Le Nouvel Automobiliste
Cadillac CT5-V prototype

Cadillac CT4 et CT5 V-Series : l’américain en a encore sous le pied !

La semaine passée, Cadillac soufflait le chaud et le froid : le chaud en annonçant par surprise l’arrivée de la remplaçante de l’ATS, la berline CT4, dévoilée en version sportive CT4-V. Le froid en annonçant les spécifications des CT4-V et CT5-V : dans les deux cas, elles perdaient deux cylindres et quelques chevaux par rapport aux ATS-V et CTS-V précédentes. Seulement voilà, Cadillac nous fait un

De nouvelles Cadillac V-Series plus musclées

En dévoilant les CT4-V et CT5-V, Cadillac a refroidi les fans des précédentes ATS-V et CTS-V lorsque ceux-ci ont découvert les spécifications des modèles dont nous parlions dans cet article. En effet, la CT4-V troquait le V6 de sa devancière pour le 4 cylindres en ligne 2,3 turbo issu du pick-up Chevy Silverado (320 ch et 500 Nm de couple contre 464 ch et 600 Nm pour l’ancienne). Même déconvenue pour la CT5-V qui passait du V8 et V6 (355 ch et 540 Nm vs 640 ch et 747 Nm pour la CTS-V). Les nouvelles CT4-V et CT5-V gagnaient en revanche 2 rapports en passant d’une BVA8 à une BVA10.

Cadillac a rapidement précisé que le positionnement du label V ne serait plus le même, qu’il serait plus « accessible » et s’adresserait aussi aux SUV : les XT4, XT5 et XT6 devant à terme prétendre à de telles déclinaisons. Et le label haut de gamme de General Motors ajoute que cela laisse de la place pour quelque chose de plus puissant encore…

… il a simplement suffi d’un week-end pour que l’on en ait confirmation : les spectateurs du Grand Prix de Détroit ont pu apercevoir deux prototypes camouflés de Cadillac. Une CT4 et une CT5 dans des définitions sportives (notez l’aileron de la CT4).

Il s’agit là d’un teaser orchestré par Cadillac qui précise que ces deux prototypes représentent « la prochaine étape dans la lignée des Cadillac V-Series ». En attendant de connaître leurs spécifications, on peut spéculer sur le retour du V6 sous le capot de la CT4 et du V8 biturbo sous celui de sa grande sœur. Affaire à suivre. L’autre interrogation porte sur le futur de Cadillac en Europe et l’arrivée de ces versions lorsque l’on imagine que leurs émissions de CO2 seront fatalement plus élevées que celles d’une Twingo !

Source : Autoblog