Le Nouvel Automobiliste
Vente Aguttes

Centenaire Citroën : les voitures de la vente Aguttes

La vente Aguttes sera « la » vente aux enchères de Citroën en 2019. Ce sera également la seule vente organisée dans le cadre des célébrations du Centenaire à la Ferté Vidame. Autant dire

Vente Aguttes : beaucoup de curiosités

Parmi les modèles proposés à la vente, il y a forcément des « classiques » tels que les SM, les DS ou encore les Traction. Des modèles sans lesquels une vente aux enchères Citroën (voire, une vente aux enchères tout court) pourrait être digne de ce nom. Pourtant, les curiosités ne manquent pas au catalogue. Ainsi des maquettes de style des Eco 2000, Citela, Tubik et C3 Pluriel. Elles sont en réalité de retour sous le marteau, après avoir été au cœur de la vente des réserves de Citroën Héritage fin 2017 (le Tubik avait même été le lot le plus cher).

Ce ne sont pas là les seuls modèles qui ont attiré notre attention. Ainsi de ces deux modèles quasi 0 km : une 2CV 6 Spécial avec 9 km au compteur, et une C6 V6 HDi avec 13 km au compteur. Elles sont estimées respectivement entre 35 et 45 000 euros, et entre 35 et 55 000 euros ! Des modèles pour lesquels une révision complète s’imposera néanmoins avant de pouvoir rouler, vu leur inactivité.

Côté carrosseries curieuses, notons la Traction 15/6 « break » de 1951 qui nous vient d’outre-Manche. Il s’agit d’un modèle unique recarrossé après accident de la partie arrière avec des éléments de Vauxhall à la fin des années 1950. Autre curiosité, une CX 25 GTi break du GIGN.

BX Sport, GSA Spécial Break, Méhari 1972 estimée entre 5 et 6 000 euros, ou encore Type H version « Revue Technique Automobile » : voici quelques des modèles qui ont attiré notre œil, soit pour leur prix pas encore inaccessible ou leur configuration originale. Les fans de voitures récentes iront regarder les XM V6 Exclusive (4 à 7000 euros) ou la C5 break Carlsson V6 235 ch (4500 à 8000 euros). Reste que l’animation devrait aussi venir des « Chapron » mises en vente : berlines DS 23 Prestige et Lorraine blindée, coupé DS 19 Concorde, cabriolets DS 19 1963 et DS 21 1968.

Les tarifs débutent dès 1000 euros estimés pour une 2 CV AZ de 1959 vendue sans carte grise, et pourrait monter vers les 150 000 euros avec les DS Cabriolet. Rendez-vous dimanche 21 juillet, 11 h, pour cette vente de plus d’une centaine de voitures sans oublier des automobilia (livres, affiches etc.) à la Ferté Vidame !

Plus d’une centaine de Citroën à vendre…

…dont voici une partie en photos !

Crédit photos : François Mortier – Le Nouvel Automobiliste