Le Nouvel Automobiliste
Ford Focus St Line_11

Comparatif Ford Focus : laquelle choisir ?

Nous le disions en préambule de notre essai complet de la nouvelle Ford Focus Titanium : la quatrième génération de la berline compacte à l’ovale bleu, véritable best-seller mondial, se décline en une multitude de versions, de la sportive à la premium en passant par le crossover. La gamme Focus, c’est aussi 2 carrosseries et une multitude de motorisations. Pour vous aider à vous y retrouver dans cette offre ultra-complète, nous les avons (presque) toutes essayées pour vous ! Suivez le guide !

Nouvelle Ford Focus : quelle finition ?

Hormis les versions Trend qui constituent l’entrée de gamme, la Focus se décline en 4 finitions ayant chacune leur esprit et leurs caractéristiques que nous vous présentons ici :

TREND : l’appel du prix
Cette finition constitue l’entrée de gamme. Proposée 800 € au-dessus de la barre psychologique des 20 000 €, la Focus Trend n’a pas à rougir de ses équipements puisqu’elle dispose de série de l’aide au maintien dans la voie, du freinage automatique post-collision, du limiteur de vitesse intelligent ou encore du système de prévention des collisions avec détection de cyclistes et piétons. Pour ce prix, c’est le look extérieur qui est dépouillé, sans antibrouillards avant, avec des phares halogènes et des jantes en acier de 16’’ habillées d’enjoliveurs en plastique.

TREND BUSINESS : proposition décente
Cette finition mérite son surcoût de 2 200 € ne serait-ce que par l’équipement supplémentaire, le choix plus grand de motorisation, et la présentation générale. On gagne tout de même des jantes en alliage !

Ford Focus Titanium Traitement 2
Ford Focus Titanium

TITANIUM : technolochic
On peut la résumer comme une version techno-chic de la Focus. Affichant un style consensuel avec ses chromes autour des vitres et sur les barres horizontales de la calandre et sa face avant lisse, elle fait la part belle aux équipements. De série, on gagne donc des jantes alliage (de 16’’ seulement, nous vous conseillons les 17’’), les feux arrière à LED, l’éclairage d’ambiance, la climatisation automatique, le système d’entrée et de démarrage mains libres, de SYNC 3 avec écran tactile, Android Auto et Apple CarPlay et des vitres électriques arrière.

Attention cependant, si elle est bien dotée de série, elle propose aussi de nombreux équipements en option, comme les technologies d’aides à la conduite qui font tout l’intérêt de ce modèle. En équipant bien la Focus Titanium, dont les prix débutent à 25 300 € avec le moteur EcoBoost 125 ch, on dépasse les 35 000 euros, mais on a aussi un des véhicules les plus modernes du marché et sans doute l’offre la plus avantageuse de la gamme Focus en termes de rapport qualité/prix.

Ford Focus St Line_11
Ford Focus ST-Line

ST-Line : du tonus pour la Focus
Présente elle aussi sur toute la gamme Ford sauf la KA+, la finition ST-Line adopte le même positionnement que la GT-Line chez Peugeot, S-Line chez Audi, OPC-Line chez Opel…. Bref, son crédo, c’est le look sportif mais avec des moteurs relativement modestes, de 100 à 182 ch, pour concilier plaisir et budget raisonnable. Le moteur 182 ch n’est par ailleurs disponible que dans cette finition, facturée 750 € de plus qu’une Titanium. C’est selon nous la plus jolie et celle qui se distingue le plus, à la fois des autres Focus et de ses concurrentes : légèrement plus basse, posée sur ses belles jantes de 17 pouces, on la reconnait à sa face avant plus agressive, sa calandre noire à nid d’abeille et ses cerclages d’antibrouillard anguleux, ses décors de phares et des contours de vitres noirs ainsi que son faux extracteur arrière intégrant une double sortie d’échappement. La Focus ST, véritable sportive de la gamme, n’a pas grand-chose à lui envier côté style, même si son caractère est autrement plus bestial !

