Site icon Le Nouvel Automobiliste

Epoqu’Auto 2022 : la rétrospective Lancia

Avec une Lancia Aurelia en tête d’affiche, l’édition 2022 d’Epoqu’Auto est résolument placée sous le signe de Lancia. La belle marque -presque- endormie de Turin est appelée à être relancée dans les années qui viennent par Stellantis mais avant de parler du futur, retraversons l’histoire plus que centenaire de Lancia avec quelques modèles icônes.

Lancia au salon Epoqu’Auto : 116 ans d’histoire !

Que vous aimiez les belles carrosseries, l’alphabet grec ou les innovations techniques, Lancia est l’une des marques amenée à satisfaire le plus vos passions ! Eh oui, avant de n’être réduite à un seul et maigre modèle, l’Ypsilon, la marque turinoise s’est rendue célèbre dès ses premiers années par la volonté de Vincenzo Lancia de proposer des voitures sûres et modernes. Tel Citroën qui, lui aussi, démocratisait des solutions techniques d’avant-garde, Lancia a lancé dès 1922 avec la Lambda une berline avec suspensions avant à roues indépendantes, carrosserie autoporteuse, tout en réalisant les premiers essais de chocs (les futurs crash-tests).

Présent sur le marché des camions militaires, Lancia s’illustre aussi en sport automobile principalement en rallye, avec l’Aurelia à partir des années 1950 et surtout par une domination presque sans partage dans les années 1970 avec la Stratos, victorieuse trois années de suite au Championnat du monde des rallyes, puis avec les Rally 037, Delta S4 (Groupe B) et Delta Integrale (Groupe A). Une épopée de 6 titres consécutifs et 46 victoires de 1987 à 1992, qui porte le total de la marque à 11 titres et 77 victoires.

Interview avec Jean claude Andruet vainqueur du Tour de Corse sur Lancia Stratos

La marque va également faire courir ses légendaires couleurs Martini Racing en Groupe 6 sur les circuits, avec la LC1 de 1982 et 1983, et LC2 de 1983 à 1986, victorieuse à trois courses de 1000 km. Mais c’est justement parce que Martini Racing se concentrera sur le Rallye que Lancia abandonnera son programme d’Endurance pour les Delta de Groupe B et Groupe A.

Depuis, Lancia, passée dès 1969 sous le giron du groupe Fiat, a subi moult transformations : de sportive, la marque s’est reconvertie luxueuse dans les années 1980. Une époque figurée par trois modèles de l’exposition : une Thema 8.32 à moteur Ferrari, une Beta HP Executive Volumex de 1983, et la Thesis produite de 2002 à 2009.

La rétrospective Lancia du salon Epoqu’Auto 2022 :

Photos : Le Nouvel Automobiliste

Quitter la version mobile