Le Nouvel Automobiliste
Grand Koleos

Voici la Renault Grand Koleos, le grand SUV sino-coréen que nous n’aurons pas

Le Renault Grand Koléos est le premier modèle d’une nouvelle gamme pour Renault Korea, conçue localement avec le soutien du constructeur chinois Geely.

La Corée et Renault, c’est une histoire d’un quart de siècle depuis le rachat de la branche automobile de Samsung en 1999. Après quelques années d’errance, la marque se relance avec le programme International Game Plan 2027. Rebaptisé Renault Korea, le constructeur au Losange change de stratégie et propose des modèles spécifiques produits sur place avec l’aide de Geely, mais qui ne débarqueront pas en Europe. Premier emblème de cette stratégie, le SUV Renault Grand Koleos.

Renault Grand Koleos

Renault Grand Koleos : le remplaçant du Renault QM6/Koleos

Né en 2015, le Koleos aura duré près de 10 ans dans la gamme Renault et notamment sous le patronyme QM6 en Corée du Sud, son pays de production. Un modèle qui ne quitte pas encore la scène (il a été récemment restylé) mais qui se voit adjoint un grand frère plus long encore, le Renault Grand Koleos. Long de 4,78 m, large de 1,80 m, et haut d’1,68 m sur un long empattement de 2,82 m le Renault Grand Koleos est un beau bébé qui ne déparerait pas face aux Peugeot 5008 ou BMW X3.

C’est un SUV de 5 places du segment D, dont le style reprend les gimmicks des Scénic et Rafale avec des lignes tendues et des volumes sculptés, le tout mâtiné de quelques courbes. Oubliez l’ancien logo Samsung, le Losange Nouvel’R trône en majesté sur la calandre diamantée qui se fond dans l’ensemble de la face avant. Notons que les deux traits lumineux horizontaux à l’avant ne sont pas sans rappeler… Genesis, la marque de luxe de Hyundai ! A l’arrière, un large bandeau relie les feux de façon plus assumée encore que sur les « nos » Arkana ou Austral.

Un SUV franco-coréen au fort goût chinois

Renault s’est d’abord appuyé sur ses équipes en Corée pour développer le Grand Koleos, avec le soutien du Technocentre de Guyancourt dans un second temps. Le SUV a ainsi pu être conçu au plus près des goûts locaux, et dans une démarche de montée en compétences de Renault Korea. Derrière la belle histoire, ce Renault Grand Koleos ne naît pour autant pas seul : il s’agit en effet d’une profonde réinterprétation du Geely Monjaro, lancé en 2022.

C’est là l’autre partie des accords Renault-Geely, où le géant chinois partie prenante de Horse a pris 50 % des usines et bureaux d’études de moteurs thermiques du Losange. En effet, ce dernier compte sur son nouveau partenaire chinois pour le relancer dans les marchés où développer seul des modèles premium lui est trop coûteux.

Sous le capot du Renault Grand Koleos, une motorisation hybride inédite

Renault a misé sur une technologie E-Tech hybride inédite et maison. Le Grand Koleos est donc proposé avec un bloc E-Tech de 245 ch, composé d’un bloc thermique 4 cylindres turbo essence de 144 ch (106 kW à cycle Miller), soutenu par 2 moteurs électriques de 100 kW (320 Nm) en traction et 60 kW (180 Nm) dédié au démarrage et au rechargement de la batterie de traction.

Ces trois moteurs fonctionnent d’après Renault selon une architecture hybride dite « série parallèle » et développent 245 ch. La batterie de traction, d’une toute petite taille (1,64 kWh sur réseau 316 volts) assure, selon Renault, « jusqu’à 75 % de conduite électrique en ville » de quoi économiser « jusqu’à 50 % de consommation en ville ».

Cette architecture est inédite pour Renault : issue de Geely, son fonctionnement est similaire à l’E-Tech européen avec des démarrages en 100 % électrique et une boîte DHT (Dedicated Hybrid Transmission) à 3 rapports seulement, qui promet d’offrir des sensations de conduite y compris en tout électrique.

Deux autres propositions 100 % essence sont prévues d’origine Geely, avec 211 ch de puissance et 325 Nm de couple :

  • 2,0 l Turbo essence 4×2 à boîte DCT 7 rapports
  • 2,0 l Turbo essence 4×4 à boîte auto 8 rapports

Autre symbole de la présence de Geely à bord, la structure de la carrosserie reprise de la plateforme CMA, avec un thermoformage à chaud des matériaux sur 18 % de la carrosserie.

Le Renault Grand Koleos en live du salon de Busan Bimos 2024 :

(photos : Guillaume Agez, en direct du salon Bimos 2024)

Un habitacle avec 3 écrans, une première pour un SUV français !

