Le Nouvel Automobiliste

Renault EZ-FLEX : le petit utilitaire 2.0

A l’occasion du salon VIVA Technology qui se tiendra du 16 au 18 mai prochain à Paris, porte de Versailles, Renault dévoile un utilitaire baptisé EZ-FLEX destiné à offrir une solution pratique à la livraison urbaine du dernier kilomètre.

Renault EZ-Flex : petit cube à roulette

Ce n’est pas la première fois que Renault s’attaque à l’utilitaire de demain puisque son EZ-PRO dévoilé l’an passé, et qui a fait le tour des salons spécialisés (et même des salons classiques), allait dans ce sens. Avec l’EZ-FLEX cependant, la marque au Losange se penche sur un autre aspect de l’utilisation des véhicules professionnels par les entreprises, celui de la livraison du dernier kilomètre.

Partant du principe, réel, que l’urbanisation est un phénomène mondial qui ne cesse de s’accentuer et que nombre de centre-villes, notamment en Europe, sont à la fois étroits, difficiles d’accès et souvent même en passe d’être interdits aux véhicules thermiques, Renault a fait le choix de réaliser un petit cube à roulette électrique.

L’EZ-FLEX est donc un utilitaire particulièrement compact. D’une longueur de 3,86 m et d’une largeur de 1,65 m il offre néanmoins un chargement plus qu’honorable de 3m3, peut pénétrer aisément dans les parking à la hauteur limité et offre une maniabilité hors pair avec un rayon de braquage limité à 4,5 m. Il n’oublie par ailleurs aucun des éléments permettant à un utilitaire de bien porter son nom : ouvrants permettant un accès aisé à la cargaison, poste de conduite fonctionnel pour le livreur et une interface à la connectivité étendue.

L’autonomie est relativement limitée, 150 km seulement, mais selon Renault elle est parfaitement adaptée puisque la moyenne quotidienne des livraisons urbaines n’est que de 50 kilomètres. Le style de son côté est simple mais plutôt jovial et sympathique avec un petit esprit Twingo que l’on retrouve aussi bien dans les jantes que dans le traitement de l’habitacle, tout sauf austère.

Entre concept et réalité : l’utilitaire expérimental

L’EZ-FLEX n’est pas mais bien plus un prototype. Il est donc tout à fait fonctionnel et, naturellement, homologué pour entrer en service immédiatement. C’est d’ailleurs ce qu’il va faire puisqu’une dizaine d’EZ-FLEX vont se retrouver en fonction auprès d’entreprises ou de collectivités européennes pour une expérimentation de deux ans.

Ces véhicules seront équipés de capteurs afin de faire remonter en temps réel un maximum d’informations quant à leur utilisation. Kilomètres parcourus, vitesse moyenne mais aussi, et surtout, nombre de stops ou encore fréquence d’ouverture des portes seront ainsi des paramètres scrutés afin d’optimiser le véhicule final et proposer un produit le plus finement possible adapté aux exigences de ses futurs utilisateurs.

EZ-Flex : un air de Modus et d’Operandi ?

La silhouette compacte du concept-car EZ-Flex n’aura pas manqué d’évoquer aux spécialistes de Renault deux études de style du siècle passé, quand on ne parlait pas encore de multimodalité ou de voiture autonome. Le premier est le Modus de 1994, vision de l’utilitaire urbain du XXIe siècle intégré à un cycle de concept-cars baptisé « Amperatrices », en raison de sa motorisation électrique.

Il y aura un second concept Modus en 2001, plus dans l’esprit Kangoo, avant que le modèle de série ne soit finalement un minispace. Mais, à la même époque, Renault Design signe l’Operandi, à nouveau un utilitaire de demain. Une thématique de « l’utilitaire à vivre » qui ne quitte pas le Losange. L’Operandi est alors hybride. Plus près de nous, Renault Design a réalisé deux études de style de petit utilitaire : le Frendzy en 2013 puis l’EZ-PRO que nous évoquions plus haut en 2018.

Source : Renault