Le Nouvel Automobiliste
Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (23)

Roadtrip Citroën C5 Aircross : 4000 km pour nous convaincre !

Le temps passé sur la route des vacances est sans doute le meilleur moment pour savoir si on a fait le bon choix en matière d’automobile. Malheureusement, on a rarement l’occasion d’emmener famille et bagages pendant une semaine dans un véhicule d’essai avant de l’acheter… Vous avez de la chance, on le fait pour vous ! Intéressés par le Citroën C5 Aircross ou même si vous n’aviez pas pensé à lui, c’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce véhicule familial promettant espace, modularité et surtout un grand confort. Nous ne lui avons rien épargné, du centre-ville à 30 km/h à l’autoroute en passant par les routes sinueuses sous un soleil de plomb. Et c’est l’heure du bilan !

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (23)

L’heure de se familiariser avec la familiale

Par un jeudi ensoleillé du mois de juillet, nous rencontrons notre nouveau compagnon de voyage ! Nous récupérons un joli Citroën C5 Aircross de couleur Blanc Nacré et au toit noir, décoré de ponctuels gris argent. Il s’agit de la version Shine, la presque plus haut-de-gamme. Si la finition Shine Pack est encore plus richement équipée, le toit contrasté ou encore les très jolies jantes de 18 pouces indiquent que la nôtre est déjà opulente. D’extérieur, il nous plaît déjà, avec son arrière relativement simple qui nous fait penser à un Volkswagen Touareg, son profil haut sur roues fidèle au concept-car Aircross ou encore sa face avant qui (à cause du « regard » de ses LED supérieures ? De son chevron qui remonte en pointe à la base du capot ?) nous fait penser à un rhinocéros…

Pourtant c’est nous qui allons devoir le charger ! Le lendemain, l’heure du départ et du chargement a sonné. Malgré le plancher de coffre rabaissé au niveau inférieur, les 580 litres de chargement se montrent insuffisants pour les valises, la glacière et autres bagages. Afin de ne pas poser vulgairement les affaires sur les sièges arrière, nous les faisons coulisser en avant et redressons les assises. Nous gagnons ainsi de précieux litres de contenance (720 au total !), et tout rentre ! On passe le pied sous le pare-chocs, et le hayon électrique se referme tout seul. Le bruit du verrouillage est synonyme de gong de départ !

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (1)
Plancher de coffre rabaissé, sièges arrière avancés, tout peut rentrer !

Malheureusement, nombreux sont les conducteurs à avoir décidé de profiter du weekend prolongé du 14 juillet. La sortie d’Île de France se fait donc au ralenti. C’est l’occasion de se familiariser avec l’embrayage du C5 Aircross, que nous trouvons délicat à doser comme souvent chez PSA.

Coincés dans les ralentissements, nous repérons sur un camion à l’arrêt deux minuscules véhicules bâchés : des Citroën Ami, en route vers une destination inconnue !

Notre destination du jour, elle, est certaine. Ce sera Bordeaux, une étape parfaite pour passer la nuit et ne pas s’épuiser dès le premier jour de route. 7h derrière le volant après une semaine de travail et une demie-journée suffisent ! Oui, 7 heures, car nous n’empruntons pas l’autoroute et privilégions les nationales et départementales, pour voir cette France dont nous avons été privés pendant 3 mois. Une France à 2 vitesses… Littérallement ! Sur une même route, la limitation passe de 90 à 80 tandis que nous changeons de département. Même ligne droite, même végétation bordant la chaussée… même tout, à part notre sentiment de confusion et l’absurdité de la situation.

Ce ne sont en tout cas pas 10 km/h d’écart qui changent l’ambiance à bord du C5 Aircross. Sur ce type de route, le mode ECO est tout indiqué et privilégie la douceur (mode « roue libre » avec la boîte automatique EAT8) pour optimiser la consommation. Comme nous disposons de près de 1 000 km d’autonomie, c’est en Espagne que nous ravitaillerons et ferons nos calculs pour voir si le mode ECO est vraiment éco…

Let’s (Air)cross the border !

Après une courte nuit à l’hôtel côté France et un passage à la pompe pour remplir le réservoir de quelques litres par précaution, nous poursuivons le voyage aux aurores et profitons du lever du soleil dans un de ces petits villages typiquement français. Le passage de la frontière et ses routes montagneuses exigent un peu plus de notre monture. Malgré une puissance qui semble juste sur le papier, le petit 1,5 l BlueHDi 130 ch s’en sort plus qu’honorablement. Couple de 300 Nm, 10,4 secondes pour atteindre les 100 km/h, une direction légère mais consistante, le porte-étendard de Citroën a tout pour assurer des trajets agréables et sereins. Surtout, nous constatons le très bon compromis entre confort et dynamisme. Pas de rebondissement excessif, une prise de roulis limitée… La tendance au sous-virage est évidemment présente et on note un déport de la caisse sur les saignées en virages rapides. Mais globalement, le comportement est homogène, rassurant.