Vous connaissiez l’OpenR Link en Europe : voici l’OpenR Panorama Screen, une combinaison de 3 écrans de 12,3 pouces chacun, qui forment une dalle horizontale complète du conducteur jusqu’au passager. Cet écran tactile gigantesque se double d’un affichage tête-haute avec réalité augmentée pour le conducteur, sur 25,6 pouces de diamètre ! Le tout est doté d’applications même si l’on ne sait pas si la connectivité Google est au programme… car encore une fois, cet habitacle est emprunté au Geely Monjaro.

On y trouve à la place la diffusion vidéo (avec StreamHits), la navigation web avec Whale, ou encore des applications de livres audios et de streaming vidéo, écoutables avec un casque pour ne pas gêner le conducteur. La connectivité est dernier cri (CarPlay et Android Auto, avec reconnaissance vocale) et mise à jour “over the air”. Renault indique que “80 % des systèmes électroniques du véhicule, soit 43 unités centrales, peuvent être actualisés à distance.” Renault Korea offre pendant 5 ans l’accès à la 5G à bord pour la connectivité et les divertissements, en plus de l’appli MyRenault.

Pour valoriser le silence de fonctionnement, un point clé en Corée, l’isolation acoustique a été soignée et une technologie de suppression active du bruit signée Bose a été installée, avec 3 microphones de détection. La sécurité n’est pas oubliée avec 31 aides à conduite, dont une délégation de conduite de Niveau 2.

Côté matériaux, le cuir disparaît et laisse place au TEP, promis d’un « toucher plus agréable que celui du cuir », en deux teintes : bleu marine Navy bleu et marron clair, accompagnés de touches d’aluminium brossé, ou par de l’Alcantara (en version Esprit Alpine avec surpiqûres bleu-blanc-rouge). Les sièges avant sont chauffants et ventilés, avec jusqu’à 8 voies de réglages.

Au rang 2, l’espace aux jambes atteint les 32 cm avec inclinaison de la banquette de 28° à 33°, sous une garde au toit de 927 mm. Dépourvu de sièges dans la soute, le coffre du Grand Koleos atteint les 633 litres de volume. Côté prises, comptez 3 USB-C, 1 USB-A, un chargeur à induction et 2 prises 12 volts font 1 dans le coffre.

Une gamme analogue à la gamme européenne pour le Renault Grand Koleos

Si le modèle est pensé pour la Corée, le Renault Grand Koleos arrive avec une arborescence de gamme très européenne ! Pensez donc, trois niveaux sont proposés : Techno, Iconic et Esprit Alpine, dont ce sera la première présence à l’international. Cette dernière proposera non pas une teinte bleue, mais des détails gravés au laser bleu en décor de carrosserie.

Les jantes iront de 19 à 20 pouces avec 5 teintes de carrosserie : blanc nuage, gris urbain, noir métal, ainsi que gris urbain satin (pour les Grand Koleos Techno et Esprit Alpine) et cuivre minéral (pour les Grand Koleos Iconic et Techno).

A quand chez nous ?

Eh bien peut-être jamais ! Sûrement même, puisque Renault parle d’une commercialisation dans un premier temps en Corée du Sud (logique), puis en 2025 dans une trentaine de pays du monde, « en dehors de l’Europe », principalement Amérique du Sud et Emirats, où le Renault Koleos était déjà présent. De quoi marquer une différence entre la gamme européenne, en cours d’électrification massive, et l’essor d’une gamme internationale renouvelée, génératrice de marges, et susceptible de garantir la solidité du Groupe sur d’autres marchés que son cœur historique.

Grand Koleos : l’aube d’un jour nouveau pour Renault en Corée

Derrière ce nouveau grand SUV, Renault présente le premier modèle de son « International Game Plan 2027 », qui sera une nouvelle gamme de véhicules hybrides et électriques pensés pour les segments D et E. Ces modèles seront produits dans l’usine de Busan, construite en 1995 et intégralement repensée notamment pour son atelier peinture, et porteront les logos de Renault mais aussi d’autres marques comme Polestar.

Plus qu’une usine loin d’Europe, Renault Korea possède aussi un bureau d’études complet de plus de 500 ingénieurs, couvrant l’ingénierie, la R&D et le design. La marque souhaite s’y renforcer pour se rapprocher de l’écosystème sud-coréen des logiciels, de la connectivité et de l’électrification.

Pour y écouler ses modèles, Renault Korea dispose d’un réseau de 165 concessionnaires et 378 points d’après-vente, de quoi permettre au Losange d’être un acteur majeur du marché, dominé par Hyundai-Kia, et dans une moindre mesure par GM-Korea  (ex-Daewoo) et KG Mobility (ex-Ssangyong).

Renault Grand Koleos 2024 1

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021