Le Nouvel Automobiliste
Ford Kuga

Ford Kuga 2020 : tout nouveau, tout beau, avec les premières photos !

Ce 2 avril 2019, Ford révèle la troisième génération de son SUV familial, le Kuga ! Après le modèle dérivé du monospace C-Max, puis celui partagé avec l’Escape américain, voici venu une troisième génération 100% nouvelle avec au programme, un style dans la veine de la dernière Focus et de nouvelles motorisations hybrides. On fait le point en détails.

Ford Kuga : génération 3 !

Grande bouche trapézoïdale, fin liseré de diodes et long capot : non, il ne s’agit pas de la Focus mais du Kuga ! Son design ne reprend rien si ce n’est le logo de la précédente version du SUV de segment de C de l’ovale bleu. Bien que son style paraisse plus compact, ce nouveau Kuga est 8,9 cm plus long (4,61 m) et 4,4 cm plus large (1,88 m au total) tandis que sur la balance, Ford l’annonce 90 kg plus léger. Il sera proposé en plusieurs degrés de finition, dont un « sportif » ST Line comme dans ces lignes, et un « chic » Vignale.

Sous sa plastique inédite, le nouveau Kuga est bâti sur la plateforme C2, inaugurée par la Focus. Elle lui permet d’accueillir des motorisations hybrides au nombre de 3, les deux premieres disponibles dès le lancement :

  • un mild-hybride, sur le diesel Ecoblue 2.0 l 150 ch, avec batterie li-ion 48 volts qui accompagne les accélérations et se recharge au freinage
  • un hybride rechargeable avec batterie li-ion de 14,4 kWh couplé au bloc essence 2,5 l (225 ch combinés), pour une autonomie de 50 km en 100 % électrique
  • et enfin, un hybride simple toujours sur le 2,5 l essence.

D’autres motorisations 100 % thermiques sont annoncées : 2,0 l EcoBlue 190 ch en Diesel, 1,5 l EcoBoost 120 ch en Essence… et pour l’heure, pas de confirmation que le bloc flexifuel E85 perdurera. Ces moteurs seront au service des 5 modes de conduite : Normal, Eco, Sport, Mud (sable/neige), et faible adhérence.

Ford Kuga

Le Ford Kuga fait aussi sa révolution intérieure

A bord du nouveau Ford Kuga, la planche de bord reprend l’architecture des dernières Fiesta et Focus, avec des aérateurs situés sous l’écran central qui surplombe l’ensemble. Au rang 2, la banquette est coulissante de quoi moduler le volume du coffre (jusqu’à 67 litres supplémentaires).

Les compteurs sont intégrés dans une dalle de 12,3 pouces LCD, tandis que l’écran tactile taille 8 pouces en diagonale. Il embarque le système SYNC 3, compatible Android et CarPlay, ainsi qu’un modem 4G pour servir de spot WiFi. Outre des ports USB, les smartphones se rechargeront par induction.

Côté conduite, le Kuga bénéficiera comme la Focus de la conduite autonome de niveau 2 avec régulateur adaptatif stop & go en embouteillage, maintien dans la voie et sortie de parking, ainsi que le système CoPilot360 permettant une surveillance de la voiture à 360° par caméras et capteurs. Enfin, bonus, vous pourrez sur les versions hybrides programmer le préchaufage de votre Kuga depuis votre smartphone via l’appli FordPass, qui sert aussi au déverrouillage du véhicule.

Un Kuga qui préfigure une gamme complète de SUV

Pour relancer ses ventes, Ford a décidé de mettre le paquet sur les SUV. Aux Etats-Unis, le retour du Bronco en 2020 est imminent, tandis qu’en Europe, il faudra s’attendre à un modèle intermédiaire entre les EcoSport et Kuga (un possible Puma ?) ainsi que l’arrivée d’un grand Explorer au-dessus de l’Edge, en version 7-places.

Le lancement de ce nouveau Kuga n’a pour le moment pas été annoncé mais Ford a pour habitude de présenter bien en avance ses modèles. On peut donc tabler sur une arrivée en fin d’année voire, en début d’année 2020. De quoi continuer une série de Kuga bien diffusée, puisqu’en dix ans plus d’1 million d’unités ont été produites dans l’usine de Valence en Espagne.