Le Nouvel Automobiliste
Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (31)

Essai Ford Transit Custom Nugget : poulet de plein air

Ceux qui ont ou vont assister au salon du véhicule de loisir (du 28 septembre au 6 octobre au Bourget) le savent déjà : Westfalia est un nom incontournable dans la transformation de petits fourgons en camping-cars douillets. Après avoir officié sur des Volkswagen Kombi, du T1 des années 60 au tout dernier T6, l’équipementier a élargi son offre à d’autres marques, comme Ford. Nous l’ignorions jusqu’à ce que la marque à l’ovale bleu nous propose les clés du « Ford Nugget ». Si l’intitulé de l’e-mail du service presse nous a d’abord interpellés (le constructeur américain voulait-il nous offrir du poulet pané ?), l’idée d’essayer un camping-car au format compact, qui plus est aménagé par LA référence de ce type d’aménagements, nous a séduite. C’est donc au cours d’un weekend prolongé que nous avons arpenté la France au volant de ce Ford Transit Custom transportant sa maison sur son dos.

Sur la route, ce n’est pas une poule mouillée

Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (30)

3 jours, c’est peu pour entreprendre un voyage à travers la France. Prenant en compte la distance, l’utilisation exclusive du réseau secondaire et aussi le trafic potentiellement élevé pendant un weekend de chassé-croisé, nous optons pour la vallée de la Loire et la côte normande. Avec de telles distances à parcourir, nul doute que notre essai allait être révélateur !

Le Ford Nugget nous a donc d’abord transportés de Paris aux bords de la Loire pour visiter quelques-uns de ses plus beaux châteaux. Un premier trajet effectué en partie sous la pluie, notamment le midi. La pause déjeuner sur une aire de pique-nique, c’était raté ! Mais c’était aussi l’occasion de tester l’aménagement « salon » de la partie arrière. Sièges avant tournés vers la table dépliée, nous savourons donc au chaud et au sec notre tartare / salade et reprenons ainsi des forces pour visiter les châteaux de Villandry, Langeais et Azay-Le-Rideau.

Arrivés au camping, nous commençons à déballer l’arsenal du parfait « camping-cariste ». On déclipse la table fixée sur l’intérieur du hayon après avoir débarrassé celui-ci du porte-vélos, on sort les chaises pliables, et on se protège en déroulant le store extérieur grâce à la manivelle. Un jeu d’enfant. Reste à brancher le véhicule. Non, il n’est pas hybride rechargeable, mais les équipements électriques (lampes, frigidaire…) dont alimentés par une batterie qu’il convient de brancher régulièrement.

Avant d’aller se coucher, nous prenons les caches rangés sous la banquette arrière. Se fixant sur le pare-brise et les vitres avant par des ventouses, ils garantissent une obscurité presque totale et isolent en évitant l’effet de serre provoqué par le soleil. Toutes les autres vitres disposent de mignons petits rideaux. Bonne nuit !

Le lendemain, nous partons vers les plages du débarquement (où nous avons trouvé ironique d’arriver avec une plaque allemande…). Nous élisons domicile à Utah Beach, où nous attend enfin un soleil radieux. À peine garés, nous pouvons immédiatement profiter de la plage. L’air marin creuse et une fois rentrés nous nous hâtons d’utiliser la plaque de cuisson pour faire chauffer le repas, englouti sur notre terrasse à ciel ouvert !

Notre dernière étape nous mène à Deauville, ville chic au possible. Et pourtant notre Nugget y attire les regards, curieux mais pas dédaigneux. C’est un camping-car, certes, mais son coloris orange et son design élégant dans un gabarit compact intriguent plus qu’ils ne rebutent ! Garé devant une boutique de la maison Hermès, dont la couleur historique est l’orange, on peut même dire qu’il était tout à fait à sa place !

Nous terminons par une ville non-moins charmante, celle de Honfleur. Dans ses petite rues, son gabarit réduit nous a permis de nous glisser facilement partout entre les façades à colombage vieilles de 800 ans. Un tour par le port et par la vieille ville et il est déjà l’heure de rentrer en région parisienne par les routes étroites de la campagne normande.

Au cours de ces quelques 1 000 km parcourus, le bilan dynamique est plutôt positif.
Le Ford Transit Nugget ne peut cacher son poids dans les côtes mais n’est pas abonné aux voies « Véhicules Lents » pour autant. Les 170 ch du moteur 2.0 EcoBlue suffisent pour tout ce que ce studio sur jantes alliage est censé faire. La boîte n’est pas toujours des plus douces au ralenti, oubliant parfois de relancer et le faisant brutalement, en envoyant du couple à la limite de l’adhérence. En dehors de ces griefs, le Custom Nugget se conduit très facilement, comme une (grosse) berline !

Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (28)

Sur les grandes aspérités, les suspensions absorbent bien les chocs et contribuent à un confort très satisfaisant, permettant d’enchaîner les kilomètres sans fatigue. Mais attention aux nids de poule, surtout avec de la vaisselle en céramique dans les placards ! En virage et dans les ronds-points, on y va avec modestie, le poids et le centre de gravité venant nous rappeler qu’il ne faut pas brusquer cette maison sur roues. Une remarque toutefois valable pour tout engin de cette envergure !

Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (48)

Nous ne détaillerons pas les chiffres sur les performances, les données disponibles pour un Transit Custom Kombi ordinaire ne prenant pas en compte le poids de l’aménagement. En revanche, arrêtons-nous sur une donnée chiffrée en particulier : celle de la consommation. Sur notre trajet de plus de 1 000 km, elle s’est établie à 9,2 litres de gazole aux 100 km. Et vous ferez difficilement mieux car nous avons été doux et avons utilisé le régulateur de vitesse adaptatif très souvent. A vitesse à peu près constante de 80 km/h, l’autonomie est toutefois intéressante comme en témoigne la photo de l’ordinateur de bord : plus de 800 km sur un plein !

Design Transit Custom Nugget : langage stylistique ampoulé

Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (53)

Dans le petit monde des utilitaires, Ford est l’un des premiers constructeurs à avoir soigné le design de ces modèles, du petit Transit Courier au volumineux Transit 2T. Le Transit Custom est donc bien né et Ford l’a encore peaufiné lors de son dernier restylage. Sur notre route, plusieurs personnes sont spontanément venus nous voir pour regarder de plus près ce véhicule qu’ils jugeaient beau, à l’unanimité. Comme ce monsieur à Utah Beach, avec qui la discussion autour du design du Ford Nugget a progressivement bifurqué autour de l’automobile au sens large. Un vrai échange de passionnés… suscité par notre Westfalia !

Par rapport à un Ford Transit Custom Kombi lambda, cette version aménagée en camping-car se distingue au premier coup d’oeil par l’emplacement du store extérieur, sur le côté droit et, selon la configuration, par le porte-vélo situé devant le hayon. Des accessoires qui évoquent immédiatement les loisirs en plein air ! Pour le reste, c’est du connu : phares à la signature lumineuse façon Fiesta, large calandre hexagonale, pare-chocs creusés accueillant les antibrouillards et feux verticaux le long du très grand hayon.

À bord Ford Nugget : la touche Westfalia, pané de la dernière pluie

Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (44)

C’est à l’intérieur du Ford Nugget que réside tout l’intérêt de ce véhicule. Parce qu’on y passera beaucoup de temps, et pas seulement derrière le volant ! Pendant les phases de conduite, on apprécie le tableau de bord aux plastiques certes quelconques mais offrant une belle présentation et une multitude de rangements aussi grands que pratiques : sur la baie de pare-brise, où logent prise USB et prise 12V, dans les portes, avec suffisamment de place pour des bouteilles de 1,5 litres, dans la grande boîte à gants, dans l’espace entre les deux sièges…

Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (42)

Cet accueil se poursuit à l’arrière, avec de la place pour 3 adultes sur la banquette, sous laquelle se cache un coffre de rangement (qui accueille notamment les câbles de recharge et les pare-soleil pour occulter la lumière la nuit). Plus loin derrière, une série de placards accueillera tout le matériel nécessaire pour le séjour. Les bagages volumineux prendront en revanche place « dans le couloir de la cuisine » !

Cette cuisine, c’est l’espace du coffre, disposant de deux plaques au gaz, d’un réfrigérateur compact mais profond, d’un évier et de rangements pour toute la vaisselle. Toit déplié, on peut s’y tenir debout et on y est aussi bien que dans un studio parisien !

Une petite échelle se clipse sur les meubles de cuisine pour permettre d’accéder à la chambre du haut, qui se dévoile en déclipsant un crochet et en poussant légèrement. Une opération aussi facile que sa fermeture ! L’espace n’y est pas extraordinaire mais après une visite nocturne du château d’Azay-Le-Rideau, nous y avons dormi comme des bébés !

Équipements : la poule aux œufs d’or

Essai Ford Custom Nugget LNA Dumoulin (52)

Climatisation et frigidaire, rideaux et airbags, évier et essuie-glace automatique… Ford, généreux en équipement même sur ses utilitaires, double la dotation avec la transformation camping-car ! Sur les longues nationales et l’autoroute, c’est le régulateur de vitesse adaptatif que l’on apprécie particulièrement. Ce véhicule se destine à effectuer de longs trajets, donc ce système est un atout indéniable. L’alerte de véhicule dans l’angle mort également, étant donné le gabarit de l’engin et même si le rappel de rétroviseur panoramique est également bien utile.

Nous avons été moins convaincus par l’aide au maintien dans la voie, qui porte mal son nom. Il s’agit plus d’une alerte, faisant vibrer le volant plus ou moins fort et plus ou moins rapidement selon l’intensité et la sensibilité programmée, mais ne ramène pas le véhicule dans sa voie.
Les sièges pivotants sont pourvus de résistances chauffantes qui s’apprécieront sans aucun doute lors des escapades hivernales.

Le reste se passe dans la cabine, aménagée avec soin par Westfalia. Des sièges de camping prenant place derrière le dossier de la banquette arrière à la table pliable fixe au hayon en passant par le parapluie à l’entrée de la porte coulissante, rien ne manque ! S’il fait beau, tout est à portée de main pour s’aménager une terrasse extérieure sous le store déroulant et si la météo n’est pas à la fête, la table intérieure et les sièges pivotant offriront un salon chaleureux à 4 personnes.


Il n’y a pas que les cabriolets qui offrent un sentiment de liberté, mais aussi les camping-cars ! Plus tortue que poulet, le Nugget offre tout de même un soupçon de vivacité même si c’est pour des balades paisibles qu’on l’apprécie le plus. Les petits raffinements font immédiatement ressentir l’expertise de Westfalia dans l’aménagement de camping-car et on l’apprécie au moment d’utiliser les équipements, qui font de cet utilitaire incontournable une véritable maisonnette de vacances.

Retrouvez le stand Ford au salon du véhicule de loisirs au Bourget, du 28 septembre au 6 octobre, Porte O, face au hall 1 (« Centre d’essais »)