Le Nouvel Automobiliste

Parmi les nouveautés présentées au Salon de Bruxelles, il y avait une japonaise originale : la Mazda MX-30. C’est la première électrique de Mazda et le moins qu’on puisse dire est que même si nous la rencontrons pour la deuxième fois après le Salon de Tokyo, elle continue d’attiser notre curiosité !

La Mazda MX-30 en Europe pour la première fois

Avec la Mazda MX-30, le constructeur d’Hiroshima renouvelle ses codes. La silhouette de SUV d’abord. On ne s’y fait peut-être pas pour une Mazda dont le patronyme commence par MX et nous habitue depuis trois décennies à vivre au ras du sol, mais soit. Le style n’est pas si rond ou lissé que sur une Mazda3, il se fait même anguleux et massif. Mais le tout est original et apporte un vent d’inédit. Inédites, les portières antagonistes ne le sont pas : la Mazda RX-8 nous y avait habitués dans les années 2000 !

Pour autant, côté technologies, ce n’est pas le moteur rotatif de cette dernière mais une unité électrique qui est au programme : batterie 35,5 kWh de capacité moyenne (une Peugeot e-208 est à 50 kWh) pour une autonome de 200 km (400 km pour une Renault Zoé). De quoi la cantonner à un usage urbain/péri-urbain sans pour autant contenir le prix, car la série de lancement First Edition monte à 34 400 euros… même en étant toutes options.

Curieuse, la MX-30 l’est aussi à bord avec des teintes claires, des lignes très horizontales façon Honda e, une console suspendue comme naguère chez Volvo, et des insertions de bois faiblement vernis. Une combinaison qui nous rappelle, sur le papier, l’ambition d’une BMW i3, novatrice dans sa structure et ses matériaux, même si la MX-30 ne recourt ni à la fibre de carbone ni à un gabarit sub-compact -elle monte à 4,40 m en longueur. Dès lors, inclassable cette MX-30 ? C’est ce qu’on a toujours dit des véhicules qui inventaient leur segment… Alors qui sait, peut-être sommes-nous en face du premier modèle d’un nouveau type, ou d’un curieux produit unique en son genre !

Toutes les photos de la Mazda MX-30 au salon de Bruxelles :

Crédit photos : Guillaume Agez – Le Nouvel Automobiliste