Essai Ford Focus Active LNA Dumoulin (12)
Ford Focus Active (SW)

ACTIVE : crossover aguicheur
S’il s’agit bien d’une finition, on aurait presque pu la considérer comme une variante de carrosserie : disponible en 5 portes et en SW, elle a un look bien à elle avec ses 3 cm de garde au sol supplémentaire (WOUHOU !), des barres de toit, des jantes spécifiques, des protections de carrosserie sur les jupes, un pare-chocs et des selleries et décorations intérieures qui lui sont propres. Ce n’est qu’un avis personnel, mais la carrosserie SW semble mieux porter ces attributs, qui lui donnent une vraie allure de baroudeur. Sur la 5 portes, la Focus Active reste très élégante mais ne fera pas passer des vessies pour des lanternes : cela reste une berline compacte maquillée.

Côté équipements, on se calque sur ce que propose la version Titanium. L’écart de prix en faveur de cette dernière (750 €, soit les mêmes prix que la version ST-Line) se justifie donc par les suspensions différentes et le look de crossover.

Essai Ford Focus Active LNA Dumoulin (28)
Ford Focus Vignale (SW)

VIGNALE : le luxe à l’italienne… et à l’ancienne
Cette griffe reprenant le nom du célèbre carrossier italien fut au sommet de la gamme Focus. Vignale, c’était le top du top, le luxe, l’opulence… Mais c’est fini ! La marque a abandonné ce haut de gamme au profit de la finition Active V (voir ci-dessous). Mais mentionnons-la tout de même, car celle que nous avons eue nous a montré un autre visage de la Focus. Le cuir recouvre la sellerie et le tableau de bord, pour un effet cossu. L’éclairage d’ambiance à LED est personnalisable, pour une atmosphère qui nous correspond. Le placage intérieur façon bois fait illusion au regard, mais perd de sa superbe dès que les doigts entrent à son contact et révèlent la supercherie : oui, c’est du plastique. D’extérieur, on distingue la Focus Vignale par son kit carrosserie, notamment sa calandre reprenant le motif Vignale, un « V » tout en douceur telle une vaguelette. Des badges Vignale font leur apparition, tout comme le chrome présent sur les bas de portes. Les jantes de série sont en 17’’ et à 20 branches.

La Vignale choie logiquement ses passagers, notamment à l’arrière où un accoudoir central fait son apparition, derrière lequel se loge une trappe à skis. Les sièges avant sont chauffants, à réglages électriques pour le conducteur et les tapis de sol avant et arrière sont spécifiques. Côté technologie, on gagne l’affichage tête haute et le système de stationnement automatique (Active Park Assist)

ACTIVE V : tenue de randonnée haute couture

La finition Active V remplace la finition Vignale mais, comme son nom l’indique, repose sur la carrosserie « baroudeuse » Active dont elle reprend tous les attributs distinctifs. L’équipement s’enrichit donc d’une sellerie et d’un revêtement de contre-portes et du tableau de bord en cuir, des sièges chauffants à l’avant, à réglages électriques pour le conducteur, mais ausis de technologies comme les phares full-LED, l’affichage tête haute, l’Active Park Assist… Des équipements qu’elle facture pas moins de 3 150 € de plus q’une version Active « lambda ».

Vous l’aurez sans doute compris, nous en pinçons pour la Focus ST-Line, la version qui a le plus de « gueule ». Mais globalement, chaque version est réussie et reprend les codes stylistiques des catégories sur lesquelles elle se positionne. Le crossover Active évoque immédiatement des virées à la campagne, tandis que l’Active V compense, du moins à l’intérieur, le raffinement de la feu version Vignale. Seule la version Titanium est consensuelle, mais c’est également ce que recherche une clientèle plus conservatrice et plus rationnelle.

Nouvelle Ford Focus : 5 portes ou SW ?

Jusqu’à l’arrivée de la 3è génération en 2011, la Focus existait en 3 portes. À l’heure où même parmi les citadines, les constructeurs ne proposent quasiment plus cette carrosserie, l’idée d’une compacte 3 porte est presque saugrenue. D’autant que la version 5 portes de la Focus ne manque pas d’élégance, de fluidité et de dynamisme. Cette « hatchback » affiche une ligne trapue avec un arrière bien large, horizontal et rassurant. La custode a disparu, un plus pour la ligne, un peu moins pour la visibilité vers l’arrière. Mais l’investissement dans une caméra de recul et le BLIS compenseront. Cette berline n’est pas avare en espace à l’arrière, notamment pour les jambes.  

