Le Nouvel Automobiliste
Renault Bucharest Connected

Dacia : un plan d’investissement de 100 millions d’euros en Roumanie et nouveau siège à Bucarest

Le constructeur Dacia a annoncé un important plan d’investissement à l’intention de son site roumain de Pitesti afin de porter la production locale à 400 000 unités par an d’ici à la rentrée 2020. Le Duster, dont une nouvelle série spéciale vient de paraître, devrait être accompagné d’autres variantes SUV. Par ailleurs, l’entreprise déménage dans de nouveaux locaux.

La Roumanie, bastion de Dacia

Le constructeur roumain produit actuellement les Duster mais aussi certaines Logan et Sandero sur son site roumain de Pitesti, dans le judet d’Arges, tandis que le reste de la gamme (Dokker, Lodgy, Logan MCV et des compléments de volumes de Sandero) est issue de l’usine marocaine de Tanger. A travers cette annonce de plan d’investissement de 100 millions d’euros, dont 25 millions financés par le gouvernement roumain, Dacia ambitionne de consolider son site historique.

L’objectif est de porter la production annuelle à 400 000 unités à compter de septembre 2020, soit une augmentation de 50 000 voitures par an. Cela passe par le développement de la gamme Dacia : s’il est clair que le duo Sandero/Logan sera renouvelé à cet horizon, le directeur général de Dacia en Roumanie, Christophe Dridi, laisse entendre qu’un nouveau modèle pourrait épauler le Duster. « Notre objectif est de poursuivre le succès de Dacia, et notre « enfant » [le Duster] devrait avoir quelques frères et sœurs », commente-t-il. Devrons-nous nous attendre à de nouvelles déclinaisons ? Une version 7 places pourrait remplacer le Lodgy en Europe tandis que l’hybridation sera une fatalité pour Dacia, confrontée comme chaque constructeur à une législation drastique en termes d’émissions de CO2.

Un nouveau siège pour Dacia à Bucarest : Renault Bucharest Connected

Outre cet investissement, le groupe Renault a inauguré la semaine passée son nouveau siège en Roumanie. Situé dans le sixième arrondissement (secteur 6) de Bucarest, ce nouveau siège dispose d’une surface de 47 000 m2 de bureaux. Baptisé « Renault Bucharest Connected » (RBC), il se positionne comme un centre de décision accueillant 3 200 salariés. C’est donc un bâtiment regroupant le nouveau centre de Design, ainsi que les fonctions ingénieries et tertiaires, qui s’est érigé à Bucarest.

Le RBC marque aussi les 20 ans de la privatisation de Dacia et de son rachat par Renault. Il servira de centre névralgique dans la conception des futures gammes Entry du Groupe Renault. A l’occasion de l’inauguration du Renault Bucharest Connected, un Duster spécialement personnalisé a été présenté.

Sources : Autojournal, Capital.