Le Nouvel Automobiliste

Renault K-ZE : veillée d’armes à Shanghai pour l’électrique low cost

Renault avait promis de rendre l’électrique accessible, en tirant parti du succès de Dacia et de la gamme Global Access. Résultat : le constructeur français a présenté en amont du Mondial de Paris le concept car K-ZE qui deviendra, au Salon de Shanghai qui ouvre ses portes cette semaine, la première électrique low-cost du Losange.

Renault K-ZE : le futur électrique et abordable !

C’est une silhouette identique à la petite Kwid que l’on retrouvera sur la K-ZE, le City K-ZE ou Kwid e-Tech, le nom n’étant pas encore officiel. Et pour cause : cette voiture reprend entièrement la base et l’habitacle de l’ultra low cost commercialisé en 2015. Sa plateforme CMF-A a été adaptée pour recevoir la batterie, tandis qu’extérieurement on peut compter sur des optiques, des jantes et un nuancier spécifiques. Le « mini SUV » né en Inde, commercialisé depuis en Afrique du Sud, en Amérique Latine ou encore au Sri Lanka conserve son aspect ultra compact et haut-sur-pattes.

Techniquement, le K-ZE promet une autonomie de 250 km NEDC, promise comme la meilleure de son segment. Il faudra voir ce qu’il en restera en WLTP mais c’est un premier pas vers une mobilité bas-carbone accessible. En effet, la K-ZE a été conçue avec e-GT New Energy Automotive Co, une joint-venture créée avec Dongfeng Motor Group et l’Alliance Renault Nissan à 50/50, et sera fabriquée par DongFeng SoKon. Dotée d’un double système de charge, compatible aux tensions des prises domestiques comme publiques. Elle sera vendue sous 2 marques : Renault mais aussi Venucia, la marque dédiée aux véhicules électriques de Nissan. Cette dernière, qui semble baptisée e30, a également été surprise dans les abords du salon à Shanghai.

K-ZE : la dernière présentation de Carlos Ghosn à la presse

C’était la veille de l’ouverture à la presse du Mondial de Paris, le 1er octobre 2018 au « Terminal 7 » de la Porte de Versailles. Situé sur le toit du Hall 7 du Parc des expositions, ce grand hall avait été privatisé par le Groupe Renault pour présenter la stratégie électrique future ainsi que le showcar K-ZE, qui n’allait pas être exposée aux yeux du grand public durant le salon parisien.

Carlos Ghosn était présent, au pupitre puis au photocall, et c’est à ce jour sa dernière apparition en tant que président de Renault pour une présentation officielle de ce type. Durant le Mondial, les porte-paroles étaient son second, Thierry Bolloré, et le directeur du style Laurens van den Acker, tandis que le 19 novembre, l’emblématique patron de l’Alliance était arrêté à l’aéroport Haneda de Tokyo.