Avec sa SW, Ford a voulu revenir sur le devant de la scène en mettant en exergue la qualité première de cette carrosserie : l’espace de chargement ! Dans sa catégorie, elle affiche des côtes généreuses, avec la plus grande largeur de coffre du marché. Un atout mis en avant dès sa première apparition lors du dévoilement de la nouvelle génération : la Focus SW était chargée d’une cage pour chien. De mémoire de passionné, je n’ai jamais vu de cage à chien au cours d’un reveal. Je suis même certain d’avoir vu, au court des trois dernières décennies, plus d’Aston Martin Cygnet que de cages à chiens au cours d’une présentation presse.

En termes plus factuels : la longueur de la SW est de 29 cm de plus que la 5 portes, cela se traduit à l’intérieur par une contenance en position 5 places de 233 l de plus (soit 38%) et par un volume de chargement maximum (configuration 2 places) de 1653 litres, contre 1320 pour son homologue 5 portes. Il n’y a pas à dire, la soute est accueillante et fort pratique, avec des sièges qui se rabattent depuis le coffre par une pression sur un bouton, un double plancher permettant de déposer les plus petits bagages ou encore des astucieux crochets pour maintenir un sac, par exemple.

Le break a regagné ses lettres de noblesse et Ford a pris soin d’en faire une variante vraiment désirable sans négliger les aspects pratiques. Un choix difficile guidé par vos besoins et vos préférences… et votre budget. Le break coûte en effet 1 000 € de plus que la berline à motorisation et équipement équivalent.

Nouvelle Ford Focus : essence ou Diesel ?

Ford Focus St Line_14

En attendant l’arrivée des versions à hybridation légère 48V (mHev), déjà proposées sur le SUV Ford Puma, la Focus propose une large variété de motorisations essence et diesel éprouvées, disponibles pour la plupart en boîte manuelle et en boîte automatique.

Diesel : de 95 à 150 ch

Notre premier essai était celui de la Focus Titanium 5 portes dotée du moteur Diesel EcoBlue. Un moteur qui se montre aussi facile à vivre que bruyant à froid. Mais quelle frugalité ! Nous avons apprécié la faible consommation, seulement 5, 4 litres sur le long parcours effectué à son bord ! Avec 120 ch, la Focus n’est pas à la peine, c’est forcément linéaire mais on ne choisit pas ce moteur pour claquer des chronos. Un choix raisonnable pour ceux qui voyagent beaucoup.

La motorisation EcoBlue est également disponible avec un surplus de 30 ch (120 + 30 = 150 ch, donc), un surcroit de puissance dont nous avons bénéficié sur la Focus Active et la Focus Vignale. Associé à la boîte automatique 8 vitesses, ce moteur se montre bon à tout faire, et en sélectionnant le mode sport on a même un petit coup de pied aux fesses aussi surprenant que plaisant. L’effet pervers, c’est que l’on sera incité à avoir une conduite un peu plus nerveuse, avec une conséquence sur la consommation. 

Essence : de 100 à 182 ch

On ne présente plus le moteur 1.0 EcoBoost de Ford. Récompensé d’année en année par le titre de moteur internationale de l’Année, le petit 3 cylindres d’un litre de cylindrée continue à faire des merveilles et est aussi brillant que le 1.2 PureTech de PSA. 

Essayé sur la Focus ST-Line dans sa version de 125 ch, ce moteur essence permet d’apprécier la bonne insonorisation du véhicule. Le 3 cylindres est toujours discret, peut-être trop ? Les consommations sont raisonnables : 7,5 litres avec beaucoup de ville et souvent en mode sport. Un mode qui colle mieux au positionnement de la finition ST-Line, où la meilleure réponse du moteur compense la puissance relativement modeste. 

Seulement, si l’on opte pour la version ST-Line, au confort plus ferme et au look sportif, c’est pour avoir une auto dynamique. Et le 125 ch s’avère un peu juste pour s’amuser. On vous conseillera de passer au 1.5 de 150 ch. Voire au 182 ch, une puissance intéressante puisqu’elle correspond à celle de la précédente génération de Focus ST Diesel. À noter, les moteurs EcoBoost recevront bientôt une hybridation légère 48V, comme sur le nouveau Ford Puma.

Pour information, le moteur EcoBoost fut un temps disponible en version 85 ch sur la finition d’entrée de gamme, la Trend. Testé sur la Fiesta, il suffit pour des trajets urbains et péri-urbains et sans être très vaillant, il se débrouille plutôt bien. Néanmoins sur une Focus, on imagine aisément que ce bloc devait avoir le souffle court !

