Le Nouvel Automobiliste

Peugeot 508 : discrète apparition à Atlanta

Le site américain Jalopnik s’est fait l’écho d’une récente et discrète présence à l’événement Caffeine & Octane d’Atlanta, le plus grand rassemblement mensuel de voitures d’Amérique du Nord, d’une nouvelle Peugeot 508. Incognito, sans plaque, la Mulhousienne se trouvait surtout dans la ville où le Groupe PSA a élu domicile pour son retour sur le continent nord-américain.

Peugeot 508 GT : bienvenue à Atlanta

C’est une 508 GT, la plus haute définition (à l’heure actuelle) de la gamme 508, qui a été vue à Atlanta, avec le plus gros moteur (à l’heure actuelle), le PureTech essence 225 ch. A bord, le cuir sellier rouge est de toute beauté, confirmant la configuration spécifique et « toutes options » de la voiture. En même temps, pour donner belle impression, autant ne pas venir avec une 508 Active qui, si elle ne manque ni d’Allure ni de félinité, reste moins flatteuse qu’une GT « full-op ».

Il faut aussi y voir la volonté de Peugeot de ne rien miser sur son passé. Le Lion a certes été présent aux Etats-Unis dès le début du XXe siècle, remportant le 500 Miles d’Indianapolis en 1913 et 1916. Mais depuis, c’est moins par le sport automobile que la marque de Sochaux s’est fait connaître, surfant sur le succès de ses taxis diesel à la fin des années 1970 / début des années 1980, une époque faite de 504 et 505 Yellow cab…

D’après Jalopnik, « les Peugeot ont presque toujours été bien dessinées et cette nouvelle 508 ne fait pas exception. C’est une berline élégante, moderne et racée, et suffisamment différente pour ne pas être prise pour une allemande ou une japonaise ». Le site américain ajoute : « Réintroduire des Peugeot, avec leur charme à la française mais sans l’originalité toute gauloise des Citroën, devrait être un pari moins risqué sur le marché américain », avant de conclure que le moteur THP de 225 ch (222 bhp) n’est « pas mal ! » 

Plus tard, le 3/4 arrière de la 508 est comparé à celui qu’une possible Mustang 4-portes pourrait présenter. Le tout pour un tarif d’entrée estimé à 32 000 dollars pour cette 508 GT, soit plutôt dans le coup commercialement parlant face à une Jetta GLI de Volkswagen par exemple. De quoi faire de Peugeot un concurrent un peu au-dessus de VW et un peu en-dessous d’Audi, voire comme une alternative à BMW ou Alfa Romeo ! On souhaite en tout cas plus le succès de BMW ou d’Alfa au Lion pour percer aux States. De quoi garder un peu d’exotisme et se différencier de marques plus installées comme Kia, Honda ou Volvo.

Est-ce la première Peugeot en Amérique du Nord depuis 2011 ?

Pas exactement ! Nombre de Peugeot ont été croisées, vues, entraperçues aux États-Unis ou au Canada depuis le retrait de Peugeot, en 1991. C’est ainsi qu’un prototype de 107 a été vu au Canada, qu’une RCZ a réalisé plusieurs tournages notamment pour la série Les Experts, ou encore qu’un SUV 5008 avait été surpris en 2017 sur les routes d’Atlanta justement, probablement aux mains d’une personne de l’équipe de Larry Dominique, le responsable de PSA North America. Cependant, toutes ces présences, de même que celles de certaines Renault (un Avantime, une Mégane III Estate, un Scénic IV ont notamment été photographiés outre-Atlantique) sont toutefois confidentielles et soumises à des importations spécifiques.

Article d’origine : Jalopnik