Le Nouvel Automobiliste
991667060 race for glory audi vs lancia

Race for Glory, Audi contre Lancia : en salle le 7 Février

Comme j’ai un peu de bol, j’ai pu voir le film en avant-première. Je vous en parle avec grand plaisir.

Notre critique du film en podcast

L’histoire du film Audi contre Lancia 

Dans les années 80, le monde du rallye explosait, avec les titanesques Groupe B qui offraient un niveau technologique en constante progression, un poids ridicule et des puissances délirantes. Audi avait frappé un grand coup avec la Quattro et sa transmission intégrale révolutionnaire, mais il restait Lancia, qui ne voulait pas lâcher l’affaire et quasi 10 années de domination avec la Stratos.

Après avoir écrasé la concurrence en 1982, Audi se préparait à une nouvelle « balade » en1983. Lancia n’avait pas encore les capacités techniques ni le budget pour développer un modèle à quatre roues motrices alors ils ont fait ce qu’ils savaient le mieux faire: une supercar à moteur arrière, propulsion et très légère : la 037. Une auto qui gagnera aussi le championnat d’Europe des rallyes, la aussi raconté dans un film

race for glory audi contre lancia 5

En substance, le film raconte la saison 1983 du championnat du monde des rallyes, où les Quattro et la 037 se sont disputés le titre. Les Allemands sont favoris et les Italiens en face, sont plus expérimentés et surtout très « créatifs ».

Pendant un peu plus d’une heure et demie, le film nous raconte de belles anecdotes, par exemple, comment Lancia a obtenu l’homologation de la 037 sans en avoir produit le nombre nécessaire, ou comment les Italiens ont directement influé sur les conditions de route pour gagner au Monte-Carlo.

Acteurs au top

Réalisé par Stefano Mordini, le film a dans son casting Daniel Brühl (oui, le Niki Lauda de Rush 2013) dans le rôle de Roland Gumpert et Riccardo Scamarcio, dans le rôle du légendaire Team Manager de Lancia, Cesare Fiorio. Une partie du charme du film vient de Walter Röhrl, le pilote incarné par Volker Bruch, qui n’a accepté de courir que les quelques courses qui l’intéressaient cette saison-là. Clairement les acteurs font plutôt bien le job, avec une histoire gentiment romancée. Je serai un peu moins enthousiaste sur le réalisme de la partie course auto.

race for glory audi contre lancia 2

La course au ralentie

Le film est agréable car il nous entraine dans un monde qui n’existe plus. Il explique assez bien ce qu’est l’envie de gagner ou ce qu’est la compétition à ceux qui ne sont pas adeptes du Rallye. Fioro dit magnifiquement : « Ce n’est pas la destination qui compte c’est d’y aller le plus vite ».

Cependant, j’ai souvent eu l’impression qu’il y avait quelque chose qui manquait…  et c’est la vitesse.

Regardez n’importe quelle vidéo de cette époque sur Youtube et vous ressentirez plus de vertige que dans ce film. Des voitures qui volent, des gens qui s’écartent du chemin à l’arrivée de chaque voiture… Contrairement à Rush, ou même à Le Mans 66, ce film ne nous étourdit pas, la réalisation de la partie sportive est sans relief sans dynamisme.

race for glory audi contre lancia 6

Quelques grosses incohérences déçoivent aussi le fan de rallye des années 80 que je suis. Quand la Fia vient compter les 037, ce sont des Beta Monte Carlo qui sont présentées, So Bad !! Et puis l’explication du nom 037… So Ridiculous, mais je ne vais pas vous spoiler ce grand moment de cinéma.

Si vous voulez voir Audi vs Lancia, allez le voir au cinéma et recherchez aussi Lancia Vs. Audi The Grand Tour sur YouTube et vous trouverez un très beau reportage de Jeremy Clarkson, qui en 18 minutes résume le tout avec plus de précision historique, d‘anecdotes plus juteuses et surtout de meilleures images, y compris celles de la télévision de l’époque.

J’ai passé pour autant un bon moment, les acteurs étant définitivement à leur place et l’histoire passionnante même si je la connaissais déjà. Mais ce que je retiendrais, c’est que je suis sorti du film en ayant envi d’acheter une Lancia, mais désolé.. pas une électrique.

Et si on par d’un superbe film avec des autos, retournez voir notre article sur le film Bullitt

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021