Le Nouvel Automobiliste

Nouvelle DS 9 : la grande berline DS Automobiles est avancée !

La DS 9 est enfin là et c’est un événement ! Une nouvelle berline sur le marché, ce n’est pas tous les jours. Française de surcroît, cela devient rare. Alors si surcroît elle est premium, on confine à l’inédit ou presque ! En ce 24 février, un long suspense s’achève avec la présentation officielle, au pied de la Tour Eiffel, de la berline DS 9. Cette longue tricorps vient coiffer la gamme de la marque haut-de-gamme du Groupe PSA, découvrons-la ensemble.

DS 9 : la grande berline DS est enfin là !

Dès 2015 et la naissance de DS Automobiles, comme marque indépendante, il était certain qu’il y aurait des SUV mais aussi des silhouettes basses et une berline de type « limousine » pour parachever la gamme. Après deux SUV dans les segments les plus en croissance (C pour le DS 7 Crossback, B pour le DS 3 Crossback), DS investit dans un segment plus difficile, mais aussi nécessaire pour l’image : la berline de segment D. La base ? Inédite à ce que l’on aurait pu penser, plus longue que ce qui existait précédemment, toujours sur la plateforme EMP2. Le design cependant reste proche des codes déployés par DS depuis ces dernières années.

C’est pourquoi la grande calandre DS est là de même que les optiques, reprises au DS 7 Crossback. Latéralement, on remarque des poignées flush rétractables comme sur le DS 3 Crossback, tandis qu’à l’arrière, les feux sont prolongés par de longs joncs chromés. L’ensemble est bel et bien tricorps avec une malle de coffre bien visible, et si les porte-à-faux sont importants, les portières arrière apparaissent suffisamment longues pour convenir au statut de berline de prestige conféré à cette DS 9.

Longueur : 4,93 m ; largeur : 1,85 m ; un empattement de 2,90 et des roues allant jusqu’à 690 mm de diamètre : jamais française n’a été aussi imposante, à tel point que c’est la définition la plus longue possible de la plateforme EMP2 qui a été retenue. On remarque le capot à la longue étrave centrale chromée, avec une finition guillochée « clou de Paris » propre à DS et que l’on n’avait plus vue depuis le concept DS E-Tense de 2016.

A l’arrière, en hommage à la DS de Flaminio Bertoni, l’équipe de designers menée par Thierry Metroz a ajouté un cornet sur les extrémités du pavillon, qui feront office de feux de position et non de clignotants.

Un habitacle luxueux, des motorisations hybrides

Le tableau de bord est directement inspiré par le DS 7 Crossback, et présente une tablette centrale 12,3 pouces ainsi que le combiné central entièrement numérique de 12 pouces. A l’arrière en revanche, c’est « pallas » avec une banquette 3 places qui s’appréciera surtout à deux. L’accoudoir central rassemble en effet un rangement et les réglages de sièges électriques, chauffants, ventilés individuels. Un raffinement inédit sur une DS et, accessoirement, sur une voiture française… à l’exception de la Citroën C6 produite pour le marché chinois.

Côté motorisations, l’hybridation est au programme avec une motorisation de lancement E-Tense de 225 ch essence et une batterie de 11,9 kWh, de quoi couvrir entre 40 et 50 km d’autonomie. Le boost de puissance électrique atteint 110 ch et320 Nm au maximum, et permet de rouler en tout électrique jusqu’à 135 km/h.

D’ici quelques mois, trois autres motorisations essence hybrides arriveront : 250 ch E-Tense 2 roues motrices avec une meilleure autonomie électrique (qui sera proposée en Chine dès le lancement) ; et 360 ch E-Tense 4 roues motrices. 360 ch, ce sera ainsi la française la plus puissance du marché, la Peugeot 508 « PSE » se limitant pour l’heure à 350 ch. L’ensemble sera complété par une motorisation 225 ch uniquement thermique.

Côté technique, les suspensions DS Active Scan, déjà vues sur le DS 7 Crossback, sont reconduites avec scan de la route pour une adaptation des suspensions au relief.

DS 9 : rendez-vous au second semestre 2020 !

Produite en Chine, la grande berline DS sera commercialisée au second semestre 2020 en France mais aussi dans le monde entier car DS tient à le dire : ce sera une voiture mondiale.

Source : DS Automobiles