord trône un écran tactile de 8 pouces, compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Une dalle numérique (12,3 pouces) vient remplacer les compteurs analogiques, en série dès le niveau de finition ST-Line (cf paragraphe sur les niveaux d’équipements ci-après). A noter que, comme les autres nouvelles Ford, le Ford Puma 2020 disposera d’un modem 4G FordPass Connect, avec une connexion pouvant accueillir jusqu’à 10 appareils.

En définitive, si le nouveau Ford Puma ne brille pas par son design intérieur, il est à la page technologiquement parlant et dispose d’aspects pratiques indéniables.

Essai Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch : sympa à conduire !

Au lancement, un moteur essence, le 1.0 EcoBoost décliné en 125 et 155 ch est proposé (le bloc diesel 1.5 EcoBlue 120 ch arrivera plus tard). C’est le Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch que nous avons pu tester. Cette motorisation fait appel à un système de micro-hybridation (mHEV) constitué d’un alterno-démarreur et d’une batterie de 48V permettant, selon Ford, de gagner « jusqu’à 9% d’efficacité énergétique lors des phases d’accélération, mais également de gagner en performance en ajoutant jusqu’à 15 ch ou 50 Nm de couple supplémentaire ». La batterie se recharge lors des phases de décélération et de freinage, et cela se traduit à l’usage par un frein moteur légèrement plus important.

Avec ses 155 ch, le 3 cylindres 1.0 EcoBoost donne des ailes au Ford Puma 2020 !

Le Ford Puma 2020 se révèle très agréable à conduire. Son petit 3 cylindres EcoBoost fait preuve d’un tonus exemplaire, sans être trop bruyant. Il offre beaucoup de couple et des relances vives, bien qu’il manque légèrement de peps sous les 2500 trs/min. Globalement, le Puma incite à une conduite dynamique : direction précise, commande de boîte ferme, tenue de route bluffante mais, corollaire logique, suspensions très fermes. Il est aidé par son poids maîtrisé (1 280 kg) et une boîte manuelle (la boîte automatique arrivera en septembre) bien étagée.

Des défauts, peut-être ? Un réservoir minuscule (42 litres) et, bien que ce ne soit pas lié au comportement routier du Puma 2020, un système de navigation SYNC pas très intuitif et assez lent, ainsi qu’un volant avec beaucoup de boutons, qui obligent parfois à quitter la route des yeux. Vivement la nouvelle version du SYNC qui devrait apparaître à la fin de l’année, sur le nouveau Ford Mustang Mach-e.

Le Ford Puma 2020 séduit sur la route par son agilité et le plaisir de conduite qu’il procure.

En parallèle du Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch, nous avons pu rouler, durant quelques kilomètres, avec la version 125 ch (également « mild hybrid »). Si celle-ci est, forcément, un peu moins dynamique (pesant aussi 1280 kg), elle reste néanmoins très agréable à conduire. Et c’est tant mieux, compte-tenu du fait que cette version devrait assurer le gros des ventes. A noter que le bloc diesel ainsi que le 1.0 EcoBoost 125 ch sans micro-hybridation ne seront disponibles qu’en septembre 2020.

Essai Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch : équipements, finitions, prix

Comme nous le disions, le Ford Puma 2020 est disponible au lancement avec un moteur essence 1.0 Ecoboost 3 cylindres décliné en 125 ou 155 ch et, pour l’instant, obligatoirement accouplé à un système de micro-hybridation. La gamme se décline en trois niveaux de finitions (quatre, si l’on compte la version Titanium Business réservée aux professionnels) : Titanium, ST-Line (notre version) et ST-Line X.

D’emblée, le Ford Puma Titanium est très bien équipé : allumage automatique des phares, feux de jours à LED, éclairage d’ambiance interne, Apple Car Play/Android Auto, reconnaissance des panneaux de signalisation, 5 modes de conduite (normal, eco, sport, faible adhérence et trail) sélectionnables, aide au stationnement arrière, aide au maintien dans la voie, jantes de 17 pouces… En parallèle, le Puma ST-Line vaut surtout pour son look plus sportif (badges ST-Line, sortie d’échappements chromée, kit carrosserie…). Il ajoute néanmoins une dalle numérique de 12,3 pouces derrière le volant, ainsi que des suspensions sport notamment. En haut de la gamme, le Puma ST-Line X fait profiter de l’air conditionné automatique, de jantes de 18 pouces de série, d’un système audio B&O ou encore, de vitres arrière surteintées.

Essai Ford Puma 2020 1.0 Ecoboost 155 ch Essai Puma 2020 ST-Line

Les tarifs s’échelonnent de 22 900 € à 27 900 €. Notre modèle d’essai (Puma 1.0 Ecoboost 155 ch ST-Line mHEV) vaut 25 900 €. Ainsi, sans être donné, le Ford Puma 2020 se révèle bien placé en termes de prix. A titre de comparaison, un Renault Captur II oscille à peu près dans les mêmes gammes de prix avec le moteur 1.3 TCe 130 ch… mais est moins bien équipé. Avec le moteur 1.3 TCe 155 ch, il apparaît plus cher (27 300 € en finition Intens, 30 800 € en haut de gamme Initiale Paris – à noter cependant que le Captur TCe 155 « offre » la boîte automatique). Même constat chez Peugeot où le nouveau 2008 est également plus cher, tandis que chez Volkswagen, le T-Cross n’offre pas de moteurs à puissance équivalente (le haut de gamme essence se limitant, pour l’instant, à 115 ch).

Ford Puma prix

Essai Ford Puma 2020 1.0 EcoBoost 155 ch : conclusion

Avec sa belle gueule et son équipement pléthorique, le Ford Puma 2020 nous a tapé dans l’œil. Il est par ailleurs plaisant à conduire, et n’est pas avare en aspects pratiques, ce qui peut étonner au vu de sa plastique. Finalement, seul son intérieur un peu triste, selon nous, lui fait défaut. En dehors de cela, il est mieux placé en termes de tarifs que les ténors de la catégorie, tout en étant mieux équipé. En cela, oui, le Ford Puma 2020 a les arguments pour rivaliser avec les Renault Captur et Peugeot 2008. Il devra simplement faire face, sur le marché français en tout cas, à un déficit de notoriété par rapport à ses deux concurrents.