Le Nouvel Automobiliste

Essai Fiat Tipo 5 portes & SW 2016 : la buona sorpresa ?

Philippe l’avait déjà essayée en version 4 portes. Aujourd’hui, la Tipo s’offre à nous dans ses déclinaisons 5 portes et break, plus adaptées à nos contrées : on les passe au crible sans plus attendre.

Sommaire :

1 – La Tipo, un état d’esprit
2 – La Tipo, ça ressemble à quoi ?
3 – La Tipo, ça roule bien ?
4 – La Tipo, en conclusion

La Tipo, un état d’esprit

Après le duo Brava/Bravo, la Stilo et la Bravo II, Fiat revient à ses premieres amours avec la Tipo. En plus d’hériter du nom de celle qui a remporté le titre de voiture de l’année en 1989 en Italie, la nouvelle compacte du constructeur transalpin semble également en adopter la philosophie. Il s’agi(rai)t de proposer une voiture pratique, fonctionnelle, suffisamment valorisante pour son propriétaire et surtout proposant un rapport prix/équipements défiant toute concurrence. Un créneau déjà occupé par la Tipo première du nom, et que la dernière née compte bien reprendre à son compte.

Et c’est vrai que niveau tarifs, elle est bien placée cette Tipo. La 4 portes, commercialisée depuis le mois de mars, est affichée sur le marché français à un tarif de base de 12.490 € (Tipo 1.4 95 ch Pop). La version la plus haute (1.6 MultiJet – comprenez diesel – 120 ch Easy) s’échange contre 18.890 €. La déclinaison 5 portes (les tarifs de la version break ne sont pas encore connus) est un peu plus chère : pour vous en convaincre, je vous laisse regarder le tableau ci-dessous. Toujours est-il que les prix débutent à 13.990 €, et culminent à 22.490 € pour une Tipo 5 portes 1.6 MultiJet 120 ch en finition Lounge. Comparez cela aux tarifs d’une Renault Mégane, d’une Peugeot 308 ou d’une Opel Astra, et vous verrez la différence. Il convient bien sûr de regarder les équipements proposés pour de telles sommes : et à ce petit jeu, la Fiat est également bien pourvue.

Prenez la version de base : pour 13.990 € (Fiat Tipo 1.4 95 ch), vous aurez déjà la radio avec prise USB, six airbags, la climatisation (manuelle), les rétroviseurs dégivrants ou encore la banquette arrière rabattable 60/40 (n’hésitez pas à voir tous les détails dans le tableau ci-dessous). Le niveau au-dessus (la gamme s’articulant comme suit : Tipo –> Tipo Pop –> Tipo Easy –> Tipo Lounge), « Pop » donc, ajoute le système multimédia avec écran tactile de 5 pouces « UConnect », le bluetooth, les feux diurnes ou les vitres arrières électriques.

La finition Easy, à partir de 16.990 €, se dote d’un écran de 7 pouces, mais aussi pour le style de jantes en alliages 16 pouces, du radar de recul ou encore d’une sellerie mixte cuir/tissu. Enfin, le niveau Lounge sort le grand jeu : caméra de recul, jantes de 17 pouces, sièges chauffants, services connectés UConnect live (comme l’Apple Car Play et Android Auto), freinage d’urgence automatique et limiteur de vitesse sont de la partie (entre autres).

C’est simple : les berlines compactes concurrentes (Renault, Peugeot, Ford, Seat, Toyota…) s’affichent au minimum à 2500 € de plus, sans pour autant être mieux équipées. Finalement, la véritable concurrente de la Tipo est sans doute la Skoda Rapid Spaceback dont la gamme (plus réduite que celle de la Fiat) s’étend de 20.580 € à 23.520 €.
Mais à ces prix, et malgré tous ces équipements, a-t-on droit à une belle voiture ? On va voir ça, et ça se passe sur la prochaine page !