Le Nouvel Automobiliste
Porsche Macan 2024

Porsche Macan 2024 électrique : chamboule-tout

C’est facile : sur le Porsche Macan 2024, tout change !

Quel est le point commun entre une Porsche 911 et celle qu’elle remplace ? A peu près tout, du moins esthétiquement ! Quel est le point commun entre le nouveau Porsche Macan 2024 et l’ancien ? Pas grand-chose : en plus d’afficher une allure bien différente, cette nouvelle génération cède aux sirènes du tout-électrique. Alors forcément, il y a du changement.

Porsche Macan 2024

Le Porsche Macan 2024 pousse l’actuel vers la sortie

C’est la première fois que le Macan se convertit à l’électrique. C’est aussi la première fois que Porsche compte un SUV « watté » dans sa gamme… mais ce n’est pas le premier modèle électrique de la firme allemande pour autant. Ce rôle est (enfin, était) jusqu’à présent dévolu à la Taycan. Une grande berline (4,96 mètres), basse (1,39 mètre), au physique avantageux (dont Xiaomi s’est largement inspiré, récemment, pour sa « SU7 » !).

Les injonctions à arrêter progressivement la commercialisation des voitures thermiques neuves étant ce qu’elles sont, Porsche accélère aussi l’électrification de sa gamme. D’où ce Porsche Macan 2024 « EV », qui sera rejoint en 2025 par le nouveau Porsche 718 Boxster, également électrique.

Il aura surtout, dans quelques semaines, un cousin pas très éloigné : l’Audi Q6. Même base, même batterie et probablement même niveaux de puissance. Le look et l’habitacle, en revanche, seront différents sur l’Audi qui ne viendra remplacer aucun modèle existant.

Le Porsche Macan 2024, lui, succèdera à l’actuel : logique, me direz-vous ! Cependant, il était question que les deux modèles cohabitent quelques temps dans la gamme. Finalement, il n’en sera rien : en raison de failles de cybersécurité impossible à combler, le Macan premier du nom tirera sa révérence prochainement, en Europe en tout cas.

Espérons donc que ce Porsche Macan 2024 trouvera sa clientèle et qu’il arrivera à « capter » les acheteurs du modèle actuel. Si nous pouvions en douter en 2019, quand Porsche a annoncé que le remplaçant du Macan serait 100 % électrique, c’est (beaucoup) moins le cas aujourd’hui.

D’une part parce que nous sommes en 2024 et que les voitures électriques sont bien mieux acceptées, et d’autre part car ces derniers temps, le Macan thermique est passé de meilleure vente de Porsche à… l’une des moins bonnes (en France ! Pas ailleurs). Toutes ses versions pâtissent effectivement chez nous d’un lourd malus ; aucun Macan hybride rechargeable n’étant proposé… alors que sur le Cayenne, si !

Dans le reste du monde, le Macan n’est ni plus ni moins que la meilleure vente de Porsche, avec 800 000 unités vendues depuis 2013 et la Chine comme premier marché. Inutile, donc, d’ajouter que son renouvellement est d’un enjeu capital.

Porsche Macan 2024 : inspiration Taycan

Trêve de bavardages : voici le Porsche Macan 2024. Avant d’aborder les caractéristiques de ce nouveau modèle, évoquons d’abord son design, très inspiré de celui de la Taycan. Cela s’en ressent dans les optiques avant, tout d’abord… qui néanmoins, dans le cas du Macan, se dédoublent. Comme bien d’autres autos (notamment, chez Citroën), le Porsche Macan 2024 possède ce que l’on appelle, dans le jargon, des « phares à double étage ».

Les premiers phares (inspirés, dans leur forme, de la Taycan) sont ceux visibles de jour et intégrant la signature lumineuse Porsche traditionnelle, en « quatre points ». Les seconds, plus bas (et très carrés, dans leur forme), correspondent aux feux de croisement et de route (un éclairage « Matrix LED » est d’ailleurs disponible en option). Leur intégration est plutôt heureuse ; Porsche ayant « noirci » ces optiques pour que non-allumées, notre regard se focalisent sur les phares du dessus.

L’arrière aussi, s’inspire de la Taycan, avec un bandeau de feux (dont bénéficiait déjà, toutefois, l’actuel Macan). Notez, sur la version Turbo (nous reviendrons plus bas sur la gamme), la présence de petites ouïes sous les feux. Globalement, le design de ce nouveau Porsche Macan 2024 est très différent de l’ancien. Il semble même presque moins « SUV », plus « grosse compacte », avec cet hayon très incliné.

