Le Nouvel Automobiliste

Live Genève 2019 : Skoda Kamiq

Fidèle à ses habitudes d’en proposer un peu plus pour le même prix, Skoda dévoile au salon de Genève son « petit » SUV, le Kamiq, petit frère du Karoq et cousin des VW T-Cross et Seat Arona. Son principal atout ? Sa longueur de 4,24 m, le plaçant d’emblée parmi les plus spacieux (et donc, parmi les plus longs) de son segment. Une sorte d’alternative accessible aux SUV compacts. Découvrons-le sur le stand du constructeur tchèque.

Skoda Kamiq, le pendant SUV de la Scala

Un peu à l’image de la Skoda Scala, cette compacte basée sur une plateforme de citadine allongée, le Kamiq s’étire pour aller chercher la clientèle des SUV compacts avec sa belle habitabilité. Et toujours en ligne avec ses origines, on y retrouve, outre la plateforme de la Scala, la MQB A0, la planche de bord ou les sièges avant de la pseudo-compacte tchèque. Economies d’échelle, certes, mais leur look est assez soigné alors ce n’est pas du tout gênant.

En parlant de design, le style extérieur, s’il s’inscrit clairement dans une filiation avec le grand Karoq, il recèle de nombreux traits de style spécifiques. Inspiré par le concept Vision X de l’an passé, le Skoda Kamiq présente un regard à double étage dont la barrette supérieure, incluant les DRL et les clignotants, rejoint la zone supérieure de la calandre. A l’arrière, on retrouve le nouveau lettrage Skoda en lieu et place du logo à tête d’indien tandis que les feux forment le traditionnel « C », avec un design quelque peu revisité.

Pour la partie mécanique, pas de surprise : on retrouve aussi les moteurs de la Scala avec les 3 cylindres 1,0 l TSi 95 et 155 ch, le 4 cylindres 1,5 l TSi de 150 ch et le 1,6 l TDI 115 comme offre Diesel. Il n’y aura ni hybride, ni 4×4, car le SUV Skoda Kamiq repose sur une plateforme non prévue à cet effet.

Simply Skoda

A bord, donc, c’est l’univers de la Scala que l’on retrouve, avec le grand écran tactile de 9,2 pouces (6,5 pouces de série), le tableau de bord optionnel « Digital Cockpit » ou le toit panoramique malheureusement non ouvrant. Avec son empattement de 2,65 m, le Skoda Kamiq se montre spacieux, en particulier pour les genoux, bien que la banquette ne soit pas coulissante, contrairement à celle de son cousin, le VW T-Cross. Côté coffre, le Kamiq se montre aussi généreux du fait de ses 400 l de volume.

Du côté des gadgets, on trouvera pêle-mêle la charge à induction, 4 ports USB-C, le Lane Assist ou des détails typiquement Skoda et souvent pratiques, comme le grattoir intégré dans la trappe à carburants, les protections de portes qui se déploient à l’ouverture, le parapluie intégré à la portière qui vous fait vous sentir comme chez Rolls Royce et aussi un bouchon de remplissage de lave-glace qui se déplie afin de servir d’entonnoir. On n’arrête pas le progrès ! Simply Clever, comme ils disent en République tchèque.

Skoda Kamiq en photos :