Le Nouvel Automobiliste
Opel Grandland 2024

Opel Grandland 2024 : grand remaniement

Si Opel a ressorti des placards l’appellation Frontera pour remplacer le Crossland, le Grandland reste Grandland. Et ce n’est pas son seul point commun avec son devancier : comme ce dernier, l’Opel Grandland 2024 repose sur la même base que celle du Peugeot 3008. Ce n’est pas pour autant qu’il ne change pas.

Coup double pour Opel, qui révèle à quelques jours d’intervalle deux nouveaux SUV. Le premier, baptisé Frontera (oui, comme dans les années 90), ira chasser dès la fin de l’année sur le segment B, malgré une longueur non négligeable (environ 4,40 mètres) et probablement la possibilité d’avoir 7 places (Opel communiquera plus en détails sur le remplaçant du Crossland en juin, cousin technique du nouveau Citroën C3 Aircross).

Le second, présenté aujourd’hui, se positionnera sans équivoque sur le segment C. L’Opel Grandland 2024 remplacera à la fin de l’année le modèle éponyme, commercialisé depuis 2017.

Opel Grandland 2024

Opel Grandland 2024 : coquet

L’identité Opel est bien là : la désormais connue calandre « Vizor », introduite sur le SUV Mokka et la compacte Astra, parcourt la face avant. Ici en revanche, comme sur les concept-cars, la calandre est transparente (elle est effectivement recouverte d’un plastique translucide) et dispose d’un « effet 3D », comme l’indique Opel. L’Opel Grandland 2024 se dote de deux autres coquetteries : des projecteurs à LEDs haute définition (50 000 pixels chacun) et le nouveau logo de la marque, rétroéclairé.

Opel Grandland 2024

Globalement, les lignes sont droites et rappellent celles de l’Astra. Le profil, notamment, évoque le break Astra. Les rondeurs du précédent modèle semblent proscrites sur ce nouvel Opel Grandland 2024, qui d’une génération à l’autre, gagne 20 centimètres pour passer à 4,65 mètres. Il se situe « pile » entre un Peugeot 3008 (4,54 mètres) et un 5008 (4,78 mètres) : un choix qui se justifie par le fait qu’a priori, le Grandland n’aura pas de déclinaison 7 places.

Opel Grandland 2024

A l’arrière, les feux d’un seul tenant et l’inscription « Opel » en lettres (à la place du logo) constituent la principale évolution. Nous noterons enfin que, sur ses versions haut de gamme, l’Opel Grandland 2024 disposera de passages de roues en plastique noir brillant. Noir brillant dont peut également être recouvert le toit. Nous vous le disions : il est coquet !

Opel Grandland 2024 : tout change à l’intérieur aussi

A bord, tout a été redessiné. L’inspiration Astra est là aussi bien visible, avec une planche de bord très en longueur et très « rectiligne ». Derrière le (nouveau) volant, la dalle numérique rétrécit (de 12 pouces, elle passe à 10) mais l’écran central (tactile, bien évidemment) grandit quant à lui, en faisant 16 pouces. Il impose un format « panorama » qui, sur les photos, rend très bien.

Opel Grandland 2024

L’Opel Grandland 2024 n’abandonne pas les commandes physiques à bord, chères à grand nombre d’entre vous, notamment pour la climatisation.

L’Opel Grandland 2024 (qui reçoit une « pixel box » : une boite, qui peut être fermée, intégrée à la console centrale, pour soit ranger ses clés ou recharger son smartphone) dispose de sièges ergonomiques certifiés par la campagne allemande pour des dos plus sains (AGR). Comme les nouveaux Volkswagen Tiguan et Passat !

En parlant de sièges, la banquette arrière est « fractionnable » 40/20/40 tandis que les passagers (arrière, toujours) gagneraient, selon Opel, deux centimètres d’espace pour les jambes. Le volume du coffre passe de 514 à 550 litres sur toutes les versions. Sièges arrière rabattus, on est à 1 641 litres de chargement (soit… 11 litres de moins que le précédent Grandland). C’est mieux qu’un nouveau Peugeot 3008 (certes plus court et au profil « fastback »).

Opel Grandland 2024 : multi-énergies

Basé sur la plateforme STLA medium du groupe Stellantis, l’Opel Grandland est comme ses comparses, et sans surprise, multi-énergies. Comprenez par-là qu’il pourra à la fois recevoir une motorisation thermique (moteur essence 1.2 PureTech 3 cylindres turbo de 136 ch, associé à une micro-hybridation 48V), hybride rechargeable (essence – électrique de 195 ch, avec 85 km d’autonomie théorique en tout électrique) et 100 % électrique.

Opel Grandland 2024

S’agissant de l’électrique, trois déclinaisons devraient être au programme (la firme au blitz n’a pas encore donné les détails) : 210 ch (couplée à une batterie d’une capacité de 73 kWh, pour 500 km d’autonomie théorique), 230 ch (accouplée à une plus grosse batterie, de 98 kWh de capacité, garantissant – toujours en théorie – 700 km d’autonomie) et, enfin, 320 ch (grâce à deux moteurs électriques) sur une probable version GSe.

Ces chiffres, nous ne les sortons pas de nulle-part : ils proviennent ni plus ni moins de la gamme du nouveau Peugeot 3008 (et par extension, de celle du nouveau Peugeot 5008). Gamme que devrait reprendre le nouvel Opel Grandland 2024. Verdict dans les prochains mois : la commercialisation est prévue pour l’automne (septembre – octobre).

Opel Grandland 2024

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021