Le Nouvel Automobiliste
Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_19

Essai Citroën C3 Origins : l’auto en jeans

Si vous avez plus de 40 ans et des origines italiennes, vous aurez saisi la référence de notre titre : « l’auto in jeans », slogan publicitaire pour la Citroën Dyane dans les années 80. Si vous n’aviez jamais vu cette vidéo visant les jeunes en jean (pléonasme d’époque), ne dénigrez pas votre culture automobile pour autant. Au fil de sa campagne de communication en 2019, Citroën ne l’a pas rappelée à notre bon souvenir. Et pourtant, la marque a matraqué à grands coups de nostalgie, au cours de cette année, la célébration de son 100ème anniversaire. Salons, pub, expositions… les hommages se sont multipliés, remettant dans la lumière des modèles oubliés mais aussi les icônes de la marque. Deux concept-cars ont vu le jour à cette occasion, Ami-One et 19_19, mais côté modèles de série, le catalogue était moins à la fête… Il faut dire que la gamme était fraîchement et intégralement renouvelée, chaque modèle arborant désormais le style initié par la C3. Cette dernière recevait d’ailleurs, comme ses petites et grandes sœurs, une série spéciale rappelant une énième fois les 100 ans. La série Origins, c’est son nom, un pis-aller ou un réel hommage à la marque séculaire ? Direction le salon Epoqu’Auto à Lyon en Citroën C3 Origins pour puiser les éléments de réponses à la source !

La voiture de ceux qui ne veulent plus jouer aux petites voitures

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_37

Après 3 ans de commercialisation et 730 000 exemplaires produits,
la Citroën C3 nous est on ne peut plus familière. Elle fait partie du paysage automobile et presque du décor… Pourtant, malgré sa relative banalité, poser notre regard sur elle avec attention nous donnerait presque le sourire. La Citroën C3 affiche une originalité, une modernité et des rondeurs qui font toujours mouche ! Une recette qui a réussi à l’une de ses glorieuses ancêtres, la 2CV pour ne pas la nommer…

Ronde mais d’apparence solide, ce n’est plus la fluette et frêle citadine pur jus que nous avons connue. Avec (ou sans) Airbumps sur les côtés et des pare-chocs qui remontent généreusement devant et derrière, ses phares à double étage et ses feux à effet 3D… La Citroën C3 a toujours sa « patte », dont s’est tout de même bien inspiré la C4 Cactus restylée. Elle n’attire pas autant la sympathie que la 2CV du quartier, mais sa douceur fait du bien face à des concurrentes agressives.

Se prêtant facilement à la personnalisation grâce à son toit bicolore et à ses ponctuels de couleur (soit 36 combinaisons disponibles en tout), la C3 reçoit volontiers le « kit » Origins. Mais cette personnalisation est relativement limitée : stickers sur le montant arrière, autocollants sur les ailes avant reprenant le logo centenaire, partiels de couleur dorée/cuivrée autour des antibrouillards avant et dans les Airbumps, décor de toit suivant le motif creusé dans la tôle… Des tons qui s’accordent parfaitement avec le paysage automnal que nous offre le sud francilien, tandis que nous avançons vers Lyon. Les jantes noires optionnelles de 17’’ s’associent quant à elles à merveille avec notre C3 Gris Acier à toit noir.

Face à ses concurrentes, la Citroën C3 ne remportera pas la palme du design le plus moderne. Mais si l’on regarde dans le détail, la Renault Clio V propose une évolution stylistique timide et consensuelle tandis que la Peugeot 208 prend la tendance inverse et use de gimmicks pompés sur la 3008 et la 508 pour rendre son look distinctif. La Citroën C3 demeure une valeur sure rassurante, à la fois originale et élégante. Une bonne alternative ?

