Le Nouvel Automobiliste
Renault Korea QM6

Live Séoul 2023 : la gamme Renault Korea Motors

Ne les appelez plus Samsung ou RSM : voici Renault Korea Motors, le nouveau nom des modèles au Losange en Corée du sud. Le constructeur français est présent au pays du Matin Calme depuis 2000 et le rachat de la branche automobile de Samsung, mais l’année 2022 l’a vu prendre un grand virage : rapprochement avec Geely, fin du nom Samsung… et dans la gamme pour commencer, un restylage du SUV QM6, version locale de “notre” Koleos.

Renault, constructeur local… en Corée

La fin du siècle a été faste pour Renault qui, mois après mois, a absorbé Dacia, pris une participation majeure dans Nissan pour créer l’Alliance, et enfin racheté Samsung alors en plein marasme dû à la crise asiatique de la fin du XXe siècle. Un coup de maître d’expansion internationale d’autant que le marché coréen est difficile d’accès pour les marques étrangères. Pour vendre en Corée, il est mieux vu d’être un constructeur coréen, ce que sont Hyundai et Kia mais aussi ce qu’était Daewoo (repris par General Motors), Ssangyong (devenu KG Mobility et absorbé par SAIC), et donc Renault.

Pour autant, la branche coréenne de Renault n’est plus guère florissante. Les modèles, en dehors de l’Arkana, accusent les ans (ce sont des Talisman et Koleos rebadgés principalement), les perspectives dans le pays sont bouchées par l’hégémonie du groupe Hyundai, et le nom Samsung n’apporte plus grand chose à l’automobile (et coûte en royalties, jusqu’à 0,8 % du chiffre d’affaires tout de même).

La stratégie suivie est donc pour la marque de devenir Renault Korea Motors et de se rapprocher du chinois Geely pour produire des modèles hybrides sur la base technique CMA de Volvo. Et en attendant que ces modèles adviennent, le salon de Séoul 2023 est le premier où Renault affiche son nouveau nom, son nouveau logo, et une partie de sa nouvelle gamme.

Au programme, un nouveau degré de gamme pour la SM6, la Talisman locale, baptisée SM6 Inspire. L’esprit légèrement sportif de cette version rappelle l’éphémère Talisman S-Edition que nous avons connue en Europe. L’Arkana local s’appelle XM3 et n’en diffère que par son logo, à l’inverse du QM6 qui vient d’être restylé. Place à une plus large calandre qu’avant, de nouvelles jantes et un un nouveau pare-chocs pour ce modèle fer de lance de Renault Korea Motors.

N’oublions pas qu’en Corée est aussi produit le Twizy, et une partie de l’Alpine A110 : en effet, les blocs 1,8 TCe sont usinés sur place. De quoi se rappeler que si l’intérêt pour Renault est d’être un acteur local, l’importance de la Corée dans la chaîne d’approvisionnement du Losange est mondiale.

La gamme Renault Korea Motors au Seoul Motor Show :

Photos : Guillaume Agez

Le Nouvel Automobiliste au Salon de Séoul

Nos réseaux sociaux

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021