Le Nouvel Automobiliste
Nissan-Qashqai-2024

Nissan Qashqai restylé : Plus tranchant

Nissan aime le rappeler en toute occasion, le Qashqai est toujours une référence des crossovers puisqu’il fut, avec la première génération de 2006, tout simplement le créateur de cette catégorie. De l’eau a coulé sous les ponts depuis et, génération après génération (nous en sommes à la 3e) le Qashqai s’est indéniablement amélioré mais, nécessairement, n’a plus été en mesure de dominer un marché toujours plus concurrentiel.

Le modèle actuel, présenté en 2021, affiche des ventes moins spectaculaires en France mais reste néanmoins une valeur sûre de Nissan sur le marché européen (350 000 ventes), particulièrement en Grande-Bretagne où il est produit. Il faut dire que les Peugeot 3008 et autres Hyundai Tucson ou Kia Sportage sont passés par là et que le style du Qashqai s’est quelque peu (probablement trop) assagi. Alors, la réponse de Nissan est claire : plus de caractère, plus de « gueule », plus de dynamisme et plus de technologie. Voici le Nissan Qashqai restylé.

Nissan-Qashqai-2024

Nissan Qashqai restylé : V Motion et Virgules

Par définition, un restylage cherche avant tout à s’attaquer au style. Il n’est cependant, en raison des contraintes techniques et financières, pas toujours évident de modifier profondément un véhicule en cours de vie. Il faut donc ruser et s’attaquer avant tout à ce qui se voit, en règle générale les parties avant et arrière d’un véhicule. Ce nouveau Qashqai ne déroge pas à la règle en proposant une évolution assez marquée de sa calandre V-Motion.

L’objectif de ce restylage a été de lui donner plus de caractère avec un style plus agressif et plus technique, pour répondre à la tendance du marché

Christophe Lalo, Project Lead Designer de Nissan Europe
Nissan-Qashqai-2024

Voulue plus acérée et tranchante elle élargi et dynamise assez largement la face avant du crossover par un travail marqué sur les détails de style. Au-dessus d’un bloc optique retravaillé, la signature des DRL reste inchangée, à l’exception du Nissan lumineux à son extrémité, mais elle est désormais doublée, en-dessous du phare, d’une autre « ligne » formant un V à l’horizontal et composée de motifs en virgules lumineuses.

Seules les finitions les plus hautes (Tekna/Teckna+ et N-Design/N-Design+) bénéficieront de cette nouvelle signature lumineuse. Dans les versions moins huppées (Acenta et N-Connecta) il faudra vous contenter d’inserts en chrome satiné. Censé évoquer les anciennes armures japonaises, ce motif en virgule vient largement redessiner le reste de la calandre et donne une personnalité un peu à part au Qashqai en l’éloignant notablement des autres productions de la marque, y compris les plus récentes comme le Kicks.

Le Nissan Qashqai est désormais exclusivement Européen et donc l’équipe de design a pris quelques libertés avec le design mondial

Christophe Lalo, Project Lead Designer de Nissan Europe

Sur la poupe les changements sont plus légers, ils concernent essentiellement le bas de pare-chocs traité en noir laqué sur la finition Teckna et intégrant un insert façon aluminium retravaillé. L’autre changement concerne les feux. Leur forme ne change pas mais leur aspect est largement modifié pour leur conférer un aspect techno bien plus marqué. Ils adoptent un verre transparent et accueillent les motifs virgule en guise de signature lumineuse. Cette dernière adopte un rouge spécifique appelée « super red » sur les versions les plus hautes et elle est donc super rouge…

Nissan Qashqai restylé : En rouge et N-Design/N-Design+

Et de rouge il en est notamment question avec les versions N-Design et N-Design+. Ces finitions qui font leur apparition au catalogue à l’occasion de ce restylage du Qashqai, cherchent à renforcer encore un peu plus le dynamisme du véhicule tout en lui conférant un aspect plus « premium ».

Cette finition N-Design présente une tenue moins SUV, avec les éléments noirs peints couleur carrosserie

Christophe Lalo, Project Lead Designer de Nissan Europe

Effectivement, la couleur de carrosserie, en l’occurrence le Rouge Fuji sur les photos, étend ses quartiers sur la quasi-intégralité du véhicule (bas de caisse, passages de roue), les inserts en chrome satiné cèdent la place à du noir laqué (calandre, décoration latérale ou bouclier arrière) et le tout se pare de nouvelles jantes de 20 pouces.

Nissan-Qashqai-2024

Cette nouvelle finition cherche également à se démarquer quelque peu à l’intérieur en adoptant des sièges qui, si le dessin reste identique aux autres versions, sont traités de manière spécifique via des matériaux « haut de gamme » comme le cuir et l’alcantara, présent aussi sur le tableau de bord, ou par la réalisation d’un bel embossage Qashqai positionné juste en-dessous de l’appui-tête.

