Le Nouvel Automobiliste
Longbridge MG RDX 60

Le patrimoine de MG Rover en péril à Longbridge

Depuis près de 20 ans que le groupe MG Rover a officiellement disparu, des modèles de collections, des prototypes et des études de style sont conservées dans les sous-sols de l’usine de Longbridge, reprise par le groupe chinois SAIC. Problème, ces belles endormies ont été sorties des limbes et pas certain que cela soit dans le but de valoriser ce patrimoine.

SAIC fait le « ménage » à Longbridge 

L’alerte a été notamment relayée par AROnline et le Rover Club de France sur les réseaux sociaux. La vue de certains produits méconnus, pour ne pas dire inconnus de la firme britannique, ne pouvait qu’interpeller d’autant que MG Motor (la filiale britannique de Shanghai Automotive Industry Corporation) n’apporte aucun commentaire. Parmi les modèles en péril, des concepts jamais passés en série tels que le concept-car Rover TCV (2002), une MG RDX 60 (2003) co-développée avec TWR, et l’une des trois MG PR3 (fin des années 1980). Une SD1 2300, totalisant moins de 240 miles, aurait également été vue.

Derrière les inquiétudes des fans, des collectionneurs et de toute personne un tant soit peu concernée par le patrimoine, il y a la restructuration lancée par SAIC sur le site de Longbridge. Les activités de R&D de la SMTC (SAIC Motor Centre Technique) ont été arrêtées et un plan social lancé. Si une grande partie de l’usine a été d’ores et déjà démolie à la fin des années 2000, il demeure sur place un atelier d’assemblage pour les SUV MG GS (qui arrivent en SKD depuis la Chine) avec quelques centaines d’ouvriers seulement, mais le quartier est en grande partie promis à l’urbanisation avec la création d’habitations et de commerces.

Sources : AROnline, Rover Group Ex Longbridge et Rover Club de France