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (10)

En Espagne, point de virage, mais de la ligne droite bien ennuyeuse. Le type de route on ne peut plus approprié pour déléguer une partie de la conduite au régulateur de vitesse adaptatif. Le commodo est familier… Et pour cause, il est dans la famille PSA depuis des décennies ! Les habitués de la marque ne seront donc pas dépaysés, la seule subtilité étant la touche dédiée au réglage de la distance à maintenir avec le véhicule précédent. Une fois tout paramétré, on admire le travail sans ratés du système. En parallèle, l’aide au maintien dans la voie corrige les écarts de conduite provoqués par les pertes de vigilance ou maladresses… Cela va un temps, mais après quelques corrections plutôt franches et une alerte nous invitant à faire une pause, il est temps de changer de chauffeur.

L’occasion pour votre rédacteur de s’attarder sur les matériaux. Très légèrement moussés sur la partie supérieure, ils sont agréables au toucher et à l’oeil. C’est moins le cas sur les panneaux de porte, mais en toute franchise on l’oublie 30 secondes après s’être attardé dessus. Les aspects pratiques font l’unanimité dans la voiture : sous l’accoudoir central, un rangement peut abriter une bouteille d’1,5L et bien d’autres choses, deux porte-gobelets viennent en sus, et les rangement de contre-portes sont aussi bien accueillants. Les téléphones, le plus souvent branchés pour utiliser Waze sur l’écran grâce à la connectivité Apple CarPlay et Android Auto, profitent d’un espace de rangement dédié. Pendant ce temps-là, le second conducteur découvre les options des écrans digitaux, qui proposent différents modes : Conduite, minimaliste, cadrans, navigation… Leur paramétrage est très simple puisqu’il suffit de faire tourner la petite molette sur le volant pour sélectionner l’affichage de son choix. On regrettera juste que dans chaque cas, le compte-tours est vraiment relégué au second rang voire totalement absent.

Plus nous avançons et plus la chaleur s’intensifie, pour s’approcher des 35 degrés. L’utilisation de la climatisation, que nous avons réussi à éviter jusque là, est incontournable. Utilisée avec parcimonie, elle suffit à rendre l’atmosphère à bord supportable. A l’horizon, un nuage noir nous annonce des perturbations. Un flot continu de grêle s’abat sur la voiture dans un fracas assourdissant, nous contraignant à rouler à à peine 50 km/h et à nous réfugier sous un pont le temps que le déluge s’éloigne. Drôle de façon de terminer notre périple, qui touche à sa fin 10 minutes plus tard. La fatigue se fait à peine sentir grâce à l’excellent confort de notre SUV, mais on va pouvoir se relaxer encore plus !

Un coq au Portugal

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (60)

Les jours suivants, pour lutter contre les températures caniculaires et limiter les efforts après ces 19 h de voyage, les virées vers les plages confidentielles du Zezere seront légion. L’occasion d’avoir l’avis des petits cousins sur l’espace arrière : « Oh c’est tout mou ! C’est vachement confortable ! ». Observation très à-propos sur ce véhicule ! La modularité séduit aussi les plus grands gabarits, qui gagnent quelques centimètres aux jambes en faisant coulisser la banquette. Pour accéder aux lieux de baignade, il faut franchir quelques chemins non goudronnés voire défoncés. Rien d’inquiétant avec la garde au sol relativement haute. Mais notre C5 Aircross n’a aucune prétention en tout-terrain pur et dur. C’est une simple traction et elle ne dispose même pas du Grip Control. Par expérience, son action est de toute façon limitée et conditionnée à l’angle d’attaque pas très avantageux compte-tenu du porte à faux avant.

Nos excursions nous mènent également à Lisbonne, soi-disant confinée… mais en fait non. Direction l’aquarium, où nous pourrons trouver un peu de fraîcheur. Avant d’aller admirer le magnifique poisson-lune, les splendides raies ou encore les loutres trop mignonnes, encore faut-il garer le C5 Aircross en environnement urbain. Radars de stationnement, caméra de recul efficace à défaut d’offrir une définition extraordinaire (et prise une seule fois à défaut à cause du soleil couchant qui éblouissait complètement la vue)… les 4,50 mètres du SUV se casent relativement facilement. En tout cas plus que son ancêtre la DS (pas taper, les puristes, pas taper !), 30 cm plus longue, dont nous avons croisé un magnifique exemplaire.

