Le Nouvel Automobiliste
Kia Proceed LNA Dumoulin (57)

Essai Kia ProCeed GT : ProCeed’intention

Nous jugeons aujourd’hui la Kia ProCeed GT, qui se présente comme un break compact, sportif, aux allures de coupé. Chefs d’accusation en comparution immédiate : racolage, abus de confiance, détournement de fonds du coffre, avec suspicion de tentative d’homicide sur la famille des SUV. Depuis quand Kia aguiche-t-il ainsi les honnêtes conducteurs qui demandent modestement de l’espace de chargement, une ligne pas trop pla-ceed et un moteur suffisant pour leur vie familiale ? On veut nous vendre une auto à la fois logeable ET excitante à conduire ET belle ? Mais bien sûr… À moins que nous soyons en train de faire un procès d’intention à la ProCeed GT ?

Design Kia ProCeed : Tribunal de grande prestance

Kia Proceed LNA Dumoulin (60)

Kia s’est-il inspiré de la Porsche Panamera Shooting Brake pour dessiner son break de chasse ? La question est posée par de nombreux témoins. Car oui, notre Kia ProCeed, et plus particulièrement son arrière-train, a fait tourner des têtes. Comme celle d’une passagère d’Audi Q2 qui, au vu de l’angle d’inclinaison de son cou et le degré d’ouverture de ses yeux, a dû se ruer en concession Kia dès le lundi avec une minerve. On ajoute plagiat et blessures involontaires aux chefs d’accusation, au passage. 

La ProCeed GT se prétend compacte. Compacte, compacte… c’est tout relatif ! Le porte à faux arrière important donne l’impression d’avoir affaire à une longue voiture. Avec ses 4,60 m de long, c’est le cas. Mais cela la place pile entre une Peugeot 308 SW et une Renault Mégane Estate. Bonne défense…

Si cet arrière proéminent est tout en rondeur, mais aussi en largeur avec ces feux reliés par un bandeau rappelant le SUV Sportage, l’avant est plus anguleux et agressif. Calandre « tiger nose », marque de fabrique du constructeur coréen, phares à LED technologiques et expressifs, la compacte est dans l’air du temps, moderne et technologique.

De profil, la ligne est à la fois dynamique et fluide. La découpe des vitres latérales crée un arrondi parfait accentuant l’inclinaison de la chute de toit. Très pure, cette ligne intègre une petite touche d’originalité résidant dans un petit décor façon aileron de requin sur la vitre de custode. Ou façon lame, l’arme du crime pour cette tueuse de SUV…

Kia Proceed LNA Dumoulin (51)

Sur cette version GT, le sport est à l’honneur à travers une personnalisation à la fois évocatrice et discrète. Les pare-chocs reçoivent une lame rouge, tout comme les jupes latérales. Les moyeux des jantes 18 pouces et l’intérieur de la grille de calandre supérieure se teintent de la même couleur.

Le racolage est avéré, et même aggravé par le recours probable au plagiat du côté de Stuttgart. Mais puisque personne ne s’en est plaint, au contraire, pas de condamnation !

À bord de la Kia ProCeed GT : votre honneur !

Kia Proceed LNA Dumoulin (59)

Mais tandis que la ProCeed GT nous ouvre ses portes, nous constatons que les mêmes filets sanguinolents de la carrosserie se répandent aussi sous forme de surpiqûres à l’intérieur. Il y règne une ambiance noire, très classique, heureusement rehaussée par les touches sportives de cette version GT : cuir suédé pour les sièges, volant cuir reprenant la finition pourpre et orné d’un monogramme « GT » en bas de la jante, pédalier alu, ciel de toit noir… Juste ce qu’il faut pour agrémenter le style et évoquer la sportivité.

C’est quand-même sombre… mais avenant, tant au niveau de la qualité que de l’esthétique. Les plastiques de garnitures sont dans les standards du segment, le matériau du tableau de bord légèrement rembourré et surpiqué présente bien et les plaquages noirs autour des compteurs et aérateurs sont assez discrets pour ne pas verser dans le bling-bling démodé.

