Le Nouvel Automobiliste

Tesla Model Y : X – 3 = Y

Tesla élargi progressivement sa gamme, après sa compacte Model 3 et en attendant son Pick-up c’est une variante SUV sept places de taille plus contenue que le Model X qui a été révélée rapidement et sans grand chichi par Elon Musk cette nuit. Pas de surprise stylistique, la Model Y vient surtout en proposer plus à ceux qui trouvent à la fois que la Model 3 est trop étriquée et que le Model X est vraiment trop imposant. X – 3 est donc égal à Y.

Design : Y = 3 + X

A l’instar d’autres groupes automobiles mondiaux, notamment premium mais pas que, la photocopieuse semble tourner à plein régime chez Tesla. A tel point qu’au premier regard sur ce Model Y, on cherche de longues secondes ce qu’il y a de nouveau ou de différent par rapport à une Model 3. Le mieux est donc de les mettre côte à côte, on vous aide :

Ça y est, vous avez vu ? Non ? Rassurez-vous c’est assez logique compte-tenu du très faible nombre de différences. Exceptée la hauteur accrue, les passages de roue en plastique noir, censés faire entrer ce Model Y dans un univers de SUV, et de très subtiles modifications des lignes de carrosserie latérale il n’y a pas de changement. Le Model Y n’est qu’une Model 3 gonflée à l’hélium, ce qui l’a fait du coup ressembler assez sensiblement à un Model X. On pourrait croire que les designers de Tesla n’usent pas beaucoup leurs crayons mais ce serait une erreur, car le tour de force est finalement de proposer un véhicule différent à chaque fois tout en donnant la sensation qu’il ne l’est pas et en créant une véritable famille stylistiquement aisée à identifier.

Ne cherchez pas trop de différences non plus ni à l’avant, à une lame de spoiler près strictement identique à une Model 3, ni à l’arrière, où seul le pare-choc remontant plus haut est à noter, ni même pour le tableau de bord qui est exactement celui de la Model 3 là encore.

Il y a toutefois deux nouveautés majeures et pratiques. D’une part le Model Y possède enfin un hayon et d’autre part il propose une troisième rangée de sièges amovibles pouvant accueillir en appoint deux personnes. Elles devront être de préférence de petite taille mais pourront au moins bénéficier de la lumière générée par le toit vitré panoramique. Mais attention toutefois, les 7 places seront une option.

Performances : Y = 3 – X

Notre X représente ici le poids et c’est bien lui qui pèse sur les caractéristiques techniques de ce Model Y. Ce n’est absolument pas dramatique, les performances annoncées restant tout à fait remarquables, c’est juste logique. Ainsi là où une Model 3 affiche un 0 à 96 km/h en 3,2 secondes, le Model X annonce lui 3,5 secondes. Vous ne devriez donc guère ressentir la différence à moins de jouer au kéké avec un propriétaire de Model 3 au feu rouge. En effet, le Model Y reprend à l’identique les motorisations et les transmissions de la Model 3. Le Model Y se décline d’ailleurs de la même manière en 4 versions : Standard Range, Long Range, Dual Motor et Performance. Les autonomies sont données ici en cycle EPA. La version Long Range est donnée pour 540 km en cycle WLTP.

Tesla Model Y Standard Range
Autonomie : 370 km
Vitesse maxi : 193 km/h
0 – 96 km/h : 5,9 s

Tesla Model Y Long Range
Portée : 482 km
Vitesse maxi : 209 km/h
0 – 96 km/h : 5,5 s

Tesla Model Y Dual Motor AWD
Portée : 450 km
Vitesse maxi : 217 km/h
0 – 96 km/h : 4,8 s

Tesla Model Y Performance
Portée : 450 km
Vitesse maxi : 241 km/h
0 – 96 km/h : 3,5 s

Disponibilité en Europe : Y = ?

Les tarifs vont de pair avec l’augmentation du volume de véhicule proposé en s’accroissant légèrement par rapport à une Model 3. Le ticket d’entrée est fixé à 39 000 $ pour un Model Y Standard Range et grimpe à 60 000 $ pour une version Performance. Les traditionnelles options sont disponibles par ailleurs (Autopilot, intérieur blanc, troisième rangée de siège, etc.) et il est d’ores et déjà possible de se faire une idée via le configurateur belge.

Il y a en revanche un peu plus d’inconnues quant à la disponibilité du Model Y. Pas forcément outre Atlantique puisque Tesla ouvre dès maintenant ses commandes. Mais il faudra s’y montrer patient puisque les premières livraisons n’interviendront que fin 2020 et même au printemps 2021 pour les versions Standard. Un calendrier qui n’est sans doute pas pour rassurer les potentiels acheteurs européens qui devront nécessairement attendre un peu (beaucoup ?) plus longtemps…

Via Tesla