Le Nouvel Automobiliste
Volkswagen ID.3 1st 2019

La Volkswagen ID.3 est désormais officielle

Ca y est, nous y sommes : la grand-messe de Francfort débute et apporte avec elle son lot de nouveautés. Parmi elles, la Volkswagen ID.3, 100% électrique. Attendue depuis longtemps (Volkswagen ayant largement communiqué à son sujet ces derniers mois), elle marque pour le constructeur le début d’une nouvelle ère. La Volkswagen ID.3 porte effectivement les ambitions de la marque en matière d’électrification, et amorce l’arrivée d’une gamme ID totalement dépourvue de modèles thermiques.

Volkswagen ID.3 1st 2019

Volkswagen ID.3 : originalités esthétiques

Il semble actuellement se dessiner deux « stratégies » chez les constructeurs automobiles : ceux qui décident de partir de modèles thermiques pour en extrapoler des versions électriques (Peugeot e-208, Opel Corsa-e, Kia e-Niro…), et ceux qui créent des modèles électriques spécifiques, comme Renault avec la Zoé. Si Volkswagen a un temps été dans la première catégorie (avec la e-Golf), la marque entend dorénavant développer une gamme électrique distincte. La Volkswagen ID.3 en est la première consécration en série. Elle sera suivie, dès l’année prochaine, d’un SUV d’environ 4,60 m.

18, 19 ou 20 pouces : ce sont les diamètres de jantes proposés sur la Volkswagen ID.3.

La Volkswagen ID.3, dévoilée aujourd’hui, garde un net air de ressemblance avec le concept-car I.D présenté au Mondial de l’Automobile 2016. La forme générale, légèrement typée monospace, est toujours là. D’ailleurs, si sa longueur de 4,26 m et sa largeur (1,80 m) la rapprochent de la Golf, sa hauteur (1,55 m) et son capot court la distinguent clairement de la compacte fétiche de Volkswagen.

Comme c’est souvent le cas, la Volkswagen ID.3 se dote d’une édition de lancement : la Volkswagen ID. 3 1st.

Le design, dans sa globalité, semble s’adresser à tous ceux qui trouvent les modèles Volkswagen habituellement trop classiques ! La Volkswagen ID.3 affiche en effet un style très original et des couleurs vives, comme en atteste le bleu turquoise, teinte de lancement. A vrai dire, avec ou sans couleur vive, la Volkswagen ID.3 devrait rester nettement identifiable dans la circulation. Nous en venons une nouvelle fois à nous poser la question de savoir si, oui ou non, une voiture électrique doit « forcément » arborer un design original pour exister… Nous vous laisserons juges ! Nous pouvons quoi qu’il en soit relever que la Volkswagen ID.3 est personnalisable, et que divers éléments (design des jantes, becquet de toit chargé d’optimiser la trainée…) sont au service de l’aérodynamique.

A l’intérieur de la Volkswagen ID.3

L’intérieur aussi fait la différence avec les productions actuelles de Volkswagen : dans son dépouillement extrême, il peut faire penser à celui d’une Tesla Model 3, ou à celui d’une BMW i3. L’aspect « monospace » y est en tout cas très présent : les grandes vitres latérales et le pare-brise avancé semblent donner une bonne visibilité vers l’avant. Si ce côté « minimaliste » peut faire cheap, il convient de préciser que l’instrumentation de la Volkswagen ID.3 est en fait entièrement digitale. Au milieu de la planche de bord (10 pouces), derrière le volant : les écrans sont partout. Il y en a même un, à gauche du conducteur, pour gérer les phares et le désembuage/dégivrage.

Avec un empattement de 2,77 cm (+ 15 cm par rapport à une Golf), la Volkswagen ID.3 promet une bel espace. Volkswagen assure que l’habitabilité à l’arrière est digne d’une Passat ! Le volume du coffre, quoi qu’il en soit, reste comparable à celui de la Golf (380 dm3). La hauteur de seuil (76 cm) et celle du plancher sont néanmoins plus élevées, batteries oblige. La banquette est fractionnable 2/3 – 1/3.

Volkswagen ID.3 : 330, 420 ou 550 km d’autonomie

Venons-en au plus important : les aspects techniques. En tant qu’ambassadrice de la future gamme ID 100% électrique, la Volkswagen ID.3 introduit une nouvelle plate-forme modulaire, baptisée MEB. Celle-ci pourra accueillir, sur l’ID.3, 3 batteries de capacités différentes : 45, 58 et 77 kW. Ces batteries offrent respectivement 330, 420 et 550 km d’autonomie.

La Volkswagen ID.3 disposant de la batterie de 45 kW (et donc, de 330 km d’autonomie) devrait être vendue sous la barre des 30.000 €. Dans cette configuration, le moteur électrique développe l’équivalent de 150 ch, et 310 Nm de couple (plus qu’une Renault Zoé et ses 245 Nm maximum, par exemple). Cette valeur de couple ne change pas d’une version à l’autre. Ainsi, si une ID.3 dotée de la batterie de 77 kW se voit propulsée par un moteur de 204 ch, son couple quant à lui reste de 310 Nm. Le prix, par contre, devrait s’envoler : on parle d’un tarif autour des 50.000 €. La Volkswagen ID.3 serait néanmoins la seule électrique de ce niveau de gamme à proposer une autonomie similaire à celle d’une Tesla Model 3.

Au lancement commercial de la Volkswagen ID.3, la marque allemande mise sur la version intermédiaire, avec 420 km d’autonomie. D’ailleurs, l’édition de lancement, nommée ID.3 1st (déclinée en 3 niveaux de finition : 1st, 1st plus et 1st max) et qui sera livrée aux clients au printemps 2020, disposera de la batterie de capacité intermédiaire (58 kW/420 km d’autonomie). Son prix sera calé autour des 40.000 €.

Que retenir de la Volkswagen ID. 3 ?

Le mois dernier, Volkswagen annonçait avoir déjà enregistré 30.000 réservations pour son ID.3, ce qui semble prometteur. Les premiers acheteurs se verront offrir 1 an de recharge ou 2 000 kWh (soit environ 10 000 km d’énergie gratuite). Une « offre » qui fonctionnera également sur le réseau IONITY, co-développé par Volkswagen Daimler, BMW et Ford (et qui devrait compter environ 400 bornes d’ici fin 2020 en Europe).

Les temps de recharge, quant à eux, sont variés : selon VW, l’ID.3 peut récupérer 260 km en 30 minutes avec des recharges rapides d’une puissance maximale admissible de 100 kW. Or, ces recharges sont encore très rares aujourd’hui… Sur une wallbox de 7 kW, facturée environ 1.000 €, Volkswagen annonce que l’ID.3 peut récupérer autour de 40 km de recharge.

Dans sa communication, Volkswagen semble clairement s’adresser aux jeunes. Les mannequins mis en avant, les couleurs vives de la voiture, les bannières publicitaires dans Spotify… Tout va dans ce sens.

Quoi qu’il en soit, et au vu de ces éléments, il apparaît que la Volkswagen ID. 3 avance de solides arguments sur le marché des voitures électriques. Elle pourrait même, à terme, en prendre la tête. Pour Volkswagen, le lancement de l’ID.3 est au moins aussi important que celui de la Golf ou de la Coccinelle à leurs époques respectives… C’est dire ! La Volkswagen ID. 3 semble marquer le début d’une nouvelle ère. L’introduction sur ce modèle du nouveau logo de la marque, aux contours plus fins, en est une preuve supplémentaire.