Le Nouvel Automobiliste

A l’occasion du salon de Francfort 2019, la Volkswagen ID.3 est enfin présentée. Trois batteries, trois niveaux d’autonomie : retour rapide sur la compacte 100% électrique de Volkswagen, annonciatrice d’une gamme ID zéro émission.

Volkswagen ID.3 : de grandes ambitions

Dévoilée en fanfare à Francfort, la Volkswagen ID.3 met fin à une longue attente, largement entretenue par le plan de communication de Volkswagen. Le design est original, tout comme la silhouette monovolume. L’ID.3 mesure la même taille qu’une Volkswagen Golf (sot 4,26 m), mais propose un empattement supérieur de 15 cm par rapport à cette dernière (2,77 m). Ainsi, elle promet une habitabilité record à l’intérieur, digne selon la marque d’une Passat. L’habitacle de la Volkswagen ID.3 est proche, dans l’esprit, de celui d’une Tesla Model 3 : dépouillé à l’extrême. L’instrumentalisation est entièrement digitale.

Notre article complet sur la Volkswagen ID.3

Venons-en aux aspects techniques : la Volkswagen ID.3 (basée sur la nouvelle plate-forme MEB, qui sera réservée à l’avenir aux modèles électriques de VW) pourra accueillir des batteries de capacités différentes : 45, 58 et 77 kW. Ces batteries offrent respectivement 330, 420 et 550 km d’autonomie. Le couple est fixé à 310 Nm pour les trois versions.

Pour la présentation à Francfort, c’est la version intermédiaire (420 km d’autonomie) qui est mise en avant. Elle fait d’ailleurs l’objet d’une série spéciale de lancement, nommée Volkswagen ID.3 1st. Son prix ? Autour des 40.000 €. La version d’entrée de gamme, avec 330 km d’autonomie, devrait être affichée sous les 30.000 €.

Galerie Volkswagen ID.3 (Salon de Francfort 2019)