Quoi qu’il en soit, les mensurations ne changent pas (trop) : le Macan « next gen » gagne 6 centimètres en longueur pour atteindre les 4,78 mètres, tandis que largeur (1,93 mètre) et hauteur (1,63 mètre) n’évoluent quasiment pas. L’empattement, lui, grandit : 2,89 mètres, ce qui devrait avoir une répercussion positive sur l’espace proposé aux passagers arrière, à l’intérieur.

L’intérieur, justement, est lui aussi modifié du tout au tout. Plus épurée, et davantage dessinée « dans la longueur », la planche de bord est bardée d’écrans. Outre celui placé derrière le volant (incurvé, de 12,6 pouces, couplé à un affichage tête haute en réalité augmentée) et l’écran central (10,9 pouces, tactile et embarquant la nouvelle génération d’Android Automotive OS), même le passager a droit au sien (10,9 pouces aussi) pour certaines fonctions (dont dupliquer l’affichage central… ou regarder un film !).

Le « Porsche Communication Management » intègre un assistant vocal maison appelé « Hey Porsche ». En termes d’espace intérieur, notons que le volume de coffre est de 540 litres et qu’un deuxième coffre, sous le capot avant, est également accessible (84 litres). En cumulant les deux, le nouveau Porsche Macan 2024 gagne 127 litres de chargement par rapport à l’ancien ! Banquette rabattue, il fait en revanche légèrement moins bien (1348 litres contre 1 503 litres).

Les vitres sont sans encadrement… comme sur un coupé !

Porsche Macan 2024 : nouvelle plateforme et deux versions disponibles au lancement

Le Porsche Macan 2024 hérite de la plateforme « PPE » (pour Premium Platform Electric »). C’est le premier modèle du groupe Volkswagen à y avoir droit. Adaptée aux véhicules électriques, cette plateforme a notamment l’avantage de s’équiper d’une tension de fonctionnement de 800 V et d’une nouvelle gestion de la recharge.

En d’autres termes, cela permet – entre autres – au Macan « EV » d’endosser la recharge ultra-rapide, précisément jusqu’à 270 kW. Sur une borne dédiée, il peut ainsi (théoriquement) passer de 10 à 80 % d’e charge d’autonomie en 21 minutes seulement. Bien-sûr, le Porsche Macan 2024 peut aussi se charger en courant alternatif (AC), en 11 kW, sur une prise domestique (ou une borne, ou une prise renforcée.

Le nouveau Macan électrique embarque une batterie d’une capacité de 100 kW, commune aux deux versions de lancement : Macan 4 et Macan Turbo (oui, « Turbo »…). Détaillons le Macan 4 : il offre 408 ch pour 650 Nm de couple et « abat » le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes. Bridé électroniquement à 220 km/h, il possède une autonomie théorique (selon Porsche) de 613 km (en cycle WLTP).

Bien plus puissant (639 ch !), le Macan Turbo dispose d’un couple camionesque de 1 130 Nm et atteint ainsi les 100 km/h en à peine plus de 3 secondes. Ici, la vitesse est bridée électroniquement à 260 km et l’autonomie est de 591 km (toujours d’après Porsche).

Les deux versions sont dotées d’une transmission intégrale quatre roues motrices. En option, il sera possible d’avoir quatre roues directrices.

Le Porsche Macan 2024 offre une belle capacité de remorquage, valorisée par Porsche : 2 000 kg (le Macan thermique faisait un peu mieux : 2 400 kg).

Dévoilé aujourd’hui à Singapour, le Porsche Macan 2024 arrivera en France au second semestre, après un développement qui a été ralenti notamment à cause de problèmes logiciels (ce nouveau Macan aurait effectivement dû arriver en 2023).

Il est d’ores et déjà commercialisé, à un tarif d’entrée de gamme de 86 439 euros pour le Macan 4. Le Macan Turbo, lui, réclame minimum 118 910 euros. En 2014, le Porsche Macan premier du nom ne demandait « que » 60 000 euros en entrée de gamme et un peu plus de 80 000 euros en version Turbo. Mais l’inflation est (clairement) passée par-là !

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021