Le Nouvel Automobiliste

Faites place à la nouvelle Renault Zoé 2019 (restylée)

Avec sept années de commercialisation au compteur, et l’acquisition d’une belle notoriété, il est temps pour la Renault Zoé de passer le relais. Pas question cependant de repartir de zéro : la Renault Zoé 2019 est un restylage de l’actuelle génération. Bien que plutôt conséquent, ce facelift ne transfigure pas la petite électrique du losange. Le plus important est ailleurs : la Renault Zoé restylée bénéficie d’une nouvelle batterie, et de plus d’autonomie.

Nouvelle Renault Zoé 2019 : une face avant plus agressive

Commençons d’abord par le design. C’est forcément la première chose qui frappe lorsque l’on découvre les photos : l’avant évolue assez nettement. Si le faciès de la Renault Zoé reste identifiable, il gagne clairement en agressivité, avec des phares (entièrement LED) et un bouclier redessinés. Les phares, justement, adoptent la signature lumineuse « C-Shape », chère à Renault, et visible (notamment) sur la nouvelle Clio V (que Le Nouvel Automobiliste a pu essayer). Les lignes du capot tendent elles aussi vers plus d’agressivité, mais globalement, la Renault Zoé 2019 garde son design « monocorps » et rond, assez différent d’une Renault Clio V.

Nouvelle Renault Zoé 2019

La nouvelle Renault Zoé 2019/restylée sera disponible en trois niveaux de finitions : Life, Zen et Intens. Elle profitera également de nouvelles jantes (ici, du 17 pouces).

Le profil demeure intact. Toujours longue de 4,08 m, pour une hauteur d’1,56 m, la Renault Zoé restylée conserve par ailleurs ses poignées arrière « incrustées » dans les montants. A l’arrière, ce sont les feux (100% LED) qui évoluent. Ils proposent eux aussi une nouvelle signature lumineuse, et des clignotants dynamiques. Ils pourront être mis en valeur par trois nouvelles teintes de carrosserie, qui viennent compléter le catalogue couleurs existant : Bleu Céladon (présenté sur les photos), Rouge Flamme (la fameuse teinte de la Renault Clio, entre autres) et Blanc Quartz.

Nouvelle Renault Zoé 2019

Pas de quoi métamorphoser la citadine électrique du losange donc, mais quand même de quoi lui donner un bon coup de jeune en attendant une « vraie » nouvelle génération. Notons que depuis sa commercialisation, à l’automne 2012, 150000 Renault Zoé ont été immatriculées, et que les ventes ont connu une croissance continue. En 2018, la Zoé représentait 18,2% du marché des véhicules électriques (en France, cette part s’élevait à 54,9% !).

Retrouvez à ce lien nos photos et impressions exclusives de la nouvelle Renault Zoé 2019

Nouvelle Renault Zoé 2019 : un intérieur remanié

Le bond en avant est surtout visible à l’intérieur : la planche de bord (commune à la Renault Clio IV) a été très critiquée depuis 2012 (autant pour son design simpliste que pour sa qualité de fabrication). Elle a donc été largement repensée. L’inspiration et les commodos sont à chercher du côté de la Renault Clio V. On retrouve ainsi le grand écran tactile central (et vertical) de cette dernière, disponible en deux tailles selon les finitions : 7 ou 9,3 pouces. Derrière le volant (lui aussi, en provenance de la Clio V), se trouve une instrumentation numérique de 10 pouces, de série quant à elle sur toutes les versions (Life, Zen et Intens). La Renault Zoé 2019 apporte sa petite touche personnelle : la nouvelle console centrale flottante peut bénéficier d’un revêtement textile, issu de matériaux recyclés dont 80% de l’automobile (résidus de ceinture) et 20% de bouteilles en plastique. Pour les amateurs, elle peut aussi être recouverte de cuir.

Le système multimédia Renault Easy Link se dote de fonctionnalités propres aux voitures électriques, comme l’affichage de la disponibilité en temps réel de bornes de recharge.

