Le Nouvel Automobiliste

Live Genève 2019 : Toyota Supra GR

Après sa première apparition au salon de Detroit, c’est au salon de Genève que la marque nippone nous dévoile en première européenne son nouveau coupé, la Toyota Supra. Disparu depuis plus de 15 ans du catalogue Toyota, ce mythe automobile renaît grâce à sa collaboration avec BMW.

340 chevaux de pur plaisir germanique

Car oui, cette Toyota Supra a la même base technique que la dernière BMW Z4, présentée lors du précédent Mondial de l’Automobile à Paris. Du coup, elle embarque le fameux six cylindres de 3 litres de cylindrée et ses 340 chevaux et reste, comme son aïeule, une véritable propulsion. Seule petite différence, cette cinquième génération de Supra devient une stricte deux places.

Associé à une boîte automatique ZF à 8 rapports, ce moteur permet au coupé Toyota d’abattre le 0 à 100 en 4,3 secondes. Coupé nippon face à roadster allemand, les ingénieurs ont bien entendu retravaillé les réglages de châssis et de suspensions induits par cette différence de carrosserie. Les typages des deux voitures est promis comme distincts.

Deux véhicules, deux univers différents

Bien qu’elles partagent la base technique, chacune profite d’un design extérieur différent l’un de l’autre. La BMW garde un esprit à l’allemande et plus raffiné que la Toyota. En effet, cette dernière adopte une ligne plus extravagante et musclée notamment au niveau des ailes du capot. Un peu d’ailleurs en décalage avec le reste de la gamme. Après tout n’est qu’affaire de goût mais il faut reconnaître qu’elle ne laisse pas indifférent.

Pour l’intérieur, c’est un mix entre du produit BMW et de la conception spécifique nippone. On retrouve ainsi des commandes de la BMW Z4, le levier de vitesses ou encore l’écran central en 8,8 pouces. Pour le reste, la marque a retravaillé un bonne partie de la planche de bord qui devient plus rectiligne avec ce bandeau de décoration, et moins soignée que sur la BMW.

La Toyota Supra en photos :