Le Nouvel Automobiliste
Peugeot E-5008 2024

Essai Peugeot E-5008 : la quête de l’espace

Essai du Peugeot E-5008.

Le Peugeot 5008 revient dans une nouvelle mouture, prêt à en découdre face à un concurrent venu s’aventurer sur son terrain récemment : le Renault Espace. Désormais plus compact de 7 cm que le modèle au lion, le SUV 7 places du losange dispose d’emblée d’un atout en moins : une version électrique nommée E-5008. C’est cette dernière que Peugeot nous a conviés à essayer sur les routes scandinaves, pour un road-trip “des familles” entre Copenhague et Ahus.

Nouveau Peugeot E-5008 : il garde la ligne

Essai Peugeot E-5008 électrique

Cette ligne, c’est sa silhouette somme toute très convenue pour un véhicule devant accueillir 7 passagers. Un arrière rectangulaire, un habitacle étiré, et un format bi-volume classique qui s’étend sur 4,79 m de longueur, soit 7 cm de plus qu’un Renault Espace, 25 cm de plus qu’un Peugeot E-3008, et pas moins de 15 cm que la génération précédente de 5008.

Mais on remarque aussi immédiatement les profonds changements stylistiques opérés, à commencer par le décroché au niveau de la vitre de custode et surtout une face avant distinctive. Distinctive de tout ce qui n’est pas un Peugeot 3008. Les deux modèles partagent en effet cette partie, reprise rigoureusement à l’identique, quand les générations précédentes offraient tout de même des différences notables.

On retrouve donc la signature lumineuse à 3 griffes, prolongée dans le bloc optique des modèles à feux Pixel LED, ou encore la calandre supérieure qui se mêle à la carrosserie en reproduisant une “explosion” autour du dernier logo de la marque.

Le Peugeot E-5008 se modernise donc grandement et affiche des traits plus tendus, des nervures nettes servant le style et l’aérodynamisme. Notez toutefois, pour l’anecdote, que la double nervure du capot est née “par accident”, d’un reflet que les designers n’avaient pas prévu et ont souhaité conserver.

L’absence de jonc de vitre est en revanche volontaire. Stellantis souhaite se passer du chrome sur ses modèles et aurait pu mettre un insert noir, mais la dissimulation du lèche-vitre donne des allures de concept-car à la ligne et c’est une réussite selon nous.

En finition GT, le Peugeot E-5008 se dote de ces jantes 20 pouces SOFIA à moitié fermées, dont l’originalité ne fera pas l’unanimité. Pas de chance si vous n’aimez pas, le concept des jantes 19 pouces LULEA de la finition Allure est le même. On note également la présence d’un toit contrasté qui allège la ligne. Il n’y avait malheureusement pas de finition Allure lors de ces essais pour constater la différence de look et, visuellement, de proportions, avec un toit couleur carrosserie.

Autre différence sur cette version GT, les arches de roues noir laqué, surmontées d’un trait de carrosserie soulignant leur forme, donnant l’impression de roues plus grandes et allégeant encore la silhouette qui ne semble donc pas si massive.

C’est ce qu’on retiendra du design extérieur : malgré son accroissement de taille et sa silhouette “utilitaire”, le Peugeot E-5008 n’a pas l’air mastoc grâce aux nombreux gimmicks qui trompent l’œil et donnent du caractère au véhicule.

Intérieur du Peugeot E-5008 : salon à rangs

Intérieur Peugeot E-5008

Nous a-t-on fait essayer le E-5008 au pays du hareng parce qu’il s’agit d’un véhicule “à rangs” multiples ? Assurément non, le constructeur se serait sans doute bien passé d’autant de logistique pour un simple jeu de mots ! Toujours est-il qu’à chacune des 3 rangées de sièges, l’accueil est amélioré.

A l’avant, le “cockpit” évolue assez profondément de façon à ce qu’on s’y sente désormais plus comme dans son salon qu’aux commandes d’un avion. Entre la taille, la disposition du multimédia et les garnitures de tissu gris rappelant le mobilier, il se dégage une impression de familiarité et de modernité.

La planche de bord se modernise en effet, avec 21 pouces d’écrans (ou 2 x 10 pouces sur Allure), l’intégration des commandes auparavant type aviation au sein d’un second écran tactile noir laqué (intégrant les “i-toggles” personnalisables) et les aérateurs affinés et tout en largeur. Ce traitement horizontal donne un côté épuré et compense visuellement la croissance de la console centrale et son implantation côté conducteur.

On ne se sent pas engoncé dans la place de gauche tandis que le passager aura l’impression de disposer de plus d’espace.
Dans les faits, celui-ci devra composer avec un plancher qui remonte un peu trop, lui laissant trop peu d’espace pour avoir les pieds à plat, et pestera contre la boîte à gant implantée bas et qui tombe sur les genoux du fait de sa forme tordue.

A l’image de la carrosserie usant de nervures, le dessin des éléments de l’habitacle est à la fois simple et tarabiscoté. Et cela implique des compromis côté pratique. Le plus gênant est que pour un véhicule familial aussi imposant, le E-5008 dispose d’assez peu de rangements. Entre les sièges avant, on trouve le classique espace sous l’accoudoir, et un second dissimulé sous le chargeur à induction. Mais aucune petite attention pratique supplémentaire.