Souples et performants, les blocs essence de la Focus sont tout à fait recommandables. En 125 ch, le 1.0 EcoBoost n’offre pas le grand frisson mais une polyvalence et une consommation qui en font un bona allié au quotidien. Le diesel ne se justifiera que si vous êtes un gros rouleur (écart essence – diesel : + 1 700 à 2 000 €).

Ford Focus : en boîte manuelle ou en automatique ?

Premier critère pour vous aider à départager rapidement : si vous souhaitez bénéficier de toutes les aides à la conduite, la boîte automatique 8 vitesses est indispensable. À savoir dès le début pour vous éviter une déception !

La boîte auto justement, parlons-en. Disponible sur plusieurs modèles de la gamme Ford, la Focus mais aussi la Mondeo ou encore le Edge, cette boîte 8 vitesses est disponible sur tous les moteurs essence et Diesel de 125 à 182 ch. Nous soulignons dans notre essai complet de la Focus Titanium qu’elle s’avère agréable une fois lancée, fluide et discrète.

Cependant, sur notre Focus Vignale EcoBlue 150 ch, le manque de douceur au redémarrage nous est apparu gênant, surtout dans les bouchons. Avec quelques lenteurs du Stop & Start, on perd un peu de la sérénité qui fait l’intérêt de cette transmission. Dommage… La molette de sélection des vitesses libère un espace vraiment intéressant à l’avant, mais il faut s’habituer à perdre le réflexe de manier un manche, une habitude mine de rien bien ancrée chez n’importe quel conducteur.  

La boîte manuelle, essayée sur la Focus ST-Line, est quant à elle un régal. La commande courte de cette version à tendance sportive rend le guidage précis, agréable à prendre en main. Le levier aurait mérité une position un peu plus en recul, plus proche du conducteur ; c’est sans doute la rançon de la molette automatique, qui a sans doute imposé cet emplacement. Toujours est-il que nous imaginons mal opter pour une ST-Line avec une boîte automatique, tant l’agrément de la « BM » est élevé et colle avec le caractère sportif de cette version. Le prix inférieur de 1 700 € de la boîte manuelle enfonce le clou face à la boîte automatique.

Si la boîte auto s’apprécie sur les longs trajets et en ville, rien ne vaut la boîte manuelle pour partir en balade sur le réseau secondaire et profiter des qualités dynamiques de la Focus. Pour départager, tout est donc une question de goûts, d’habitude, et du choix d’options que vous souhaitez faire. Pour notre part, on conseillera la ST-Line avec une boîte manuelle et une Vignale ou une Titanium avec une boîte automatique, question de philosophie.

Quelles options dans votre Ford Focus ?

Essai Ford Focus Active LNA Dumoulin (10)

Première remarque : Si vous jetez votre dévolu sur la boîte automatique 8 vitesses, nous ne pouvons que vous conseiller de choisir le pack d’aides à la conduite. Pour seulement 600 €, vous aurez une des voitures de grande série les plus avancées du marché d’un point de vue technologique. Et elle ne sera pas prête d’être obsolète ! 

Quelle que soit la version, les phares full-LED sont aussi un plus, tant en termes d’esthétique que d’efficacité. Les mélomanes apprécieront le système B&O à 9 hp et caisson de basse, proposé en pack avec la navigation. Le toit ouvrant panoramique, sur toutes les versions, apporte une réelle luminosité dans l’habitacle, surtout dans la ST-Line à pavillon de toit noir. On rage un peu sur l’absence des portes antichoc en option individuelle. Cette invention géniale n’est proposée que dans le pack parking, certes bien fourni avec le système de stationnement automatique et la caméra grand angle, mais disponible uniquement avec la boîte auto.

Sur Titanium, le pack extérieur est quasiment indispensable pour avoir une auto un minimum sexy. Avec les jantes de 16’’ d’origine, celle-ci est en effet un peu fade.

Si vous choisissez une ST-Line, c’est vraisemblablement en grande partie pour son look. Dans ce cas, le pack extérieur est un bon investissement puisqu’il vou apportera des jantes de 18’’ bien plus jolies, les phares full-LED et les vitres arrière surteintées. Comme sur Titanium, mettre 350 € dans le BLIS n’est pas un mauvais choix. Pour l’agrément de conduite et le confort, nous vous conseillons également la suspension adaptative, facturée 1 000 € tout rond.

