Le Nouvel Automobiliste
Comparatif GTI Up vs Golf

Comparatif Volkswagen GTI : Up! versus Golf 1

GTI. Trois lettres mythiques. Trois lettres synonymes de sport. Trois lettres que se partagent surtout deux marques automobiles, Peugeot et Volkswagen. Apparues grâce à la Golf, ces lettres ont transformé la voiture en véritable caisse de rallye aux yeux des fans. Il faut dire que 110 ch dans une petite compacte à l’époque, ça ne courait pas les rues. Années après années, la Golf a été modifiée, améliorée, transfigurée en s’adaptant continuellement. Aux normes, tout d’abord, mais surtout à ses clients. Aujourd’hui, une Golf VII GTI en propose toujours plus. La puissance a été multipliée par 2,8 (310 ch), le 0 à 100 km/h a été divisé par 2. La Golf a pris au niveau des dimensions aussi : + 55 cm en longueur, + 16 cm en largeur, et – 3 petits centimètres en hauteur. L’équation se paye sur la balance avec une prise de poids de plus de 530 kg !

Ainsi, pour ses clients amateurs de petites sportives, Volkswagen a repris la formule gagnante de la première Golf GTI et l’a appliqué à… sa Up!. La petite citadine hérite d’un bloc 3 cylindres survitaminé, d’une boîte de vitesses manuelle et d’un look ravageur. Nous sommes allés comparer les deux petites sportives sur les petites routes de l’arrière-pays… sochalien. Promis, fans de 205 GTI, c’est un hasard géographique !

Comparatif GTI Up vs Golf

Volkswagen Up! GTI : dynamique dans son design

Qu’elle est loin, la gentillette petite citadine à la face avant toute mignonne. La Volkswagen Up! GTI se la joue limeuse de circuit au niveau du style. Ainsi, on retrouve à l’avant une large calandre, pleine, noire, des entrées d’air dynamisées et un bouclier plus agressif. Une petite lame rouge court sous le capot bien qu’on vous l’accorde, sur notre modèle d’essai rouge, ce soit un peu discret. Un petit logo GTI se loge également entre cette fameuse lame et le capot, qui gagne deux nervures au passage. Malgré tout, cela reste mignon, en comparaison de la Golf 1 qui nous accompagne, agressive avec ses deux petits phares ronds (4 en option), son contour de calandre rouge beaucoup plus marqué, son logo VW peint en noir et sa grosse lame à l’avant, typique des années 70/80.

De profil, peu de choses changent sur la Up!. On remarque facilement les énormes jantes de 17 pouces qui remplissent – très – bien les passages de roues. Le noir fait son apparition aussi bien sur les rétroviseurs que sur les stickers de bas de caisse, rappelant aisément ceux des premières Golf GTI. Ainsi regardées, nos deux autos n’ont que peu de points communs. Cependant, la ressemblance est bien plus frappante lorsque la Up! se décline en version 3 portes.

A l’arrière, nous pouvons également chercher des ressemblances. Si à première vue il ne semble rien y avoir, on retrouve pourtant sur les deux véhicules une grande lunette (sans montant sur la Up!) et les petits stickers au-dessus du pare-chocs. Une sortie d’échappement située à gauche sur nos deux modèles finira les similitudes. Nos deux voitures sont donc plus proches qu’il n’y paraît aux premiers regards, même si rien ne vaudra une comparaison Golf I/Golf VII, plus évidente !

Intérieur : Simple et efficace

A l’intérieur, la petite Up! GTI reste fidèle à elle-même et propose quelque chose de simple, mais bien pratique. On retrouve ainsi, à l’avant, un habitacle spacieux, des rangements un peu partout et le très pratique support de téléphone, venant en lieu et place des traditionnelles tablettes numériques. Un bandeau en plastique mêlant rouge et noir parcourt la planche de bord sur toute sa largeur, et permet d’accueillir les grosses buses d’aération. Le volant parait gigantesque au premier regard, il faudra voir si cela dérange sur la route.

Les assises récupèrent le tissu historique à motif des Golf 1. On apprécie vraiment le côté rafraîchissant de la sellerie. Les sièges sont légèrement baquets mais le maintien n’est pas des plus efficaces qui soit. A l’avant, ils sont suffisamment rembourrés pour les gabarits costauds, on s’y sent très bien. A l’arrière, c’est une autre paire de manche. Le rang 2 s’avère moins bien loti que le rang 1. En effet, la petite citadine n’offre pas grand place aux passagers arrière une fois de grands gabarits installés à l’avant et les sièges font preuve d’une dureté impressionnante. Ceci dit, cela dépanne et les 5 portes de notre modèle sont un avantage indéniable face à la version 3 portes de la Up!. Trois portes, c’est d’ailleurs ce que propose la Golf 1. Si le rang 1 de la Golf s’avère spacieux, il faut remercier les fines portes dépourvues de toutes les contraintes de sécurité moderne. L’accès au rang 2 de la Golf est moins aisé que dans la Up! mais le confort est plus appréciable, tant par l’espace aux jambes qu’à l’assise.