Nissan Qashqai restylé : Du noir… et 64 couleurs

Le nuancier du Qashqai évolue pour sa part en douceur. Outre le Rouge Fuji évoqué plus haut et largement mis à l’honneur dans ce restylage, on ne s’en plaindra guère, Nissan reconduit son Bleu Magnétique et ses deux Gris Squale et Argile mais introduit trois nouvelles teintes : le Blanc Nacré, le Noir Kuro un Bleu Cayuga dont le constructeur semble déjà se réjouir de nous voir perplexe quant à son appréciation colorimétrique. On notera au passage que 5 des 8 couleurs proposées sont compatibles avec le bi-ton et son toit noir.

Nissan-Qashqai-2024

Si l’on excepte la finition Tekna qui se pare de touches de TEP marron sur les sièges, la console centrale et la planche de bord c’est essentiellement le noir qu’on retrouve en grande majorité dans l’habitacle. Les modifications de ce dernier sont modestes mais néanmoins visibles. On remarque ainsi un tableau de bord légèrement redessiné pour offrir une présentation plus horizontale et mieux intégrer de nouveaux motifs décoratifs. Le combiné d’instrumentation, naturellement toujours numérique, reçoit quelques modifications dans la couleur de ses affichages et l’écran central tactile, qui reste à 12,3 pouces, accueille de série et pour la première fois sur une Nissan en Europe les services Google (Google Maps, OK Google, Google Play).

Pour égayer un peu cette ambiance sombre Nissan s’est plié à la mode désormais généralisée de l’éclairage d’ambiance coloré. Vous n’allez pas vous retrouver à bord d’une Mercedes-Benz, le champion toute catégorie en la matière, mais avec un choix de 64 couleurs vous devriez déjà largement trouver votre bonheur et illuminer votre Qashqai.

Nissan-Qashqai-2024

Nissan Qashqai restylé : il voit tout et partout et fait tout tout seul… ou presque

La mise à jour du Qashqai concerne bien entendu également son équipement technologique. Déjà bien équipé dans ce domaine sur la version commercialisée en 2021, le crossover de Nissan enrichi ou perfectionne encore son offre.

La nouvelle vue panoramique est ainsi dotée d’un affichage 3D à partir de 8 points différents et tient compte des objets en mouvement en vous signalant leur présence. La caméra grand angle située à l’avant du véhicule permet d’offrir une vue à 200° bien pratique pour sortir d’un emplacement ou d’une ruelle sans visibilité latérale.

Nissan-Qashqai-2024

Par ailleurs, la vision 3D est aussi capable d’enregistrer vos habitudes et de les reproduire presque toute seule, par exemple avec un emplacement de parking. Dans le même ordre d’idée la fonction Invisible Hood permet au conducteur de voir ses roues avant comme si le capot moteur était invisible. De quoi préserver ses belles jantes faces aux méchant trottoirs.

Nissan-Qashqai-2024

Mais le Qashqai est également doté de la panoplie complète d’ADAS désormais indispensable (et pour certaines obligatoires) à tout véhicule moderne qui se respecte : aide au freinage d’urgence, aide au maintien dans la voie (au-delà de 60 km/h), lecture des panneaux de limitation de vitesse et avertissement de survitesse… et beaucoup d’autres. Un bon point est à relever, un mode d’assistance personnalisée permet de choisir les assistances souhaitées selon les profils. De quoi certainement déconnecter l’alarme de survitesse aisément.

Nissan Qashqai restylé : e-POWER avant tout

Le Nissan Qashqai propose désormais deux motorisations essence. Un 4 cylindres mild hybrid cubant 1,3 l et développant 140 ou 158 ch et la solution « hybride » spécifique à Nissan dénommée e-POWER et offrant 190 ch. Le système repose sur une traction entièrement électrique offrant tous les avantages de cette énergie (souplesse, couple, système e-pedal…) mais alimentée par un petit moteur thermique de 3 cylindres via un onduleur.

Nissan-Qashqai-2024

Cette motorisation est naturellement celle qui est mise en avant par le constructeur japonais qui est toujours aussi fier de sa proposition et annonce le chiffre de 100 000 véhicules dotés du système e-POWER vendus en Europe depuis 2022. Le bloc est, on le rappelle, proposé sur le Qashqai mais également sur le X-Trail que nous vous avions proposé à l’essai ici.

Toujours produit dans l’usine britannique de Sunderland le Qashqai devrait arriver sur nos routes pour l’été. Les tarifs n’ont pas encore été dévoilés.

Photos : Nissan et Guillaume Agez pour LNA

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021