Le Nouvel Automobiliste

Polestar 2 : Passage au tout électrique

Dévoilé en octobre 2017, le grand coupé Polestar 1 avait fait sensation, surtout par sa ligne. La filiation avec la maison mère Volvo était frappante mais le dessin, d’une rare beauté, reconnu par toutes et tous. Fluide et élégant mais également sportif, ce grand coupé nous avait captivé. Il devrait arriver sur nos routes prochainement, avec un ensemble hybride développant 600 ch et 1000 Nm. La Polestar 2 a pour sa part fait son apparition sur le web ce 28 février et sera présentée au public au prochain salon automobile de Genève.

Polestar 2 : électrification

La berline est propulsée par deux moteurs électriques proposant chacun 150 kW et 330 Nm de couple. L’autonomie ciblée par la marque est de 500 km en cycle WLTP. Le 0 à 100 km/h est annoncé en moins de 5 secondes grâce à la transmission intégrale permanente. La voiture est présentée comme sportive grâce à ses amortisseurs réglables et son châssis décrit comme plus rigide que la moyenne. Le freinage est voulu régénératif et révolutionnaire par la marque, probablement le système mis en place sur les nouvelles motorisations B5 de Volvo. A voir à l’usage.

Polestar 2

Cette fois-ci, c’est sous une silhouette de berline 5 portes coupé que se présente la voiture. Les lignes ne sont pas sans rappeler certaines créations de Start Up comme Byton et Lucid Air et proviennent en droite ligne de la cousine chinoise Lynk&Co 03. La voiture se rehausse par rapport à une traditionnelle berline et se donne des faux airs de SUV, ce qui la rend très imposante. Elle ne mesure pourtant que 4,60 m ce qui la rapproche, en terme de gabarit, d’une Tesla Model 3. La vraie cible de cette Polestar 2, c’est d’ailleurs elle, la petite américaine.

Les lignes de la Polestar 2 ne sont pas sans rappeler les créations de la maison mère Volvo, ce qui interroge par ailleurs sur la pertinence de ce nouveau blason. On retrouve le même travail de formes et d’optiques que sur les véhicules de Göteborg. Un bandeau de LEDs court sur la malle arrière, très massive. L’avant se part d’optique assez fin à la signature lumineuse très agressive. La calandre s’affine et quelques écopes font leur apparition aux extrémités du bouclier avant.

A l’intérieur, la Polestar 2 fait preuve de simplicité. Un grand écran tactile de 11 pouces flottant permet d’interagir avec le véhicule. Le reste du design s’avère sobre et élégant, bien qu’un peu triste. Enfin, la Polestar 2 est la première voiture à utiliser un système Android. Le véhicule proposera ainsi une expérience unique à l’utilisateur avec notamment Google assistant (OK Google), une navigation via Google Maps et le Play Store, permettant d’ajouter à l’ordinateur de bord des applications soit dédiées, soit compatibles avec une utilisation en voiture.

La Polestar 2 s’annonce ainsi comme une auto résolument moderne, avec un pied dans le futur. Les premiers modèles sortiront des usines chinoises en 2020 pour un tarif d’entrée de gamme annoncé à 39 900 €.

Via Polestar