Le Nouvel Automobiliste

Mercedes-Benz Classe E 220d W213, photos souvenir en attendant le restylage

Il y a des moments dans la vie d’essayeur automobile où nous nous retrouvons passager ! Eh oui ! C’est à l’occasion d’un mariage que nous fûmes passagers d’une Mercedes-Benz Classe E, en version 220d et break. En attendant le restylage prévu cette semaine, nous vous partageons quelques clichés d’un voyage qui a commencé en Bretagne.

Faire un break

Les mariages sont l’occasion de voyager. Mais il faut souvent avoir un grand coffre : costumes, robe de soirée, changes pour le weekend, cadeaux, appareil photo… bref, il faut de la place. Le Mercedes-Benz Classe E break en a ! Dans le coffre, avec 640 l mais aussi sous le capot avec 194 ch et 400 Nm à 1600 tr/min. De quoi voyager sans crainte même si la boîte à 9 rapports se fait légèrement ressentir dans les montées.

Même si nous avons une version d’entrée de gamme avec des compteurs « réels » classiques, l’interface et l’ergonomie sont très actuelles, avec des commandes tactiles qui commencent seulement à apparaître plus largement dans la gamme. Les aides à la conduite sont nombreuses et heureusement, car le gabarit (4,92 m x 1,85 m) n’est pas toujours évident à maîtriser.

Grand confort, grand prix !

L’avantage de rouler en Mercedes-Benz Classe E, qu’elle soit berline ou break, c’est son confort. La position de conduite est facile à trouver, le silence règne et les kilomètres sont plus aisés à oublier. Il en est de même pour les passagers.

Mais comme toute Mercedes-Benz, ce confort a un prix. Comme vous pouvez le voir sur les plaques, le modèle essayé de la Classe E était en configuration allemande. Le modèle équivalent français est la Mercedes-Benz Classe E 220d 4MATIC Avantgarde Line Break. Avec les quelques options, le modèle est proposé à 60 050 €. Une belle somme mais qui ne semble pas exagérée au vu des prestations de cette Classe E.

Rendez-vous cette semaine pour découvrir le restyling de la Mercedes-Benz Classe E, que nous avions d’ailleurs croisée à Strasbourg en septembre dernier.

« Notre » Mercedes-Benz Classe E en photos :

Article et crédit photographies : Guillaume AGEZ