Et à l’arrière ? L’espace est généreux, pas loin de ce que peut proposer une Ford Focus. 2 occupants sont à leur aise, le passager central disposant d’un siège moins creusé mais profitant d’un plancher presque plat pour caser ses pieds et ses jambes sans trop de difficulté. Pour l’instant, pas de vice de proceed’ur…

Kia Proceed LNA Dumoulin (54)

Venons-en à un point clé de notre affaire : la Kia ProCeed est-elle un vrai break, ou nous fait-elle passer des vessies pour des lanternes ? Mieux qu’un détecteur de mensonges, nous avons un vélo adulte. Bon, il rentre sans difficulté après avoir rabattu les sièges (presque) à plat. Outre son volume, ce coffre est très commode à charger. Hayon électrique, cache-bagage déroulant, et une multitude de rangements dans le double fond permettent de caser les petits objets à l’abri des regards, sans qu’ils ne se baladent dans les virages.

Abus de confiance ? Classé sans suite. La Kia ProCeed est honnête et offre bel et bien les capacités d’un break dans une enveloppe aux antipodes de l’utilitaire pur. Soit. Mais au chapitre (bonne) conduite, nous l’attendons au tournant, littéralement !

Essai Kia ProCeed GT : avocat du diable

Kia Proceed LNA Dumoulin (42)

Mesdames et messieurs, l’heure de vérité a sonné. Le délit de belle gueule de la Kia ProCeed GT est avéré, vous allez maintenant savoir s’il y a eu usurpation d’identité de la part de celle qui se fait appeler GT.  

Démarrage. Sonorité rocailleuse, tel un gargarisme caverneux. Mince, et si ce 4 cylindres de 204 ch lui donnait vraiment du caractère ? Au bout de quelques kilomètres, le verdict est sans appel.

Le moteur est volontaire, plein comme un œuf à tous les régimes, distillant toujours sa sonorité sympathique… qui pourra toutefois lasser à la longue. Surtout en mode Sport, où il envoie ses décibels. Ce bruit sonne tout de même un peu artificiel, on l’entend derrière (depuis le caisson de basses ?) mais aussi à l’extérieur. Bonne nouvelle, à vitesse stabilisée et en mode normal, l’insonorisation est très bonne malgré l’absence de double vitrage et le bruit du moteur plus feutré. Et puis zut, laissons-la s’exprimer, ce qu’elle a à nous raconter est convaincant…

Kia Proceed LNA Dumoulin (37)

La vivacité de la Kia ProCeed GT donne le sourire, en particulier en sélectionnant le mode dynamique. Accélération plus franche pour un 0 à 100 km/h en 7,5 secondes, reprises plus vigoureuses… elle fait parler la poudre sans verser dans la caricature. Les pneus Michelin Super Pilot Sport participent à la tenue de route irréprochable, même si le poids du train avant et de l’ensemble (1362 kg) donnent à la ProCeed une légère tendance au survirage.

Kia Proceed LNA Dumoulin (4)

Cette efficacité et le plaisir procuré ne seraient rien sans le soutien inconditionnel d’une complice de taille, la boîte à double embrayage DCT. Efficace, réactive, ultra fluide et diablement discrète, elle n’a rien, absolument RIEN à envier à une DSG !

Quant à la direction, elle fait partie de ce qui se fait le mieux parmi les compactes. Suffisamment réactive mais pas trop ferme, elle est agréable en toute circonstance. En manœuvre, elle offre ce qu’il faut de souplesse et un rayon de braquage suffisamment court. En mode Sport, elle se montre plus réactive, dans des proportions raisonnables qui conviendront à tous. 

GT, d’accord, elle en a la première caractéristique, à savoir une puissance suffisante, une belle souplesse et même des prétentions sportives. Deuxième point, le confort. Là encore, elle coche toutes les cases. Sans perdre le lien avec la route, notre arrière-train est épargné par la brutalité et la violence des rencontres avec les nombreux stigmates du bitume. De longs voyages sans douleur sont tout à fait envisageables.

