Le Nouvel Automobiliste
Škoda Enyaq iV Tour de France,

Škoda Enyaq iV et Tour de France : en tête de peloton !

Avec le SUV Enyaq iV, le constructeur tchèque dévoile son tout premier véhicule électrique « original », la minicitadine Citygo e iV étant un clone de la VW e-up!. Le Škoda Enyaq iV, c’est un nouveau dérivé de la plateforme MEB qui apparaît mais aussi… la nouvelle voiture du Tour de France ! Explications.

Le Škoda Enyaq iV de série : premier SUV électrique de Škoda

Škoda dévoile ainsi sa nouvelle voiture électrique, un véhicule mêlant break et SUV qui n’est pas sans évoquer de loin les proportions d’un BMW Série 2 Active Tourer. On y découvre aussi une évolution du langage stylistique de Skoda avec des jeux de courbes et d’arrêtes, ainsi qu’une calandre spécifique « crystal face », absence de radiateur et origine bohémiennes obligent. Reposant sur la plateforme MEB de la VW ID.3, le SUV électrique Škoda Enyaq iV se distingue très fortement de sa cousine technique, de la même manière qu’une Octavia se détache d’une Golf. Bien vu de la part de Škoda qui évite le syndrome de la photocopieuse de Seat. Et Škoda anticipe l’arrivée du SUV ID.4 de Wolfsburg !

Côté technique, deux versions de batterie seront proposées : une variante baptisée 60 iV avec 180 ch et une batterie de 58 kWh pour 390 km d’autonomie, ainsi qu’une version  80 iV  de 204 ch et 82 kWh pour atteindre 510 km d’autonomie en WLTP. A noter que la gamme grandira avec des déclinaisons de la version à grande batterie avec la 80x iV (265 ch et 4 roues motrices) puis une RS développant 306 ch. Dans ces deux cas, l’autonomie devrait être de 460 km.

La dotation comprendra selon les versions les jantes de 20 pouces, l’écran tactile 13 pouces (10 en version de base), les sièges massants, la charge à induction, les aides à la conduite dernier cri (pour rouler en « niveau 2 ») ou le hayon mains libres. Le Škoda Enyaq iV mesure 4,60 m de long pour 1,88 m de large et 1,60 m de haut.

Une version « Founders Edition », rendant hommage à messieurs Laurin et Klement, les fondateurs de Skoda sera limitée à 1895 exemplaires, soit l’année de création de l’entreprise. Pleins de détails « simply clever » agrémentent la vie à bord, comme en témoigne la galerie d’images en fin d’article : Skoda reste fidèle à ses traditions !

Le Škoda Enyaq iV du Tour de France : première électrique du Tour !

Quelques minutes après avoir dévoilé la version de série, Škoda et le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme en profitaient pour lever le voile sur la nouvelle voiture officielle du Directeur de Course : je vous donne en mille, c’est un Škoda Enyaq iV rouge qui vient relayer la fameuse Superb et son toit ouvrant inversé, permettant de se lever depuis les places arrières.

C’est donc à partir de la cinquième étape du Tour de France que le nouveau SUV électrique tchèque viendra faire ses premiers tours de roues, à peu près 125 ans après que les fondateurs de Skoda, Messieurs Laurin et Klement aient produit leur premier… vélo !

On retrouve les éléments caractéristiques de la voiture du Directeur du Tour, avec la visière en haut du pare-brise, la myriade d’antennes (six au total) pour communiquer tout au long des épreuves, un minibar et une console arrière spécifique transformant le véhicule en véritable centre de contrôle. Enfin, la Škoda Enyaq iV du Tour de France se dote également d’un toit ouvrant spécifique pour que le Directeur de Course puisse lancer l’épreuve.

A retrouver dès aujourd’hui entre Gap et Privas pour 183 kilomètres de route à deux ou quatre roues, puis sur d’autres épreuves et bien entendu, lors de la dernière étape vers les Champs Elysées. Les cyclistes devront-ils y emprunter les pistes cyclables ? L’Enyaq iV, en tous cas, sera de la partie, éclipsant la Superb sur la ligne d’arrivée de l’épreuve ! Le Škoda Enyaq iV rejoindra la flotte des 250 Škoda du Tour de France, dont la marque est partenaire depuis 17 ans.

Source : Skoda