Le Nouvel Automobiliste

Ford Explorer Plug-in Hybrid : le SUV américain débarque en Europe

C’est durant l’évènement #GoElectric de Ford, qui se déroulait à Amsterdam, que la marque américaine a dévoilé la sixième génération du Ford Explorer. Mais la bonne nouvelle, c’est surtout son entrée sur le Vieux Continent pour le début de l’année prochaine. Il n’y sera cependant disponible qu’en version hybride rechargeable.

450 chevaux et 40 km d’autonomie

Véritable référence dans la catégorie des SUV aux États-Unis, ce Ford Explorer débarque en Europe, pour la première fois de son histoire, avec une motorisation hybride rechargeable de 450 chevaux.

Pour fournir toute cette puissance, il combine le moteur essence V6 EcoBoost de 350 chevaux et un moteur électrique de 100 chevaux. Le couple délivré par cette combinaison est de 840 Nm. Niveau consommation, celle-ci est annoncée à 3,4 litres aux 100 km pour des rejets de CO2 de l’ordre de 78 g/km (WLTP). Ceci est dû à son autonomie de 40 km en mode 100% électrique obtenue grâce à sa batterie lithium-ion de 13,1 kWh.

Tout ceci est transmis à une boîte automatique à 10 rapports, qui est reliée à une transmission intégrale Intelligent All-Wheel Drive (i-AWD). Elle permet de proposer 7 modes de conduites sélectionnables (Normal, Sport, Trail, Terrain Glissant, Remorquage, Neige/Sable et Pente Raide).

Dernière information de la part de Ford, sa capacité de remorquage de 2,5 tonnes pour ceux (ou celles) qui souhaitent tracter un bateau ou des chevaux et la seule possibilité de jantes en 20 pouces pour ce grand SUV.

7 places et de la technologie

Lancé en 1991 sur le marché américain, ce Ford Explorer dont c’est déjà la sixième génération a largement su s’implanter dans le domaine des SUV. Offrant 7 places il devient désormais la proposition la plus imposante de Ford en Europe aux côtés du Edge, uniquement disponible en 5 places et en version Diesel et qui pourrait du coup probablement disparaitre du catalogue de l’américain de ce côté-ci de l’Atlantique.

De la même manière que le futur Kuga présenté il y a peu, ce nouveau Ford Explorer arbore de nombreuses aides à la conduite. On retrouve ainsi le système CoPilot360 et ses 18 caméras ou encore le régulateur de vitesse Adaptatif avec système Stop & Go, la reconnaissance des panneaux de circulation ou encore le maintien au centre de la voie.

Seulement disponible en 2 finitions (ST-Line ou Platinum), ce Ford Explorer se pare d’un écran tactile sur la planche de bord. Avec sa taille de 10,1 pouces sur la finition Platinum (ou de 8 pouces pour la version ST-Line), il permet de commander le système d’info-divertissements ou de scinder en deux l’écran pour utiliser les applications de son smartphone (grâce à la technologie SYNC3). Comme sur le Ford Kuga, l’écran central de 12,3 pouces est de mise sur les deux niveaux de finition.

Enfin, dernier détail, il peut se parer, en option, d’un système hifi premium Bang&Olufsen de 1 000 W et diffuse le son par l’intermédiaire de 14 haut-parleurs.

Compte tenu de son format, de son look assez peu européen et probablement aussi de son prix (qui ne sera sans doute pas inférieur à 70 000 €), on ne devrait pas croiser beaucoup de Ford Explorer sur nos routes. Mais si vous recherchez un grand SUV au look atypique bien équipé, performant et, qui plus est, assez vertueux d’un point de vue écologique fiscal, ce Ford pourrait bien attirer votre attention

Via Ford