En option notamment : les jantes 18’’ et les phares full LED ; le BLIS (alerte de véhicule dans l’angle mort), la caméra de recul grand angle, le pack hiver (volant, pare-brise et sièges chauffants), le hayon mains libres et le pack parking qui intègre le malin système d’ouverture de portes antichoc. Le pack technologie est incontournable si vous optez pour la boîte auto. Pour 600 € vous avez une voiture semi-autonome, un façon de rouler dès aujourd’hui dans une voiture de demain. Bon pour garder la cote en occasion. Le chargeur par induction est également proposé ainsi qu’un superbe toit ouvrant panoramique.

Prix Ford Focus : pour tous les budgets !

Essai Ford Focus Active LNA Dumoulin (33)

La gamme Focus débute, prix catalogue, à 20 800 €, la barre psychologique des 20 000 est donc franchie. Mais pour ce prix, vous avez un moteur 100 ch suffisant, sans plus et les radars de stationnement, essuie-glace automatique et autres équipements vous manqueront sans doute.

Ces lacunes sont compensées sur la finition Trend Business, désormais ouverte au grand public et facturée 2 200 € de plus que l’entrée de gamme. en plus des éléments précités, l’ordinateur de bord couleur et le système multimédia SYNC 3 sur écran 8 » avec navigation font leur apparition, tout comme le régulateur de vitesse avec limiteur intelligent, le rétroviseur électrochromique, les feux antibrouillards ou encore les jantes alliage 16 ».

Ford Focus Titanium Traitement 2_2

En ajoutant 1 300 €, soit un prix de départ de 25 300 €, on passe à la version Titanium. L’écart se justifie par le gain de puissance puisqu’on dispose alors de minimum 125 ch en essence et 120 ch en diesel. De nombreux raffinements qu’on est en droit d’attendre d’une compacte sont à noter, comme la climatisation automatique, l’entrée et démarrage main libre, l’éclairage d’ambiance, et une présentation intérieure et extérieure plus avenante.

Ford Focus St Line_12

Pour 750 € de plus, les versions ST-Line et Active vous offrent un look différent, selon que vous êtes plus branché SUV ou sportive. Si leur équipement est identique, c’est le choix du confort ou des sensations qui vous fera trancher.

Essai Ford Focus Active LNA Dumoulin (38)

Enfin, pour 3 150 euros de plus, soit 28 450 € au bas mot, vous accédez au luxe de la version Vignale. Pardon, Active V. Exit en effet la griffe de luxe initiée sur la Ford Mondeo. Vignale n’est plus et Ford lui a préféré une version plus équipée de l’Active pour coiffer la gamme Focus. Toujours bardée des attributs de SUV, cette finition met le paquet niveau technologies. Système de stationnement automatique, affichage tête haute, phares full-LED et éclairage d’ambiance à LED personnalisable… l’Active V veut en mettre plein la vue. Qui dit « premium » dit également sellerie cuir de série, tableau de bord imitation cuir, sièges avant chauffants et siège conducteur électrique. Technologique, et confortable, donc !

NOTRE CHOIX

Ford Focus St Line_17

À titre purement subjectif et informatif, notre coeur balance pour la Focus ST-Line, en boîte manuelle, avec le 1.5 EcoBoost de 150 ch. Ses lignes et son tempérament dynamiques nous ont conquis, mais nous cocherions sans doute quelques options pour être pleinement satisfaits. Pour qui souhaite de la sportivité jusque dans les performances, la Focus ST offre un design très proche d’une ST-Line mais aussi et surtout 280 ch en essence 2.3 EcoBoost et 190 ch en Diesel EcoBlue : notre essai de la Focus ST 280 ch complet est ici !

Merci à Ford France de nous avoir prêté les différentes versions de la Nouvelle Focus, réussie dans tous les cas !

Galerie Photos Ford Focus Titanium

Galerie Photos Ford Focus ST-Line

Galerie Photos Ford Focus Active (SW)

Galerie Photos Ford Focus Vignale (SW)

Crédit texte et photos : Thibaut Dumoulin ; Crédit photos Focus Titanium de jour : Christian Condé – Le Nouvel Automobiliste