Le Nouvel Automobiliste

Nouvelle Renault Twingo Z.E. : électrifiE.Z. votre semaine ! (1/7)

Enfin ! Renault présente la Renault Twingo Z.E. Sa plate-forme Edison, si bien nommée, a en effet été conçue dès l’origine pour recevoir des batterie mais c’était sans utilité sur la française jusqu’à aujourd’hui, seules les Smart ForTwo et ForFour étant depuis longtemps disponibles en électriques. Ô surprise, cette Twingo Z.E. ne doit rien à sa cousine Smart ! Et ce, alors que la plate forme partagée avec la franco-allemande pouvait laisser penser le contraire.

Alors, de quoi est faite cette Twingo Z.E. ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. Et comme la Renault Twingo est tout de même une voiture importante pour le constructeur français, nous vous proposons de passer la semaine avec : découvrez le programme !

Renault Twingo Z.E., fée électrique

Est-ce que la Renault Twingo Z.E. est devenue encore plus Smart ? Que nenni. Elle a pris les bonnes recettes de sa sœur Renault Zoé. Le moteur pour commencer : c’est le R80 de 60 kW. Soit 82 ch placé à l’arrière. Côté batteries, elle sont placées comme le permet la plate-forme Edison sous les sièges. Les batteries de 22 kW permettent une autonomie de 190 km en mode WLTP. Largement suffisant pour les trajets quotidiens, mais à vérifier cependant lors d’un prochain essai. 

Pour gérer la batterie, il sera possible d’activer 3 niveaux d’intensité de récupération d’énergie au freinage. Le choix se fera via le sélecteur de mode. Mais pour l’alimenter directement, la branchement se fait via l’ancienne trappe de carburant. Renault annonce une recharge de 80 km en 30 min. Le mode Eco déjà disponible sur les modèles thermiques est reconduit sur la version Twingo Z.E.

Pour économiser cette énergie, la Renault Twingo Z.E. est équipée d’une pompe à chaleur positionnée dans le compartiment avant pour la gestion de la ventilation. Comme les Renault Twingo thermiques, le système Easy Connect équipe la version électrique en ajoutant les fonctionnalités Z.E. de la Renault Zoé afin de faciliter les recherches de stations de recharges notamment. L’application permet également de lancer le chauffage ou la climatisation à distance. On peut noter aussi l’arrivée des sièges chauffants, déjà présents sur certains marchés. 

Un peu de bleu dans le ciel de Twingo Z.E.

Côté look, les différences sont subtiles. Comme toute Renault Z.E., les touches bleues sont parsemées ici ou là. La calandre pour commencer, où le chrome des versions Intens est remplacé par du chrome bleuté. Les jantes accueillent un liseré bleu autour du logo. Le liseré des flancs est inédit et bleuté. A l’arrière, un discret logo habille le bas du hayon. A l’intérieur, pas de changement en dehors de l’interface enrichie du Easy Connect et du levier de vitesse accueillant la gestion de récupération au freinage.

SI vous n’aimez pas le bleu, l’ensemble des couleurs et des ambiances de la Renault Twingo sera proposée avec la motorisation Z.E. Il reste cependant à confirmer si elle sera déclinée dans les trois versions proposées, Life, Zen et Intens. Nous parions sur une série spéciale accompagnant la sortie de le Renault Twingo Z.E.

La Renault Twingo Z.E. sera officiellement présentée au prochain salon de Genève, qui débute la semaine prochaine. Pas d’information quant aux prix, ils seront annoncés au prochain Mondial de Paris. Pour sa commercialisation, il faudra être plus patient que le temps de recharge. En effet, elle est annoncée au mieux fin 2020. Il est donc plus prudent de parler de début 2021. Il vous faudra donc un peu de patience pour rouler au volant de celle qui sera probablement la plus urbaine des Renault Twingo. 

Une semaine en Renault Twingo

En attendant, vous n’avez pas fini de lire des sujets sur la Renault Twingo sur Le Nouvel Automobiliste. Pour ses 27 ans de commercialisation, nous avons décidé de lui dédier une semaine spéciale ! De la présentation de la gamme actuelle à l’essai de 3 versions, de la rencontre de son designer à une petite surprise pour clore la semaine, vous aurez de quoi vous mettre à la page sur ce modèle.

Article : Guillaume AGEZ

Crédit photos : Renault

Nous avons essayé 3 versions de la dernière génération de la citadine de Renault :

Et pour aller plus loin :