Au-delà de ces considérations esthétiques (et écologiques !), la Renault Zoé restylée « fait le plein » de nouvelles technologies : frein de parking automatique présent sur toutes les finitions, assistance automatique de maintien dans la voie, freinage automatique d’urgence ou encore, reconnaissance des panneaux de signalisation. La nouvelle Renault Zoé 2019 profite par ailleurs d’un nouveau levier de vitesse électrique, baptisé E-Shifter. De simples impulsions sur le pommeau suffisent pour envoyer les instructions au cerveau du groupe motopropulseur. Ce nouveau levier introduit au passage un nouveau mode de conduite, nommé « mode B ». Celui-ci permet d’accentuer les décélérations et sollicite davantage le frein moteur, pour moins mobiliser la pédale de frein. Un système qui peut rappeler la Nissan Leaf et sa « e-pedal ».

Renault Zoé restylée : une nouvelle batterie, disponible en deux niveaux de puissances

Abordons maintenant l’aspect technique : la Renault Zoé « 2 » fait l’impasse sur la version R90 qui existait jusqu’à présent. Seule la version R110 (développant une puissance de 80 kW, soit l’équivalent de 108 ch) perdure, et se voit complétée par une inédite déclinaison R135. Cette dernière dispose d’une puissance de 100 kW (environ 135 ch) et d’un couple porté à 245 Nm (225 pour la R110). Des performances proches de celles des Peugeot e-208 et Opel Corsa-e. Les électriques de PSA perdent néanmoins (en tout cas, sur le papier) la bataille de l’autonomie : en ne proposant « que » 340 km d’autonomie en cycle mixte WLTP, elles sont effectivement distancées par la Zoé, forte de 390 km d’autonomie.

Nouvelle Renault Zoé restylée 2019

La Renault Zoé restylée dispose, théoriquement, de 390 km d’autonomie. C’est plus que l’actuelle génération (300 km), et largement plus que la Zoé de 2012 (150 km).

La Renault Zoé 2019 introduit une nouvelle batterie « Z.E. 50 », qui pèse 326 kg et qui vient remplacer la batterie Z.E. 40. La capacité passe ainsi à 52 kWh, et la tension totale à 400 V. A noter que pour la première fois, la Zoé dissimule sous son losange à l’avant une prise combo, composée d’une prise au standard européen, accompagnée d’un connecteur à deux broches dédié à la recharge en courant continu. Grâce à cette prise Combo, la Renault Zoé restylée s’ouvre à la recharge rapide (jusqu’à 50 kW). Pour autant, la prise type 2 et le chargeur caméléon sont toujours présents (pour recharger sa Zoé à domicile, sur la voie publique, ou sur le parking d’un centre commercial), et autorisent une recharge allant jusqu’à 22 kW. A titre informatif, la Zoé 2019 récupère environ 300 km d’autonomie en 8 heures sur une recharge à domicile. Sur une prise de 11 kW (ce qui correspond, généralement, à la puissance d’une borne publique), la Renault Zoé « 2 » regagne jusqu’à 125 km d’autonomie en 2 heures.

Nouvelle Renault Zoé restylée 2019

Avec ses nouvelles caractéristiques, la Renault Zoé 2019 devrait pouvoir affronter ses nouvelles concurrentes, que sont les Peugeot e-208 et Opel Corsa-e précitées, mais aussi la Volkswagen I.D.3 qui sera présentée à la rentrée. Force est en tout cas de constater que le segment des citadines/compactes électriques accueille de plus en plus de protagonistes : l’époque où la Zoé était l’une des seules propositions du marché est révolue ! Arrivera-t-elle à conserver sa longueur d’avance ? Réponse dans les prochains mois : la commercialisation de la Renault Zoé restylée interviendra à l’automne 2019 sur l’ensemble de l’Europe (octobre pour la France).

Découvrez nos photos exclusives de la nouvelle Renault Zoé restylée !

Nouvelle Renault Zoé 2019 Intens