Le Nouvel Automobiliste

Citroën C4 SpaceTourer : clap de fin

Selon le site britannique Autocar citant une source interne à Citroën la marque aux chevrons aurait mis fin à la production du C4 SpaceTourer. Une annonce qui n’est en aucun cas une surprise et qui illustre, s’il en était encore besoin, la disparition progressive du segment des monospaces.

Du C4 Picasso au C4 SpaceTourer

Né sous le nom de Xsara Picasso en 1999, devenu C4 Picasso de première génération en 2006 puis C4 Picasso II en 2013 le monospace compact de Citroën avait, l’an dernier, changé de dénomination. Les C4 Picasso et C4 Grand Picasso s’étaient alors mués en C4 SpaceTourer et Grand C4 SpaceTourer afin de mieux s’inscrire dans la nouvelle appellation familiale de la marque qui en profitait au passage pour déployer son nouveau van 9-places SpaceTourer (tout court). D’autre part, cela permettait à Citroën de réaliser des économies substantielles sur les droits de la famille du célèbre peintre.

Aujourd’hui Citroën annonce donc une suite logique et attendue dans la carrière de son monospace compact. La version 5-places C4 SpaceTourer cesse sa production (il est fabriqué à Vigo en Espagne) tandis que la déclinaison 7-places Grand C4 SpaceTourer se maintien. Au moins temporairement dirons nous. Pourquoi un tel choix ? Tout simplement pour s’adapter à une évolution du marché qui est très loin de n’impacter que Citroën : la baisse continue des ventes de monospaces au profit des SUV.

Du C4 SpaceTourer au C5 Aircross

Une décision d’autant plus attendue que Citroën propose désormais dans sa gamme un nouveau véhicule bien plus adapté aux nouvelles tendances du marché et qui, selon les responsables de la marque, fait également en partie doublon dans le catalogue : le C5 Aircross. Le SUV compact de Citroën a en effet été pensé comme un SUV, pour coller au mieux aux attentes des clients, mais il a également repris à son compte la modularité d’un C4 SpaceTourer finissant par en proposer au moins autant et souvent plus que son petit frère monovolume (coffre plus grand, sièges arrière indépendants).

Dans ces conditions l’arrêt de la production du C4 SpaceTourer est absolument logique. D’autant que les ventes sur le segment des monospaces compact 5-places sont en chute libre, que ce soit chez Citroën ou chez les concurrents directs qui, pour la plupart, ont déjà pris ou réfléchissent à prendre la décision de renouveler ou non leurs modèles. C’est le cas chez Renault dont le Scénic V, s’il est produit, pourrait bien ne l’être qu’en version 7-places (et entrainerait du coup très probablement la disparition de l’Espace), c’est le cas aussi chez Ford avec ses B-Max et C-Max, chez Toyota avec son Verso ou même chez BMW. Le dernier des Mohicans semble porter une étoile et nous nous interrogions justement sur son côté dinosaure dans notre essai.

Redéploiement de la gamme familiale

En supprimant de son catalogue le C4 SpaceTourer Citroën devrait aussi en profiter pour redéployer sa gamme familiale et loisir. Cette dernière sera désormais articulée autour du ludospace Berlingo, du Grand C4 SpaceTourer 7-places et du SpaceTourer 9-places. La communication de la marque dans ce sens devrait d’ailleurs très rapidement apparaitre sur vos écrans.

Il nous faut donc dire au revoir au Citroën C4 SpaceTourer. Nous ne le ferons pas sans vous préciser qu’il s’agissait pour nous d’un véhicule tout à fait excellent dont nous avons souvent regretté que la marque ne le mette pas plus largement en avant et nous ne le ferons pas non plus sans vous préciser qu’il reste des stocks (et donc des affaires à faire). Et puis pour les nostalgiques les plus radicaux n’oubliez pas que la version 7-places est encore produite… pour quelques temps…

Source : Autocar