Le Nouvel Automobiliste
Maserati GranTurismo Trofeo

Maserati GranTurismo : formule 3 en 1 !

Après 3 années d’absence, le coupé de Maserati est de retour et il ne se contente pas de perpétuer une lignée de coupés GT pour la marque au trident : il est également le premier jalon de la future gamme 100% électrique qui s’annonce à partir de 2030. Mais s’il innove avec sa motorisation BEV, il n’en oublie pas de proposer des variantes thermiques. Découvrons ensemble la gamme Maserati GranTurismo.

Maserati GranTurismo : forza V6, addio V8

Maserati GranTurismo Modena

Maserati, comme bien -trop- de marques, va snober le Mondial de Paris ce mois-ci et nous ne pourrons pas admirer la voiture dans le hall d’exposition de la Porte de Versailles. Il nous faudra donc attendre un peu pour la voir en vrai. Développée en interne dans le centre de R&D de Maserati, la nouvelle GranTurismo est produite près de Turin dans l’usine de Mirafiori. Conçue sur un tout nouveau châssis fait d’aluminium à 65%, elle succède au modèle lancé en 2007 et disparu du catalogue en 2019. La marque au trident se vante que son dernier né incarne la « performance italienne de luxe, typique de tous les modèles Maserati ». Rien que ça ! Mais il va malheureusement devoir faire notre deuil du V8 et de sa sonorité caractéristique : le nouveau coupé Maserati GranTurismo adopte le moteur V6 Nettuno, disponible en deux versions : la Modena, avec le 3,0 litres Bi-Turbo de 490 ch et la version haute performance Trofeo, basée sur le même moteur, mais porté à une puissance de 550 ch.

Longue de 4,96 mètres, la nouvelle mouture troque le V8 atmosphérique pour un V6 biturbo de 3,0 litres très proche de celui de la MC20, avec quelques modifications : il reçoit désormais un carter humide au lieu du carter sec et développe 490 chevaux et 600 Nm dans la version de base « Modena », associé à une transmission intégrale et à une boîte automatique à huit vitesses. La GranTurismo Modena pèse 1795 kg, abat le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, le 0 à 200 km/h en 13 secondes pour une Vmax de 302 km/h. Dans la variante de pointe « Trofeo », le V6 grimpe à 550 chevaux et 650 Nm. La voiture revendique la même masse mais le 0 à 100 km/h est abattu en 3,5 secondes, tandis que 11,4 secondes suffisent pour le 0 à 200 km/h. Sa Vmax est de 320 km/h.

Maserati GranTurismo : ciao electro

L’autre nouveauté de la nouvelle Maserati GranTurismo est la variante électrique Folgore. Il s’agit aussi de la première voiture de l’histoire de la marque à adopter une propulsion 100% électrique (ou BEV). Equipée de trois moteurs électriques à aimant permanent de 300 kW (d’une puissance totale de 1200 chevaux), elle plafonne à 760 chevaux pour préserver l’autonomie. Lourde de 2260 kilos sur la balance, elle revendique un 0 à 100 km/h en 2,9 secondes, le 0 à 200 km/h en 8,8 secondes et une vitesse de pointe de 320 km/h. La version Folgore est basée sur la technologie 800 volts et la marque revendique l’héritage de la Formule E. La batterie a une capacité nominale de 92,5 kWh et une capacité de décharge de 560 kW, pour transmettre en continu environ 760 chevaux aux roues.

Quant à l’habitacle, Maserati ne dévoile encore rien mais on sait d’ores et déjà qu’il y aura une installation audio forte de 14 HP et un ensemble d’écrans dont un tactile de 12.3 pouces sur la console, un combiné de 12 pouces et un écran additionnel de 8 pouces. Le tarif d’accès est annoncé autour de 175 000 € en version Modena, nous ne savons pas encore si une version découvrable sera dérivée de ce coupé… Verra-t-on le ciel ? On peut déjà remercier le ciel d’avoir échappé à un SUV !

Via Maserati

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021