Et que serait un séjour au Portugal sans aller à la mer ? Le pays abrite en effet de belles plages, qui font le plaisir des surfeurs plus que des baigneurs. L’eau y est froide (parole de Nordiste, elle est plus froide que la Manche !) et surtout très âgitée, rendant la baignade aussi désagréable que dangereuse. De plus, avec le vent, le climat n’est pas des plus chauds… On se serait tout de même bien vus avec le C5 Aircross partir à une session surf. Ses jolies barres de toit, sa modularité et son look général en feraient une voiture convenable pour cet exercice. Pourtant, c’est son petit frère C3 Aircross qui se voit apposer la griffe Rip Curl, du nom de l’équipementier de surf, et gagne quelques équipements de personnalisation esthétique. Tant pis…

Après la côte, l’intérieur des terres mérite également qu’on s’y attarde. L’odeur d’eucalyptus envahit l’habitacle pour notre plus grand plaisir (ça change des émissions des vieux bus diesel encore légion en Île de France…) tandis que nous sillonnons les petites routes escarpées. Nous pouvons y confirmer le bon dynamisme du C5 Aircross, en tout cas pour un véhicule qui mise avant tout sur le confort. Ce n’est pas vif comme un Peugeot 3008, mais le conducteur ne s’ennuie pas trop au volant tandis que les passagers profitent de tout le moelleux possible. Le meilleur des deux mondes ! Nous nous arrêtons au pont du Convento do Cristo pour une séance photos, pas dérangés par le peu de touristes qui y grimpent pour y voir le panorama.

Nous grimpons également, au point culminant des alentours, pour admirer de loin notre lieu de villégiature. Nous nous perdons plus loin dans des villages pittoresques et nous aventurons malgré nous dans des ruelles très, très, très pentues (merci Waze). Heureusement, en bas, la pente est assez délicate pour ne pas y laisser un pare-choc…

Retour en terre natale via le pays de Nadal

Vient le chemin du retour, identique à l’aller, mais avec de nouvelles observations : nous sommes heureux de retrouver l’Espagne et son carburant au ras des pâquerettes (nous avons même vu du Gazole à moins de 1€ le litre, oui oui, tandis que les prix portugais avoisinent les nôtres !), d’autant que contrairement à la voie opposée, les aires de repos sont plus accueillantes, avec de l’ombre, des tables pour pique-niquer, et parfois même des WC ! Autant d’équipements pourtant introuvables dans le sens Espagne-Portugal…

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (64)

Séduits par le pays, nous faisons un petit crochet par la ville de Salamanca où nous déjeunons dans un parc. Nous traversons ensuite le centre-ville pour admirer l’architecture… Et nous avons le temps de l’admirer : la vitesse est limitée à 30 km/h. Et les radars sont là, tous les 500 mètres… Sur des longues avenues à 4 voies, cette allure est très perturbante et pas naturelle du tout. C’est ce qui semble nous attendre à Paris, alors préparons-nous dès aujourd’hui : achetons un vélo !

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (62)
Notre C5 Aircross prêt à franchir la frontière Portugal – Espagne

Une autre observation nous saute au visage en croisant un autre C5 Aircross quelques minutes après avoir franchi la frontière : Durant tout notre séjour, nous n’avons croisé aucun autre C5 Aircross sur le sol portugais. Zéro, nada. C’est à moitié étonnant. Le parc automobile portugais semble déjà dans l’ensemble plus vieux que le nôtre, les modèles flambant neufs ne sont pas légion. Il y a bien une usine PSA implantée à Mangualde, mais pas de constructeur portugais. Contrairement à l’Hexagone, acheter français n’est pas une évidence au pays de Ronaldo ! Les allemandes semblent avoir plus de succès que les productions françaises.

BILAN : Le C5 Aircross est-il un bon choix ?

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (35)

Après 4000 km et plus de 40h au volant du Citroën C5 Aircross, sans aucune courbature et avec une fatigue vraiment limitée, nous pouvons l’affirmer : il tient sa promesse de confort. Il est facile à vivre et modulable, la vie à bord de chaque passager est donc agréable en toute circonstance. D’un point de vue dynamique, pas de sacrifice pour autant. Il est moelleux, pas mou ! Suffisamment puissant, bien amorti, il double sa douceur d’une efficacité satisfaisante sur les parcours un peu plus exigeants. Quant à la consommation, elle s’élève en moyenne sur l’intégralité de notre parcours (bouchons + ville + départementale + nationale + autoroute + route de montagne…) à 6 l/100 tout rond. Pendant la première partie du trajet, nous avons relevé 5,7 litres, mode ECO enclenché quasiment tout le temps. Sur la deuxième partie, il était parfois désactivé et c’est à ce moment que nous avons emprunté les routes les plus exigeantes et haussé le rythme. Notre modèle n’était pas toutes options (pas de toit panoramique par exemple) mais disposait cependant de tout ce dont ont besoin un conducteur et une famille modernes, pour un prix bien placé face à la concurrence (détails ci-dessous). Convaincant à tout niveau, le Citroën C5 Aircross est un compagnon de voyage et du quotidien plus que recommandable.

Prix Citroën C5 Aircross

Roadtrip Citroen C5 Aircross LNA Dumoulin (29)

La gamme Citroën C5 Aircross débute à partir de 25 700 €.
Le prix du modèle essayé avec options : 35 980 € dont :
– toit bi-ton noir à 350 €
– Peinture Blanc Nacré à 830 €
– Hayon mains libres à 450 €

Galerie Photos Citroën C5 Aircross

Textes et photos : Thibaut Dumoulin pour Le Nouvel Automobiliste