Le Nouvel Automobiliste
Ferrari 12 Cilindri 2024

Ferrari 12 Cilindri : comme son nom l’indique

Pas besoin d’avoir fait italien LV1 pour comprendre que le nom de cette Ferrari 12 Cilindri fait référence au nombre de ses cylindres. Celle qui vient remplacer la 812 Superfast fait aussi référence à la Daytona à travers son design.

Si ce n’est pas tous les jours que nous avons la chance de découvrir une nouvelle Ferrari, force est de constater que la firme italienne a tout de même un plan produit relativement fourni. Entre ses « one-off » et le renouvèlement de sa gamme « classique » (qui compte notamment la Roma, successeuse de la California), le constructeur de Maranello multiplie les présentations.

C’est aujourd’hui la remplaçante de la 812 Superfast (elle-même remplaçante de la F12 Berlinetta) qui nous fait l’honneur de se dévoiler. Comme ses aïeules, elle est dotée d’un moteur V12 : voici la Ferrari 12 Cilindri.

Ferrari 12 Cilindri 2024

Ferrari 12 Cilindri : inspiration Daytona

C’est la première chose qui frappe en regardant cette nouvelle Ferrari 12 Cilindri : elle ressemble beaucoup à la Ferrari 365 GTB/4 dite « Daytona », produite entre 1968 et 1973. Celle-ci n’est pas la plus iconique des Ferrari (même si les Ferrari V12 sont des institutions : la première Ferrari, la 125 S de 1947, possédait d’ailleurs 12 cylindres), et pourtant, elle prête son regard à la 12 Cilindri. Comme elle, la nouvelle venue a des phares horizontaux placés très bas, au niveau des passages de roues. (Gros) moteur V12 oblige, la Ferrari 12 Cilindri dispose elle aussi d’un (très) long capot avant.

Le bandeau noir, à l’avant, rappelle évidemment la Daytona. Mais aussi, à sa manière, le récent Ferrari Purosangue, le premier SUV de la marque.

Pas de doute, la dernière-née de Maranello impressionne. Longue de 4,73 mètres (+ 8 centimètres par rapport à la 812 Superfast), elle est surtout très large : 2,18 mètres, sans les rétroviseurs. Ce qui ne l’empêche pas, grâce à une plateforme repensée en acier et aluminium extrudé, d’avoir réduit de 2 centimètres la longueur de son empattement et surtout son poids d’une cinquantaine de kilos. Ainsi, la Ferrari 12 Cilindri pèse 1 560 kg et sa variante découvrable 1 620 kg. Car oui : c’est une première, Ferrari dévoile les versions Coupé et Spider en même temps !

La Ferrari 12 Cilindri Spider est d’ailleurs révélée dans un joli coloris « Verde Toscana » dont les reflets évoqueraient presque… une Aston Martin. Constatation amusante : alors que les nouvelles Aston tendent vers toujours plus d’agressivité et d’appendices aérodynamiques, les Ferrari, elles, vont vers davantage de simplicité dans leurs lignes. La Ferrari 12 Cilindri n’échappe pas à la règle, et affiche un design inspiré de celui de la très réussie Roma.

Toutefois, la Ferrari 12 Cilindri n’oublie pas l’aérodynamique. Principale fierté du constructeur italien, au-delà du moteur : un becquet arrière et des volets actifs (entre 60 et 300 km/h), intégrés à chaque extrémité de la poupe. Ces éléments, de couleur noire, viennent se confondre dans la lunette arrière pour former une espèce « d’aile delta ». C’est canon et cela assure en plus un meilleur écoulement de l’air et un meilleur refroidissement des éléments mécaniques (entre autres).

Ferrari 12 Cilindri 2024

Ce n’est pas l’information la plus importante, mais sachez que la Ferrari 12 Cilindri possède un coffre d’une capacité de 270 litres. Plutôt pas mal, pour deux personnes !

L’habitacle, pour deux personnes, rappelle celui du SUV Purosangue. La planche de bord dispose également, sur la Ferrari 12 Cilindri, de deux casquettes symétriques avec, entre elles, un écran central tactile de 10,25 pouces. En option (eh oui), le passager peut avoir un écran dédié face à lui, de 8,8 pouces. Le programme de personnalisation Tailor Made permettra aux riches clients de configurer leur Ferrari comme ils l’entendent.

Ferrari 12 Cilindri 2024
Ferrari 12 Cilindri 2024

Ferrari 12 Cilindri : 0 hybridation

Le morceau de bravoure de cette Ferrari 12 Cilindri se situe, vous l’aurez compris, sous son capot (qui se soulève d’un bloc). Elle reprend le moteur V12 6.5 litres de la 812 Competizione (l’une des déclinaisons de la 812 Superfast), installé en position centrale avant, avec une répartition des masses relativement équilibrée (48,4 / 51,6).

Le V12 développe, comme sur la 812 Competizione, 830 ch à 9 500 tr/min et 678 Nm de couple (disponibles dès 2 500 tr/min). Les niveaux de performance sont similaires : comptez seulement 2,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et 7,9 secondes pour monter à 200 km/h.

Ferrari 12 Cilindri 2024

La Ferrari 12 Cilindri apporte quand même des différences par rapport à sa devancière : par exemple, ses quatre roues directrices. La roue arrière gauche et la roue arrière droite sont capables d’avoir des angles de braquage différents pour optimiser la stabilité ou l’agilité de la voiture.

Dans les autres évolutions, nous pouvons relever des pneumatiques plus grandes (21 pouces), un freinage by-wire ou encore un nouveau système permettant de modifier électroniquement le couple en fonction du rapport choisi.

Ferrari 12 Cilindri 2024

La « douloureuse » n’a jamais si bien porté son nom : comptez 395 000 euros (en Italie) pour la version coupé et 435 000 euros pour le Spider. D’ici fin 2025, Ferrari commercialisera un autre nouveau modèle… 100 % électrique cette fois. Le premier de son histoire. Ce devrait être un modèle à part entière, et non une version « électrifiée » de cette Ferrari 12 Cilindri qui, nous le rappelons, ne dispose d’aucune hybridation. Une proposition unique, quand on sait que la plupart des concurrents (McLaren, Aston Martin) s’y sont mis !

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021