Le Nouvel Automobiliste
Nouvelle Toyota Yaris 2019 Toyota Yaris IV nouvelle Yaris

Toyota Onnaing : l’usine redémarre et la Yaris est déjà en vente !

Le site Toyota d’Onnaing (TMMF), près de Valenciennes, est la première usine automobile française à rouvrir ses portes depuis le début du confinement imposé par le Covid-19. Avec elle, reprend la production de la nouvelle Toyota Yaris, dans des conditions particulières. Détail ci-dessous.

Reprise du travail oui mais pas tout à fait reprise de la production

Pour donner plus de précision au titre de l’article, il faut ajouter que si le travail reprend avec une équipe réduite, 1000 personnes en lieu et place des 4500 qu’emploie l’usine, la production, elle est largement en-deçà des capacités du site. En effet, Luciano Biondo, le directeur de l’usine française de Toyota, précise que seules 50 voitures seront assemblées chaque jour dans un premier temps. Loin des 1100 Yaris fabriquées chaque jour avant l’arrêt du site.

La reprise de l’activité ne sera que progressive et de nombreuses modifications ont été et seront apportées au site nordiste du géant japonais. Pour autant, Toyota est le premier constructeur automobile à être en mesure de rouvrir une usine à l’Hexagone. Et pour cela, des mesures particulières sont prises. A commencer par la formation des ouvriers, techniciens et cadres aux nouvelles conditions de production.

Dès l’arrivée sur le parking de l’usine, le personnel doit porter un masque et du gel hydroalcoolique est également distribué. Dans les endroits où la distanciation n’est pas possible, une visière sera imposée pour protéger les salariés. Et puisque les flux ont toujours été important dans la fabrication chez Toyota, le japonais a repensé les croisements entre personnes afin d’éviter que les salariés ne soient trop proches.

Dans le même ordre d’esprit, la restauration de l’usine est fermée et les distributeurs automatiques sont désactivés. Les salles de repos et de réunion sont également repensées et adaptées aux nouvelles mesures d’hygiène, assure Luciano Biondo. Comme toujours chez Toyota, la signalétique est importante et ici mise à jour avec une identification au sol adaptée.

La production essentiellement destinée à l’exportation

Pour débuter, Toyota Onnaing ne produira donc que 50 voitures, qui auront valeur de test pour l’outil industriel de l’usine, lequel sera ainsi rôdé et pourra être adapté en fonction du retour d’information des acteurs de la fabrication. La priorité n’est pas encore d’atteindre les 1100 voitures par jour dans la mesure où beaucoup de pays sont encore en confinement : les gens n’achètent temporairement pas de voiture partout.

« Nous construisons 85% de la production pour l’étranger et il y a des pays dans lesquels les concessionnaires sont ouverts, comme l’Europe du Nord ou l’Allemagne », rappelle le directeur du site. Ce sont ces marchés qui seront les premiers débouchés de l’usine TMMF qui montera en cadence au gré du déconfinement des pays.

Nouvelle Toyota Yaris : déjà disponible

En parallèle de la réouverture de l’usine Toyota d’Onnaing, Toyota a d’ores et déjà proposé sa nouvelle Yaris (que l’on avait découverte ici) en commande dans une édition de lancement. Pour cela, il suffit de réserver sa voiture en ligne depuis le portail MaToyota (se connecter ou s’inscrire) via Toyota.fr,  choisir son concessionnaire puis régler 500 € de frais de réservation. La livraison de la « Toyota Yaris Hybrid Première » interviendra en septembre 2020 et le concessionnaire prendra contact avec le client pour finaliser la commande.

Cette finition spécifique au lancement, baptisée Première donc, se distingue par les équipements suivants :

  • Jantes alliage 17 pouces,
  • Teinte de carrosserie bi-ton exclusive Rouge Fusion/Toir noir,
  • Sellerie mi-cuir,
  • Connectivité smartphone,
  • Système Audio JBL® à 8 haut-parleurs,
  • Caméra de recul,
  • Toit panoramique,
  • Chargeur smartphone à induction.

Le lancement de la Yaris est donc bien sur les rails malgré le coronavirus, et, on peut se réjouir de voir le travail reprendre progressivement à l’usine Toyota d’Onnaing.

Sources : Toyota, Europe 1.