Citroën C3 Origins : À bord, le silence est d’or…

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_52

En refermant la porte, les sangles en TEP sur lesquelles nous tirons rappellent la C4 Cactus, tout comme les motifs creusés dans la garniture des portes et l’aménagement des ouvrants. Cependant, le tableau de bord est plus conventionnel que celui de sa grande sœur, plus haut et vertical. La position de l’écran tactile n’est pas optimale, celui-ci étant un peu caché par la jante du volant et situé trop bas pour garantir une bonne lisibilité rapide.

Côté personnalisation, le décor de la planche de bord côté passager reprend également la thématique « Origins » avec un cerclage doré et un placage en cuir à surpiqûres dorées, que l’on retrouve également sur les sièges. Ceux-ci se couvrent d’un revêtement spécifique de dominante gris clair, signé par une étiquette « Origins ». Sur les tapis de sol s’applique également la couture façon fil d’or. Citroën a préféré la cohérence à la fantaisie, la simplicité au bling-bling et cela va plutôt bien à la C3, qui offre une ambiance chaleureuse.

L’habitacle est relativement accueillant, sérieux mais pas trop austère. La qualité des plastiques n’est pas à citer en exemple, surtout au niveau des contre-portes mais on finit par l’oublier, par habitude et aussi par leur dessin plutôt sympa. Le coffre propose un volume de chargement correct (300 L) où les valises de 2 personnes partant en weekend laisseront de la place pour des achats éventuels… Le seuil de chargement est toutefois un peu haut avec un rebord gênant quand il faut sortir un bagage lourd.

Citroën C3 Origins sur la route : Main de fer et gant de velours

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_15

Sous le capot, c’est une institution, une référence qui officie ! Le moteur 1.2 Puretech (110 et 130 ch) a été récompensé 4 fois consécutives (de 2015 à 2018 inclus) par le titre de moteur de l’année dans la catégorie « 1L à 1,4L ». Et on le comprend à chaque fois qu’on essaye une voiture qui en est équipée. Ce 3 cylindres, qui développe 110 ch dans notre modèle d’essai, est plus que volontaire. En ville c’est un régal, en dehors c’est l’idéal ! Et sur autoroute, il est à son aise et son volume sonore contenu est appréciable. Dommage qu’il soit couvert par des bruits d’air pénibles à la longue. Les accélérations sont tout à fait honnêtes et les reprises convenables pour tout type d’usage. À la sortie du péage, le 0 à 100 km/h s’effectue en 9,4 secondes : honorable !

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_10

Sur le réseau secondaire, la boîte se laisse manier sans se montrer trop récalcitrante, sauf la marche arrière qui a tendance à accrocher. Le guidage du levier n’a rien de transcendant, mais comme on n’expédie pas les rapports à la volée, ça fait le job.

La C3 est clairement typée confort, la direction est donc légèrement trop démultipliée et un brin artificielle, mais tout à fait satisfaisante pour un usage urbain et même au-delà si tant est qu’on n’attaque pas comme un furieux sur des routes qui serpentent.

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_24
Dans le centre de Lyon, la C3 se faufile partout avec vivacité

Côté consommation, nous avons brûlé 7,3 litres de sans-plomb tous les 100 km. En sachant que 800 des 1 000 km parcourus se sont effectués sur autoroute à un bon 130 km/h constant. Par expérience, nous savons ce moteur capable de descendre d’un litre sans aucune difficulté sur des types de route plus en phase avec les aspirations d’une citadine polyvalente.

Terminons sur une note positive : au cours de notre long périple, la Citroën C3 s’est montrée confortable en toutes circonstances, tant au niveau de l’assise (qui manque certes un peu de maintien latéral) que des suspensions et de l’acoustique (si l’on exclue l’utilisation autoroutière) : la promesse Citroën est tenue !

Équipements de la Citroën C3 Origins : à l’ancienne ?

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_20
Construit en 1932, ce bâtiment historique à Lyon fut l’une des plus grandes concessions Citroën. Il abrite aujourd’hui l’école de commerce INSEEC.

