Le Nouvel Automobiliste
1000 Alpine Renault Clio 18

1000 Alpine à Dieppe (2/4) : la galerie photo des Renault, et des autres !

Dieppe célébrait les 100 ans de la naissance de Jean Rédélé le week-end du 28 et 29 mai 2022. Trois clubs Alpine se sont réunis pour relever le défi de réunir 1 000 Alpine sur les bords de mer de la ville de Dieppe. Mais que serait Alpine sans Renault ? Elles étaient les bienvenues à Dieppe mais pas à n’importe quelle condition : qu’elles portent la badge Alpine ou qu’elles soient passées par l’usine de Dieppe. Mais sur les 1 100 voitures réunies, les Renault étaient minoritaires avec 85 représentantes portant le Losange. En voici un aperçu.

1000 Alpine Renault Clio 18

1 000 Alpine, et aussi des Renault

Renault 5 : esprit Alpine, es-tu là? 

C’est en 1976 au salon de Genève qu’apparaît la Renault 5 Alpine. Passé dans les mains des experts d’Alpine, le moteur Cléon fonte 1.4 l propose alors 93 ch. En 1982, elle met le turbo et développe alors 110 ch ! C’est la voiture la plus vendue avec le badge Alpine : environ 80 000 exemplaires.

Renault 5 Turbo : la légende

Difficile de résumer l’histoire de la Renault 5 Turbo en quelques lignes, alors profitons plutôt de ses lignes. Plusieurs Turbo 1 et Turbo 2 avaient fait le déplacement et ont fait sensation.

Renault Clio : muse sportive

Si la première génération a fait sensation avec ses versions 16S ou Williams, c’est la deuxième génération de Clio qui a donné le top départ à Renault Sport, label créé à la première fin d’Alpine en 1995.

La Renault Clio II RS « 1 » comptait sur le 2,0 l F4R de 172 ch… mais c’est aussi celle qui a osé remettre son moteur à l’arrière, avec la superbe Renault Clio V6. Des phases 1 (réalisées en Finlande, hormis les modèles de compétition repassés par Dieppe) et des phases 2 (usinées à Dieppe) étaient au rendez-vous de juin.

Les Renault Clio de 3e et 4e générations étaient aussi bien représentées, dont des modèles limités comme les Clio III RS Gordini et Clio IV RS 18.

Renault Mégane

La compacte Renault s’est faite discrète sur les bords de mer, il y en avait d’ailleurs plus sur les parkings que dans l’exposition. Un sort injuste car les Mégane (I et II) autant que l’Espace (II et III) ont assuré des compléments de production substantiels à Dieppe pour maintenir l’usine… plus en tout cas que dans les années 2010 où les Bolloré Bluecar étaient produites dans l’unité normande ! La Mégane IV était acceptée sur le parking, c’était pourtant la moins dieppoise de toutes, puisqu’intégralement produite à Palencia.

La Renault Mégane E-Tech Electric était également présente. Toujours pas dieppoise… mais française, car produite à Douai.

Renault Spider, l’Alpine qui ne dit pas son nom

En 1995, les derniers exemplaires de l’Alpine A610 sont produits. C’est pourtant la même année qu’est présenté ce drôle de Spider sans pare-brise. Spartiate, léger (930 kg), assez puissant (150 ch emprunté à la Clio Williams) : un bon cocktail pour être décoiffé ! Casque obligatoire en attendant l’arrivée de pare-brise en 1996. Le Renault Sport Spider était à Dieppe en version conduite à gauche et conduite à droite, avec une véronique ou sans couvre-tonneau, en Jaune Sirius ou même en teintes « Renault F1 Team » !

Curiosité, 2 minis Renault Spider pour enfant étaient présentes. Avec leur mini-moteur, elles virevoltaient sur le gazon de Dieppe !

Renault : des visiteurs en losange

Les autres curiosités sur la pelouse 

Des concurentes curieuses

Nous ne pouvions pas passé à côté de ces deux sportives venues voir les Alpine en ami !

A bientôt pour découvrir :

Crédit Photos : Guillaume AGEZ

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021