La Kia ProCeed GT est donc bien la « GT » celle qu’elle prétend être. Les charges d’usurpation d’identité sont rejetées…

Équipements Kia ProCeed GT : alibi en béton armé

Kia Proceed LNA Dumoulin (44)

La Kia ProCeed est-elle assez armée pour affronter les juges terribles que nous sommes ? A priori, elle n’a rien laissé au hasard. Elle dispose en série d’un Pack Aides à la conduite, optionnel sur d’autres finitions. Celui-ci inclut le Freinage automatique d’urgence avec détection piétons, le régulateur adaptatif avec fonction embouteillages ou encore l’aide au maintien dans la voie.

Kia Proceed LNA Dumoulin (25)

Cette dernière est efficace au point de nous surprendre. Un bon rappel à notre vigilance ! Ça rappellera à certains les leçons de conduite, avec la monitrice qui tirait sur le volant pour rattraper une orientation maladroite… L’alerte de véhicule dans l’angle mort est également offerte et émet une alerte sonore lorsqu’on s’apprête à changer de voie alors qu’un autre véhicule est présent sur l’autre voie. Rassurant.

Toujours au chapitre sécurité, la détection de trafic arrière permet de quitter sa place de stationnement sans risque de percuter un véhicule arrivant en perpendiculaire. Enfin pour le confort, le volant est chauffant, mais aussi les deux sièges avant et les deux latéraux arrière. 4 sièges chauffants sur une compacte, c’est du rarement vu !

Et pour l’infotainment , la Kia ProCeed est également irréprochable. Apple CarPlay, Android Auto et a connectivité habituelle sont au rendez-vous, matérialisés par l’interface multimédia. Cette tablette tactile aurait gagné à être située un peu plus haut. Mais il n’y a pas mort d’homme…

Que dire face à cette débauche d’équipements ? On accuse… le coup.

Prix Kia ProCeed GT : Peine aménagée

Kia Proceed LNA Dumoulin (56)

Kia ProCeed GT à partir de 34 990 €
Modèle essayé : Kia ProCeed GT 1.6 essence T-GDi 204 ch ISG DCT7 à 35 090 € incluant l’option Peinture Blanc Sensation à 100 €

Face à ses concurrentes :

  • Ford Focus SW ST-Line 1.5 EcoBoost 182 ch à 36 550 € à équipement équivalent (6 000 € d’options)
  • Toyota Corolla Touring Sports Hybrid 180 ch à 36 400 € avec l’option Pack Technologie

Un break compact de 200 ch, introuvable chez les généralistes ! Exception faite de la Renault Mégane Estate qui propose 160… ou 205 ch en Estate GT, vous ne trouverez que la Peugeot 308 SW culmine à 180 ch… en Diesel, et 130 ch en essence, tandis que la VW Golf est sur le départ… Il faut donc se tourner vers une Focus ST-Line un peu moins puissante mais dont les qualités dynamiques sont elles-aussi de haut niveau, ou vers une Toyota Corolla Hybride de 180 ch qui n’a pas les mêmes prétentions sportives que la Kia Proceed GT…


Verdict : Non-coupable ! La Kia ProCeed GT tient toutes ses promesses : belle, logeable, pratique, vive, plaisante à conduire, confortable et à un prix tout à fait honnête. Et, Kia oblige, garantie 7 ans. Son seul défaut ? Le manque de visibilité vers l’arrière : l’inclinaison du hayon est telle qu’on a l’impression de regarder derrière par…une meurtrière ! La clémence est de rigueur. Nous la relaxons donc, comme elle nous a relaxés ! Quant à nous, à crier au loup, nous espérons ne pas être poursuivis pour diffamation…

Textes et photos Thibaut Dumoulin pour Le Nouvel Automobiliste

Galerie Photos Kia Proceed GT