Populaire ne veut pas dire au rabais ! La Citroën C3 dispose d’une gamme étendue dont les versions les plus huppées disposent d’un niveau d’équipement honorable. Ainsi pour 1 150 € de plus que la finition haut-de-gamme nommé Shine, la série Origins ajoute encore de nombreux équipements tant esthétiques (peinture bi-ton , Airbumps, jantes alliage 16’’, vitres arrière et lunette surteintées) que technologiques (Pack Safety 2, reconnaissance des panneaux, Citroën Connect Box -Pack SOS et Assistance) et de confort (les lève-vitres arrière électriques, rétroviseurs électriques et dégivrants, aide au stationnement arrière, Citroën Connect Nav avec caméra de recul, mirror screen).

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_47

On retrouve également l’alerte de franchissement de ligne, que nous avons testée notamment sur autoroute. Simple alerte sonore, elle rattrapera une étourderie pour peu que vous soyez réactif. La commutation automatique des feux de route est également livrée de série… et vous vaudra quelques appels de phares par sa lenteur de réaction… ou sa vitesse d’exécution… 

Le multimédia est à la page avec la navigation, les commandes vocales, la connectivité Apple CarPlay et Android Auto. Mais ne parlez pas à la Citroën C3 de phares Full-LED, de régulateur de vitesse adaptatif, de volant chauffant et de pare-brise dégivrant… La Citroën C3 est à la traîne au niveau technologique face à des concurrentes tout juste renouvelées. Elle ne s’en sort pas trop mal si on la considère comme une simple citadine, mais une bonne mise à jour ne serait pas de refus ! Patience, c’est prévu pour 2020 !

Prix Citroën C3 : insolente face aux nouveautés !

Citroen C3 Origins Thibaut Dumoulin LNA 2019_19

Citroën C3 à partir de 14 450 euros

Modèle d’essai : Citroën C3 Origins 1.2 PureTech 110 ch BVM6 à 21 790 € incluant les options :

  • Peinture Métallisée Gris Acier à 340 €
  • Jantes Cross Black 17 » à 600 €

Concurrence

La Citroën C3 ne se brade pas… Du moins si l’on considère uniquement le prix catalogue. En dehors de la Volkswagen Polo, qui a une roue dans le Premium, la citadine aux chevrons est plus chère que ses concurrentes à équipement équivalent. Pire, la nouvelle Renault Clio est même mieux équipée pour un prix inférieur. Ses rivales les plus généreuses, la Hyundai i20 et la Ford Fiesta, sont à environ 1 500 € moins cher tout en étant mieux dotées… Citroën, on se réveille !

  • Renault Clio Intens TCe 100 avec peinture métallisée à 20 640 € (en plus : carte mains libres, phares et feux full LED) – Clio à partir de 14 100 €
  • Peugeot 208 Allure 1.2 Puretech 100 ch avec peinture métallisée et aide au stationnement arrière avec caméra de recul à 21 210 € – 208 à partir de 15 500 €
  • Volkswagen Polo Carat 1.0 TSi 115 ch avec peinture métallisée et caméra de recul à 22 720 € – Polo à partir de 16 470 €

Origins est en somme une série spéciale un peu timide qui redonne un tout petit peu d’intérêt à la Citroën C3. Ce qui n’est pas bien grave car elle n’en manquait pas : confort, performances et présentation sont toujours au goût du jour. Un petit restylage pour lui apporter de la modernité et une mise à jour technologique pour donner la réplique aux nouvelles arrivées seraient toutefois bienvenus pour que la Citroën C3 ne tombe pas dans l’oubli et en bas des comparatifs sur le rapport prix/équipement. Quand il suffisait à la marque au chevrons de batailler contre une Renault 4L, la 2CV avait des arguments. Aujourd’hui la concurrence est autrement plus féroce… Le passage de la série Origins à la nouvelle finition C-Series l’an prochain ne suffira pas à donner la répliques aux reines du segment !

Bonus : Citroën Dyane, l’auto in jeans

Galerie Photos Citroën C3 Origins

Texte et photos : Thibaut Dumoulin pour Le Nouvel Automobiliste