Le Nouvel Automobiliste
Nouvelle Renault Zoé restylée 2019

Véhicules électriques et hybrides rechargeables : immatriculations record en juin 2020

Bien qu’elles aient été ralenties par la crise du Covid-19, les immatriculations de véhicules électriques (ainsi que celles des modèles hybrides rechargeables) sont en très nette progression depuis le début de l’année. En juin 2020, près de 23 000 véhicules électrifiés ont été mis en circulation, contre 6 828 en juin 2019… soit une hausse de + 231% !

Les véhicules électrifiés plébiscités, sur un marché en légère hausse

Bonne nouvelle pour la filière automobile : le marché a, semble-t-il, repris des couleurs en juin 2020. Après des mois compliqués, on observe une augmentation des immatriculations de +2% versus juin 2019. Plus de 285 000 véhicules (particuliers et utilitaires) ont ainsi pris la route le mois dernier. Soit plus que sur les mois de mars, avril et mai 2020 cumulés !

Audi recharge 350kW

Une Volkswagen e-Golf en train de se recharger sur le réseau Ionity, qui dispose de 250 stations de recharge en Europe.

Les véhicules électriques et hybrides rechargeables tirent leur épingle du jeu : selon le baromètre de l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), 22 631 modèles ont été mis en circulation en juin 2020, représentant une progression de… + 231% par rapport à juin 2019 ! Sans doute que le rattrapage des livraisons initialement prévues au printemps, ainsi que la revalorisation du bonus écologique et la nouvelle prime à la conversion ont légèrement boosté les immatriculations des véhicules électrifiés au mois de juin, mais leurs réels bénéfices devraient plutôt s’observer en juillet et août.

Cécile Goubet, Déléguée Générale de l’Avere-France, s’en réjouit mais alerte sur la nécessité d’avoir, derrière, un réseau de recharge qui suit : « La part importante des ménages (qui représentent 70% des achats de voitures particulières électriques) parmi les acquéreurs en juin 2020 confirment un réel engouement pour les véhicules à faibles émissions. Les aides annoncées dans le cadre du plan de relance pourraient permettre de conforter cette dynamique. Ce début de massification souligne également l’absolue nécessité de rendre une bonne fois pour toute la recharge facile au quotidien et sur la route !« . Quoi qu’il en soit, ces chiffres permettent de rattraper partiellement le retard pris sur l’atteinte des 170 000 immatriculations prévues par le contrat stratégique de filière (CSF) pour 2020, réalisées à 41% (+ 11 points par rapport à mai 2020).

La Renault Zoé reine du marché des VE

Dans le détail, 13 727 voitures particulières (+ 205%) et 1 595 utilitaires légers (+ 63%) électriques ont été immatriculés. La Renault Zoé arrive largement en tête avec 6 012 immatriculations : elle représente ainsi 44 % de parts de marché ! En seconde place, nous retrouvons la Peugeot e-208 (2 127 modèles mis en route, soit 15 % de PDM) et, en troisième position, le Hyundai Kona (674 unités ; + 257 % et 5 % PDM). Arrivent ensuite la Tesla Model 3 (620 immatriculations) et, surprise, la Citroën C-Zero (548). Sur le marché des véhicules utilitaires légers électriques, le Renault Kangoo ZE surplombe le classement, en s’octroyant 49 % de parts de marché.

Nouvelle Renault Zoé 2019 Intens

La Renault Zoé, renouvelée l’an passé, tient clairement les rênes de la catégorie des VE.

Les véhicules hybrides rechargeables enregistrent la plus grande hausse, en passant de 1 339 immatriculations en juin 2019 à 7 307 en juin 2020, soit une progression de + 446%. Dans le top 3 des véhicules hybrides rechargeables les plus immatriculés : le Peugeot 3008 (768 voitures, soit 11 % de parts de marché), le Mercedes GLC (500 unités ; 7 % de PDM) et le Mitsubishi Outlander (476 exemplaires mis en circulation ; 7 % de PDM).

Essai peugeot 3008 hybrid LNA Dumoulin (37)

En juin 2020, le Peugeot 3008 Hybrid4 (essayé ici) a été l’hybride rechargeable le plus vendu en France.

Au global, les véhicules électrifiés représentent une part de marché de presque 8% (7,9 %) en juin 2020. Certes, c’est encore peu, mais les six premiers mois de l’année 2020 montrent une réelle augmentation des immatriculations des véhicules électriques et hybrides rechargeables. La probable prolongation de la prime à la conversion (lancé le 1er juin 2020, et plafonné initialement à 200 000 immatriculations, le dispositif aurait déjà atteint la moitié de son quota) et la revalorisation du bonus devraient prolonger la tendance cet été.