Le Nouvel Automobiliste
SOMACA

Renault rachète les parts de PSA dans la SOMACA

La SOMACA ne vous dit pas forcément grand-chose mais il s’agit d’une usine établie dès 1959 au Maroc pour la construction automobile, d’où le nom : Société Marocaine de Construction Automobile. Issue de l’initiative du gouvernement marocain et cofondée par ce dernier, accompagné de Fiat et Simca. Actuellement dévolue à la fabrication des Logan, Sandero et de leurs dérivés Stepway, l’usine, située dans la banlieue de Casablanca va connaître une nouvelle destinée.

Une usine désormais 100% Renault

La production de la SOMACA a débuté en 1962 avec l’assemblage de diverses Fiat (600, 1100, 1500 et 2300) tandis que les premières Simca Aronde et Ariane sont sorties de chaine en 1963 (assemblage également). C’est en 1966 que débute l’accord avec Renault avec le montage de la R4 qui durera jusqu’en 1995 ! Le pic de production de l’usine est atteint en 1975 avec 25 000 unités mais la levée des taxes douanières au Maroc en 1992 finit par faire tomber les chiffres de production. L’usine renouvelle sa gamme au fil des années avec les Fiat Uno, Palio et Sienna, mais aussi le Renault Kangoo (première génération).

Le contrat avec Fiat n’est pas renouvelé en 2003 et l’État marocain décide de revendre ses parts à Renault. Les parts de PSA, issues de Simca (20%) restent entre les mains de la firme sochalienne qui y produit les Berlingo First et Partner Origin jusqu’en 2010. Assemblant des modèles Renault/Dacia depuis 2005, l’usine de Casablanca voit l’essentiel de sa production (69% en 2018 ) être exportée vers l’Europe, l’Égypte et vers les pays du Golfe.

Cette année, l’usine bascule entièrement dans le giron du Losange : les 20% de PSA sont repris par Renault qui dispose donc de deux sites de fabrication au Maroc : Tanger qui produit les Dokker et Lodgy, ainsi que la SOMACA. Du côté de PSA, la nouvelle usine marocaine de Kenitra est sortie de terre et lancera prochainement la nouvelle Peugeot 208 (code P21) présentée à Genève.