Le Nouvel Automobiliste

BMW Série 3 G20 : La gamme s’étoffe

La BMW Série 3 G20 présentée à l’occasion du Mondial de Paris ne sera commercialisée qu’au printemps prochain. Mais à cette date c’est une gamme très complète qui s’offrira (c’est une façon de parler) à vous. Profitant de la très prochaine ouverture du salon de Los Angeles (30 novembre) la firme bavaroise étoffe en effet son catalogue en présentant deux nouvelles versions de sa berline : la M340i xDrive et la 330e.

BMW M340i xDrive : plus de performances

Jusqu’ici les moteurs dévoilés pour la nouvelle Série 3 n’étaient que des 4-cylindres essence ou Diesel. Mais quand on porte un logo comme BMW, un 6-cylindres en ligne sous le capot est tout simplement incontournable. La M340i xDrive est donc là pour répondre à cette attente en offrant, avant l’étage supérieur de la fusée constitué par la traditionnelle M3, une version musclée et déjà très performante de cette nouvelle berline.Ce moteur, repris de la précédente génération, a été revu par les ingénieurs de la marque et répond désormais à la norme Euro 6d-TEMP. Sa cylindrée de 3 litres reste inchangée, il utilise toujours la technologie TwinScroll pour la turbocompression mais une foultitude de détails techniques ont été mis à jours (injection, inertie du bloc…) pour aboutir à une nouvelle puissance de 374 ch et un couple de 500 Nm. Le bloc est couplé à la boite de vitesses Steptronic à 8 rapports et, sans autre possibilité pour le moment, à la transmission intégrale xDrive. Rajoutez-y une suspension, des freins et un différentiel traités à la sauce Motorsport, quelques éléments de style extérieur (on vous laisse seuls juges pour le traitement des pare-chocs) et vous obtenez une Série 3 qui n’est pas loin d’être une pure sportive.

Elle revendique d’ailleurs des performances de tout premier plan avec un 0 à 100 km/h abattu en seulement 4,4 secondes et une frugalité tout à fait exceptionnelle (sur le papier) avec un tout petit 7,5 l/100. De quoi patienter jusqu’à la présentation de la M3 puisqu’elle ne devrait pas se dévoiler avant 2020.

BMW 330e : plus d’efficience

Pour ceux qui aiment la performance mais veulent aussi gagner en efficience BMW propose également la 330e. Reprenant un principe déjà commercialisé sur la précédente génération de Série 3 BMW propose également une version PHEV de sa berline. Et comme pour la motorisation 340i évoquée plus haut, les ingénieurs de Munich ses sont repenchés sur le système motopropulseur de cette hybride rechargeable pour lui offrir des évolutions notables.Un 4-cylindres essence de 2.0 l développant 184 ch trouve ainsi sa place sous le capot de cette 330e. Il est associé à un moteur électrique fournissant 50 kW, soit un peu moins qu’auparavant (68 kW), mais qui pouvant grimper jusqu’à 88 kW. L’ensemble développe toujours de façon permanente la même puissance de 252 ch. De quoi permettre à notre Série 3 de se sentir à l’aise dans toutes les situations. Mais il y a désormais un bonus répondant au doux patronyme de XtraBoost. Comme ce nom le suggère il s’agit d’un booster de puissance temporaire qui n’est disponible que sur quelques secondes, pour un dépassement par exemple. Il se montre remarquablement généreux puisqu’il offre au conducteur un surcroit de cavalerie de l’ordre de 41 poneys supplémentaires. Ainsi équipée, la 330e s’approche des 300 ch et affiche du même coup des performances routières tout à fait remarquables. Le 0 à 100 est réalisé en 6 secondes, soit 0,3 s de mieux que précédemment et la Vmax gagne 5 km/h à 230 km/h.

Mais BMW a surtout réalisé un gros effort pour rendre cette version PHEV la plus efficiente possible. Du coup, la batterie de 7,6 kW de la génération précédente monte à 12 kWh et offre une autonomie 100 % électrique accrue, passant de 40 à 60 km. Dans le même temps cette 330e rehausse sa Vmax en tout électrique à 140 km/h et affiche surtout de nouveaux chiffres de consommations étonnants avec un tout petit 1,7 l/100 selon le protocole WLTP. Bref, elle met toutes les cartes de son côté pour séduire les plus exigeants qui devront néanmoins composer avec deux problèmes majeurs : un coffre qui n’est plus réduit qu’à un maigrichon 375 l de contenance (- 105 l par rapport à une version classique) et un prix qui fera sans doute fortement relativiser les économies potentielles offertes par la voiture à l’usage…

Ces deux versions de la Série 3 seront commercialisées dès l’été 2019.

Via BMW