Au niveau du coffre, la Up ! ne s’en sort pas trop mal avec 250 L. C’est autant qu’une Hyundai I10, mais c’est 30 litres de plus qu’une Renault Twingo et 70 de plus qu’une Peugeot 108 ! On appréciera également la tablette de coffre qui comprend deux positions (comme sur feu l’Avantime), ce qui est bien pratique pour cacher des choses en permanence dans le coffre.

Sur la route : dynamique, mais pas trop

Niveau conduite, nous allons démarrer par la Golf 1. Reconnue de tous, la petite bombinette n’a jamais failli à sa réputation aux yeux de ceux qui l’ont essayée. Bien que la voiture accuse 38 ans (notre modèle est de 1981), la prise en main s’avère simple. Pas de précaution particulière hormis un petit coup de gaz pour accompagner les changements de rapports. La direction est assez lourde en ville mais l’ensemble s’améliore en entamant les premières routes de campagne.

Le petit bloc 1,6 L de 110 ch est volontaire et prend les tours avec vigueur ! Le train avant est précis comme tout, bien qu’il y ait un léger flottement entre le moment où l’on tourne le volant et le moment où la voiture se pose sur sa trajectoire. La voiture semble posée sur des rails mais le premier excès vous rappellera qu’il n’y a pas d’aides électroniques. Ici, c’est vous, et la voiture. Les freins sont d’ailleurs le principal élément différenciant, à la conduite, avec une voiture moderne. En effet, si la voiture ralentit, on est loin des freins très puissants des autos d’aujourd’hui.

Comparatif GTI Up vs Golf

Après ce temps passé dans la Golf 1 GTI, quelle surprise de remonter dans la Up!. On est assis plus haut que dans la Golf et on a l’impression de dominer la route. Évidemment au premier SUV croisé, on revient à la réalité. Les premiers tours de roues donnent l’impression que le volant est sur-assisté (et surdimensionné, c’est confirmé). La direction est vive mais le retour dans le volant est inexistant. C’est d’ailleurs assez frustrant. La voiture se positionne plutôt bien mais ne remonte aucune info. Autre point désagréable, le fait qu’aucune aide à la conduite ne soit déconnectable.

Niveau motorisation, la petite citadine est par contre bien lotie. Équipée d’un petit 3 cylindres d’un litre, la Up! GTI affiche 115 ch et 200 Nm de couple, disponible sur une large plage de tr/min. Les accélérations sont franches mais handicapées par une boîte trop longue. Bien trop longue. Cependant, niveau caractère, ce petit moteur a de quoi vous donner le sourire. En effet, malgré l’étagement de la boîte, le petit moteur a tellement de ressources que le train avant semble dépassé sur nos routes humides du Doubs. Le son du moteur, amplifié via les hauts parleurs de la voiture, joue aussi un rôle dans cet aspect ludique qu’a la voiture. En effet, il donne l’impression d’avoir entre les mains quelque chose d’encore plus fun que ce que l’on a. Par contre, déception en sortant de la voiture, moteur tournant ; le bruit est on ne peut plus quelconque, surtout pour un 3 cylindres… Finissons avec la conduite par un point commun avec la Golf 1 GTI, il faudra faire attention aux freins. En effet, la petite citadine n’est équipée de disques qu’à l’avant, l’arrière étant ralenti par des tambours. Avec l’empattement court, il conviendra de faire attention, lors des décélérations brutales, à ne pas faire passer l’arrière devant.

Conclusion

Peut-on encore s’amuser avec une GTI ? Sans se ruiner, ni à l’achat, ni à l’entretien ? Sans perdre son permis à chaque fois que la 2ème arrive dans le rupteur ? Si la question semblait déjà classée en parlant des Golf GTI (mais également des Peugeot du même nom), il semblerait que la Up! GTI change la donne. En effet, elle a fait preuve de dynamisme, de confort, et jouit d’une ligne rigolote et appréciée. La Volkswagen s’offre à partir de 17 110 € auxquels s’ajoutent nos quelques options (les 5 portes, la couleur rouge Tornado ainsi que les packs clim et Control) pour un total de 18 990 €.

Niveau conduite, la Up! GTI se rapproche étonnement bien de l’icône Golf 1 GTI bien que procurant un peu moins de sensations. Ce ne sont que les résultats d’une automobile moins bruyante, plus pratique, ayant 40 ans de technologies embarquées en plus. La Volkswagen Up! GTI est donc un agréable retour aux sources niveau conduite dynamique, mais pas sportive.

Le comparatif en vidéo

Up! et Golf 1 GTI : l'histoire continue

Comparer deux voitures nées à plus de 40 ans d'écart, une idée folle ? Pas tant que ça… La preuve en vidéo 🙂

Publiée par Le Nouvel Automobiliste sur Jeudi 28 février 2019
Comparatif GTI Up vs Golf

Texte et photos : Antoine Lesbroussart 
Vidéo : Romain Bresadola

Merci à G.D pour le prêt de la Golf 1 GTI