On peut faire un reproche similaire au second rang, qui ne dispose pas de 3 sièges individuels. Selon le constructeur, ce choix s’explique par le fait que la majorité de la clientèle du 5008 dispose de 1 à 2 enfants, pas 3. Mais le nouveau E-5008 n’est disponible qu’en 7 places. Vous comprenez la logique, vous ? Toujours est-il qu’on est à l’aise à 3 à l’arrière, et c’est le principal !

Et le troisième rang dispose quant à lui de 2 vrais sièges individuels (oui oui, pour mettre les fameux deux enfants…). Et là où le E-5008 enterre l’Espace qui avait commencé à creuser sa propre tombe en changeant complètement de concept, c’est avec le système Easy Access. Sans être révolutionnaire, ce dispositif améliore la modularité et l’accès au troisième rang en permettant de faire coulisser et basculer aisément le second rang pour entrer “au fond” et sortir sans avoir à trop se contorsionner.

En termes d’accueil, le Peugeot E-5008 fait également mieux que le SUV familial au losange. Un peu mieux, notamment en hauteur, la tête d’un adulte de 1,75 m ne touchant pas le plafond. En revanche, les passagers du second rang devront avancer pour laisser de la place aux pieds.

Quant au coffre, il offre la contenance qu’on attend d’un véhicule à vocation familiale en configuration 5 places. Vous remarquerez que dans les mesures ci-dessous, Peugeot prend en compte la trappe inférieure dans le volume total. celle-ci accroit en effet l’espace dédié aux bagages et permet également de ranger le tendelet, troisième avantage par rapport au concurrent français.

Peugeot E-5008 coffre 2 places

Dimensions intérieures Peugeot E-5008

Essai Peugeot E-5008 : pratique et électrique

Peugeot e-5008 GT

C’est une première dans la carrière du Peugeot 5008 : le constructeur de Sochaux a fait l’impasse sur le diesel, malgré le succès que ce type de motorisation rencontrait encore. Sous le capot, on retrouvera donc exclusivement des blocs essence et électrique… et sous le plancher, des batteries, quel que soit le choix ! Un choix en hybride léger (136 ch), un en hybride rechargeable (195 ch, 82 km d’autonomie électrique), et 3 en électrique.

Nous disposons de la version la plus modeste de 210 ch et 502 km d’autonomie. Une offre à autonomie étendue arrivera prochainement et offrira une batterie de 98 kWh, 230 ch, pour une autonomie WLTP max de 660 km, la meilleure de sa catégorie. Le 3è choix reprend la batterie de 73 kWh de notre modèle et donnera accès à la transmission intégrale et à la bagatelle de 320 ch.

Bref, en attendant ces versions, prenons le volant de “l’entrée de gamme” électrique. On nous a prévenu d’emblée, le moindre excès de vitesse sur les routes scandinaves que nous allons emprunter nous coûtera au minimum 250 euros. Autant dire que d’office, il n’était pas question de faire des folies et mener le E-5008 dans ses derniers retranchements…

Peugeot E-5008 démarrage main libre

Nous nous sommes donc simplement laissés tenter par un démarrage pied au plancher en mode sport. Un “excès” qui n’a pas accéléré notre rythme cardiaque… Pas étonnant en regardant les caractéristiques techniques. Avec ses 520 kg de batterie, le Peugeot E-5008 210 ch affiche un poids de plus de 2,2 tonnes. Les 345 Nm de couple ne sont pas de trop pour faire décoller l’engin…

De toute façon, Peugeot a volontairement donné un typage plus confortable au 5008 par rapport au 3008, vocation familiale oblige. Le compromis est toutefois mieux maîtrisé que sur un Renault Espace qui, en utilisant les différents profils de conduite, se montre la plupart du temps trop souple. Il compense en revanche en mode dynamique, pour peu qu’il soit équipé du 4Control. Dépourvu de roues arrière directrices, le E-5008 ne démérite pas pour autant et est plaisant à mener, notamment en mode Sport, qui propose une direction plus ferme et une réponse plus vive de l’accélérateur.

La consommation électrique annoncée par le constructeur est de 17,7 kWh/100 km. Sur notre parcours certes varié mais plat, lent et effectué à rythme tranquille, nous avons établi notre moyenne – à l’ordinateur de bord – à 14 kWh/100 km tout pile. Il ne nous a pas été possible de recharger nous-même le véhicule pour vérifier ces chiffres et tester la rapidité de la recharge.

Peugeot E-5008 trappe de recharge

On a juste pu constater la taille imposante de la trappe de chargement. Le modèle étant disponible dans différents types de motorisation, le constructeur a fait le choix de concevoir une seule trappe pour les différentes méthodes de recharge.

En parlant de recharge, les temps pour passer de 20 à 80% sont donnés pour 30 minutes en charge DC (sans information sur la puissance acceptée…), 4h30 sur une prise AC de 11 kW, 6h45 en AC 7,4 kW ou encore 16h10 sur une prise domestique Green’up de 3,2 kW.

