Le Nouvel Automobiliste
nouvelle Lancia Ypsilon 2024 Cassina

La Lancia Ypsilon 2024 est officiellement présentée

Après avoir enchaîné fuite sur fuite, la Lancia Ypsilon 2024 est désormais officielle.

Nous n’allons pas refaire tout l’historique, mais le lancement de la nouvelle citadine italienne a été ponctué de nombreux rebondissements jusqu’à aujourd’hui. Nous en parlions il y a à peine deux semaines.

A présent, la Lancia Ypsilon 2024 est bien officielle. C’est l’occasion de la découvrir davantage, grâce à une nouvelle salve de photos et de plus amples informations.

Il s’agit d’un lancement important, pour Lancia, car il annonce la résurrection de la marque ailleurs qu’en Italie, qui était son unique territoire de commercialisation depuis 2017 (seule l’Ypsilon actuelle, présentée en 2011, y était vendue. 40 000 exemplaires de cette dernière ont trouvé preneurs en 2023, ce qui est loin d’être mauvais !).

nouvelle Lancia Ypsilon 2024 Cassina

Lancia Ypsilon 2024 : une base de Peugeot 208

Notre titre est volontairement racoleur : oui, la nouvelle Ypsilon est basée sur la Peugeot 208 précitée (tout comme l’Opel Corsa, par exemple) mais non, cela ne se voit (quasiment) pas. Les habitués sauront reconnaître une silhouette familière, mais cela s’arrête là. En effet, l’ensemble des panneaux de carrosserie sont modifiés.

La première chose qui frappe, c’est cette face avant, intégrant des phares à « double étage » (comprenez, une signature lumineuse de jour désolidarisée des optiques, intégrant feux de route et feux de croisement). On remarque surtout ces « barres » de LEDs, donc, en guise de signature lumineuse, donnant un regard très particulier à la Lancia Ypsilon 2024. Ce regard, englobé dans une surface noir laqué, nous le connaissons depuis la révélation du concept-car Pu+Ra HPE l’an passé.

A l’arrière, ce sont les feux ronds, inspirés de ceux de la mythique Stratos (de même que le becquet en forme de « queue de canard »), qui interpellent. Nous pourrions presque y voir, aussi, une descendance à l’Alfa Romeo Mi.To ! Le profil, quant à lui, est plus discret. Il intègre, comme chez Peugeot, l’écusson « Lancia » au niveau du montant C, tandis que les poignées de porte arrière sont toujours « cachées ».

C’est donc une révolution complète pour l’Ypsilon, qui quitte définitivement le style « néo-rétro » des précédentes générations. Au passage, elle fait une sacrée crise de croissance : de 3,81 mètres de long, elle passe à 4,08 mètres, pour 1,76 mètre de large. La hauteur s’élève à 1,44 mètre.

La nouvelle Lancia Ypsilon 2024 est présentée en bleu (une couleur « typiquement Lancia », selon… Lancia), et précisément dans une édition de lancement nommée « Cassina », limitée à 1 906 unités. La marque s’est effectivement associée au fabricant italien de meubles contemporains.

Lancia Ypsilon 2024 : un intérieur bleu, et des équipements étonnants

L’intérieur aussi est totalement différent de celui de la 208 et de ce que connaissions jusqu’à maintenant. Lancia promet, dans cette voiture, une ambiance digne d’une « véritable maison italienne« . C’est un élément de langage, bien-sûr (« l’italianité » étant largement mise en avant par la firme), mais il n’empêche que le design de la planche de bord paraît, à première vue, agréable.

De même, les sièges bleus (recouverts d’un velours recyclé), très Lancia là encore, font leur petit effet.

Parmi les équipements à relever, nous en noterons au moins deux : d’une part, la présence d’un système appelé « SALA » (pour Sound Air Light Augmentation), qui est en fait une sorte d’assistant vocal, signé Lancia. D’autre part, l’implantation au centre de la planche de bord d’une… « petite table », désignée Tovolino. Celle-ci fait office de support de rangement et de chargeur à induction pour smartphone. A voir si les autres versions que l’édition de lancement en disposeront !

En parlant de connectique, la Lancia Ypsilon 2024 bénéficie naturellement d’un écran central tactile (10,25 pouces, compatible Apple Car Play et Android Auto). Un autre écran est placé derrière le conducteur.

Le volume du coffre est de 309 dm3. C’est moins que dans une Peugeot 208 (352 dm3).

Lancia Ypsilon 2024 : uniquement en électrique au lancement

En reprenant la plateforme des 208 et Corsa, la Lancia Ypsilon 2024 hérite aussi de leur motorisation électrique de 156 ch (115 kW, 260 Nm de couple), alimenté par une batterie de 51 kWh.

L’autonomie théorique maximale annoncée (en cycle WLTP) est de 403 km, soit une donnée similaire aux modèles évoqués juste au-dessus. La petite italienne endosse la recharge rapide jusqu’à 100 kW (un chargeur de 100 kW est d’ailleurs fourni avec la voiture). Cela permet de recharger l’Ypsilon de 20 à 80 % en 24 minutes (et de gagner 100 km en 10 minutes).

nouvelle Lancia Ypsilon 2024 Cassina

Deux motorisations essence micro-hybrides, de 100 et 136 ch, sont prévues pour la suite, sans que nous ayons encore leurs spécificités techniques (qui devraient, de toute manière, être similaires à celles des Peugeot 208 et Opel Corsa équivalentes). Mieux, une version sportive électrique HF de 240 ch débarquera en 2025 !

Lancia Ypsilon 2024 : lancée en mai en Italie

Il faudra visiblement attendre quelques semaines avant d’avoir des informations complémentaires sur la gamme (hors série limitée Cassina) et les tarifs.

Nous savons néanmoins que la Lancia Ypsilon 2024 Cassina est facturée au prix de 39 999 euros en Italie, où elle arrivera en concession au mois de mai.

nouvelle Lancia Ypsilon 2024 Cassina

Ensuite, la nouvelle Ypsilon fera son entrée dans six autres pays de l’Union européenne (dans l’ordre : Belgique, Pays-Bas, France, Espagne, Allemagne Royaume-Uni).

La Lancia Ypsilon 2024 est en tout cas très attendue, et sera suivie par deux autres modèles dans les années à venir : une remplaçante de la Delta et un SUV Gamma. Peut-être que lors de ces lancements, le constructeur transalpin élargira sa présence géographique.

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021