Le Nouvel Automobiliste

Mercedes Classe A et Classe B : désormais hybrides rechargeables… et tarifées

A250e et B250e : deux nouvelles appellations qui viennent renforcer la gamme EQ de Mercedes-Benz. C’est ainsi que les Classe A et Classe B plug-in hybrides viennent agrandir la famille des Mercedes PHEV, comprenant déjà les Classe E, Classe S et GLC, en attendant l’arrivée prochaine du GLE électrifié

Classe A et Classe B 250e : 60 km en électrique

La gamme hybride rechargeable de Mercedes s’agrandit, donc, avec l’arrivée prochaine des Classe A et Classe B dotées d’une nouvelle motorisation. En effet, de par leur architecture de traction à moteur transversal, elles ne peuvent pas récupérer les blocs des grosses Mercedes à moteurs longitudinaux. Place donc au récent 1.3 l essence réalisé en coopération avec l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, et exit la grande boîte auto 9 rapports de leurs grandes sœurs : les A250e et B250e inaugurent une nouvelle boîte à double embrayage comptant pas moins de 8 rapports.

Cette nouvelle transmission intègre un moteur synchrone à aimants permanents et développe 75 kW ou 102 ch pour 300 Nm de couple, permettant aux deux nouvelles Mercedes de filer à 140 km/h maximum en mode électrique. Le constructeur à l’Etoile annonce une autonomie de 60 km en ZEV. Leur présence dans la gamme est primordiale pour réduire la moyenne de CO2 d’ici à 2020. Quant au moteur thermique, c’est dans sa version 160 ch qu’il est retenu, les A250e et B250e arrivant à une puissance cumulée de 217 ch et 450 Nm de couple. La masse est pénalisée de 150 kg en raison des batteries de 15 kW, le temps de recharge est de 1h45 sur une prise classique ou 25 minutes en charge rapide.

Si les tarifs français ne sont pas encore communiquées, nous savons d’ores et déjà qu’ils débutent aux alentours de 37 000 € en Allemagne.

Présentées à quelques semaines du salon de l’automobile de Francfort (IAA), le public pourra découvrir ces deux inédites versions des Classe A et Classe B sur le stand Mercedes.