Le Nouvel Automobiliste
Gamme Maserati

Gamme Maserati : un renouvellement complet d’ici 2023

Après avoir multiplié les lancements au début des années 2010, Maserati marque le pas et manque de nouveautés. Les Quattroporte et Ghibli sont arrivées à mi-vie, le Levante s’en rapproche et, surtout, les GranTurismo et GranCabrio arrivent en fin de carrière. Qu’à cela ne tienne : 3 restylages et 7 lancements sont prévus d’ici 2023 !

Vent de neuf prévu sur la gamme Maserati

Longtemps limitée à deux voire trois modèles, Maserati a connu au début des années 2010 une croissance de sa voilure. Deux berlines plutôt qu’une seule et surtout son premier SUV, le Levante, ont permis aux ventes d’atteindre des sommets jamais atteints dans l’histoire du Trident. Problème : pour exister dans le premium, il faut des nouveautés en permanence et la dernière en date, le Levante, remonte déjà à 2013. Ces derniers temps, Maserati n’a proposé que des mises à jour de puissance ou des liftings très légers à ces modèles. Conséquence, les ventes chutent (de 17%) et les résultats aussi (de 40% au 1er semestre 2019). Il faut du sang neuf et ce sang neuf est promis, enfin !

Au programme, un renouvellement complet et progressif. L’an prochain, une « toute nouvelle voiture de sport » est annoncée, peut-être dans la veine du concept-car Alfieri qui remonte à 2014… et ce même si aucun prototype n’a à ce jour été aperçu sur route ouverte. Toujours en 2020 seront restylées les Levante, Ghibli et Quattroporte, puis en 2021 le coupé GranTurismo sera remplacé par un nouveau modèle. Un second SUV plus compact est annoncé la même année, ainsi qu’une déclinaison « cabrio » de la « toute nouvelle voiture de sport ». Cette dernière n’empêchera pas le renouvellement de la GranCabrio, prévu pour 2022, la même année que celui de la Quattroporte, avant que 2023 ne sonne le renouvellement du Levante. On ne sait pas si la Ghibli sera toujours dans la gamme à cet horizon.

La gamme Maserati s’électrifiera également

Côté technique aussi, Maserati va se renouveler. La fin des moteurs Ferrari oblige le Groupe FCA à investir dans un nouveau V6, tandis que chaque modèle renouvelé (« renewals ») ou nouveau produit (« white-space products ») sera électrifié. Il devrait s’agir d’hybride voire de plug-in, avant un saut plus grand peut-être vers le tout-électrique que le plan annoncé ne précise pas en ces termes en tout cas.

Reste que si ce plan ouvre des perspectives alléchantes pour les fans du Trident, il faudra que ses promesses soient tenues pour que les ventes se redressent vraiment et que les investisseurs soient rassurés.

Source : Maserati