Equipements du Peugeot E-5008 GT : moins de choix que de sièges !

Peugeot E-5008 bateau

La gamme du Peugeot 5008 a été simplifiée et se limite à 2 finitions, Allure et GT, et 3 packs d’options. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de la gamme et des équipements principaux de ces deux finitions, que nous vous détaillons juste après.

gamme E 5008

Notre modèle d’essai était bien entendu pleinement équipé et recevait donc le toit panoramique dont l’ouverture paraît bien restreinte par rapport à la taille dudit toit… Ou encore l’intérieur cuir nappa Executive dont on a particulièrement apprécié la ventilation pour nous rafraîchir.

Mieux, le massage nous a offert un vrai moment de détente sur ces routes où la sérénité était de rigueur. Entre les fonctions “patte de chat”, papillon”, “serpent” et bien d’autres, nous nous sommes fait papouiller le dos sans lassitude pendant l’intégralité de nos trajets !

Pour finir sur les équipements optionnels, détaillons le Pack Vision 360 et Drive Assist Plus. De série sur GT, le Peugeot E-5008 dispose du Drive Assist qui est un “simple” régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go. En optant pour le pack, le véhicule gagne l’aide au maintien dans la voie et l’assistance au changement de voie. pour utiliser cette fonction, il faut actionner le clignotant, confirmer sur “OK” et garder les mains assez fermement sur le volant. L’intérêt est quelque peu limité…

Le pack complète également la dotation avec l’alerte de trafic arrière (transversal et en angle mort), l’alarme périmétrique, volumique et anti-soulèvement et la super-condamnation des ouvrants. Pas grand chose à voir avec des assistances, mais la sécurité est on ne peut plus accrue.

Quant au pack vision, il se compose de 4 caméras HD et de l’aide au stationnement avant, arrière et latéral pour faciliter les manœuvres.

Peugeot E-5008 i-toggles

Sans ces options, le Peugeot E-5008 GT est bien doté et creuse l’écart avec la version Allure, en ajoutant ce qui fait l’intérêt de ce nouvel intérieur, à savoir la dalle de 21 pouces (même si visuellement, les 2 x 10 pouces de la version Allure n’ont rien d’obsolète), le petit écran personnalisable avec les “i-toggles”, ces commandes tactiles réparties sur 2 menus qu’on fait alterner en swipant.

Niveau connectivité et technologies, on gagne également le chargeur par induction (le E-5008 dispose aussi de 3 prises de recharge, exclusivement en USB-C), la commutation adaptative des feux de route et le volant chauffant. et les pare-soleil arrière pour le confort. Quant au style, il est amélioré à l’intérieur avec l’éclairage d’ambiance personnalisable du plus bel effet et à l’extérieur par le toit et le becquet noirs ainsi que les feux arrière en 3D et les phares Pixel LED.

Prix Peugeot E-5008 : calqué sur un EQB ?

Peugeot E-5008 3e génération

Peugeot E-5008 à partir de 46 990 €
Modèle essayé : Peugeot E-5008 GT avec options intérieur Mistral Executive (2 800 €), Pack toit ouvrant (1 250 €) et Pack 360° Vision et Drive Assist Plus (1 250 €) à 56 790 €

Concurrence Peugeot e-5008

Les SUV électriques 7 places ne sont pas légion, encore moins parmi les constructeurs généralistes. Kia vient de lancer son EV9, revendiquant jusqu’à 541 km. Mais à un prix de base haut-perché de 73 000 €.
Paradoxalement, c’est chez un constructeur premium qu’on trouve le rival le plus sérieux à un prix on ne peut plus comparable : le Mercedes-Benz EQB à partir de 46 950 € et dont l’autonomie peut atteindre 645 km.
Du côté du lion, une alternative plus abordable mais aussi plus modeste en termes de performances électriques avec ses 136 ch et ses 343 km d’autonomie : le Peugeot Rifter

Si vous n’êtes pas prêt à passer à l’électrique et que vous envisagez un hybride ou hybride rechargeable, le choix sur le marché face au nouveau Peugeot 5008 PHEV sera beaucoup plus dense : Land-Rover Discovery Sport, Nissan X-Trail, Seat Tarraco, Volkswagen Tiguan Allspace…

Bilan essai Peugeot E-5008

Peugeot E-5008 recharge

Le Peugeot 5008 grandit mais ne prend pas la grosse tête. Tant mieux, car face à un 3008 au profil fastback, c’est désormais lui qui comblera les besoins des familles en quête d’espace et de praticité. Doté d’une belle autonomie et d’un excellent compromis confort/dynamisme, il sera le compagnon de route de nombreuses familles et professionnels qui rouleront dans un véhicule certes répandu, mais original.

En attendant l’essai des versions hybride léger et hybride rechargeable, le nouveau SUV 7 places du lion semble bien né et à-même de mettre à mal le Renault Espace.

Album photos Peugeot E-5008 2024

Crédit photo : Thibaut Dumoulin pour Le Nouvel Automobiliste

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021